Réseaux - 19/10/2020

Christophe Maurel, CNPA : "Passer de concessionnaire à agent, c’est abandonner son fonds de commerce au constructeur"

Des constructeurs commencent à tester des formules de distribution sur Internet qui ne rémunèrent plus le concessionnaire comme avant. Un statut d'agents a même été inauguré par Mercedes et BMW dans certains pays, qui revient à faire perdre au distributeur toute la valeur de son fonds de commerce, s'inquiète Christophe Maurel, président de la branche concessionnaires du CNPA.

Christophe Maurel, CNPA : "Passer de concessionnaire à agent, c’est abandonner son fonds de commerce au constructeur"

ICDP présente le portrait du groupe Andreta qui a su traverser la crise brésilienne (avec une rentabilité exceptionnelle de 2,8%) grâce une activité VO et et SAV qui a compensé la faiblesse du VN.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

La lecture de cette actualité est réservée aux abonnés.

Partagez cet article     


Comment consulter cette actualité ?

Vous avez un abonnement INFORMATIONS, MARCHÉ ou CLUB : Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Choisissez une offre d'abonnement

En souscrivant un abonnement INFORMATIONS au prix de 122,52 € TTC/an

Je m'abonne

Découvrez nos abonnements MARCHÉ et CLUB pour profiter d’un accès illimité aux actualités et de leurs avantages spécifiques !

DÉCOUVREZ TOUS NOS ABONNEMENTS !

Vous pouvez aussi accéder aux actualités à l’unité ou par pack de 10

1 actualité

3,50 € HT

Pack 10 Actualités

30,00 € HT

Autres actualités

Edition du 19/10/2020

Grand Prix ACF AutoTech : les candidatures sont ouvertes

Les entreprises souhaitant participer au Grand Prix de la start-up automobile organisé par l'ACF et l’Essec Automobile Club ont jusqu'au 27 novembre prochain pour déposer leur dossier. A la clé, plus de 200 000 euros de dotation, dont 25 000 euros pour le Grand Prix et 10 000 euros pour le Pionnier.

Autour de l'auto

Le retrofit des véhicules thermiques en véhicules électriques : est-ce que l'affaire est sérieuse ?

Le lobby du retrofit a le vent en poupe et a gagné en 2020 ses principales batailles. Il lui reste à gagner celle des marchés et des volumes et à sortir ainsi de l’artisanat. Cela passe par des baisses de prix drastiques qui elles aussi appelleront des soutiens publics forts. Cela peut apparaître aujourd’hui comme un pari risqué mais l’enjeu politique est fondamental : si l’électrification a, pour l’instant, un caractère très élitiste qui exclut de fait des pans entiers de la société, le retrofit peut permettre une décarbonation "inclusive" et mérite pour cela d’être soutenu.

Analyse

Catégorie Réseaux