Publicité
Publicité
Marchés - 24/10/2022

Le Crédit Agricole commande 10.000 berlines à hydrogène à Hopium

Par AFP

Le Crédit Agricole commande 10.000 berlines à hydrogène à Hopium
Le stand Hopium au salon de l'auto avec un prototype au centre d'un grand espace.

(AFP) - La filiale spécialisée en crédit à la consommation du Crédit Agricole a signé avec Hopium un protocole d'accord pour la livraison de 10.000 berlines à hydrogène que le start-up française entend produire en Normandie à partir de 2025, ont annoncé samedi les entreprises dans un communiqué.

A la veille de la clôture du Mondial de l'auto à Paris, CA Consumer Finance et Hopium "ont signé un protocole d'accord pour une commande prévisionnelle de
10.000 véhicules, dont la production est prévue à partir de 2025".

"Agilauto, marque spécialisée dans la vente et le financement automobile du groupe Crédit Agricole en France, proposera la berline à hydrogène du constructeur français Hopium dans le cadre de programmes destinés à ses clients particuliers ou professionnels", ajoute le communiqué.   

Encore à l'état de prototype, l'Hopium Machina est une berline sportive à pile à combustible. Elle devrait être proposée autour de 120.000 euros et promet une autonomie de 1.000 kilomètres, pour une puissance de 500 chevaux et un poids sous les deux tonnes.
Elle serait le premier véhicule non utilitaire à hydrogène produit en France.
Ce protocole d'accord "permet de renforcer la stratégie commerciale avec une commande prévisionnelle à hauteur de 1,2 milliard d'euros", s'est félicité Jean-Baptiste Djebbari, président du conseil d'administration d'Hopium, et ancien ministre des Transports, cité dans le communiqué.   

La start-up française avait annoncé fin septembre son intention d'ouvrir une usine et un centre de recherches d'ici début 2025 en Normandie, près de Vernon (Eure) où elle pourrait employer jusqu'à 1.500 personnes.
L'hydrogène utilisé comme carburant présente pour avantage de n'émettre que de la vapeur d'eau, ce qui en fait une piste importante pour remplacer les hydrocarbures, intégrée dans de nombreux plans de relance à travers le monde.
Mais les experts et industriels sont divisés sur la place de l'hydrogène dans la décarbonation du secteur automobile: le développement est pour l'instant essentiellement dédié aux utilitaires et aux poids lourds, qui peuvent embarquer les volumineuses bonbonnes d'hydrogène.   

Par ailleurs, la production du gaz hydrogène est très énergivore et encore largement tributaire d'énergies fossiles, en attendant le développement de l'hydrogène dit "vert", à partir d'énergies renouvelables. Le manque de stations de distribution est aussi un frein à son développement.

Réactions

"Du beurre dans les épinards"
...Sans "monter" au capital d'Hopium, un joli coup de pouce attribué au décollage de la firme ... piloté en quelque sorte par JB Djebbari... A suivre, donc.
Après un protocole d'accord pour une commande prévisionnelle, cela ressemble quelque peu à une lettre d'intention (?).
;0)

Cela représente combien de Milliards de commandes à 120k le bout?

Alain a raison. 10 000 bagnoles ! Sur combien d'années (de siècles !)
Quel est le marché français de bagnoles à 120 k€ ? Quelques unités ?
Annonce incroyable (au premier sens du terme).

Si l'intention du Crédit Agricole est de s'acheter une flotte captive avec ses propres pompes...pourquoi pas...mais on ne voit pas où il a de la sportivité là dedans...aux feux rouges peut-être !!
Personne a lu les clauses de ce contrat ou intention d'achat !! Rien qu'à voir la photo...cela à l'air déjà bien bidon !! Ils doivent boire du petit lait chez Air Liquide !!

On est en plein copinage de fin de Salon. La dernière coupette de trop ?
Trop de post-it verts sur le contrat ?
Pour qui ces voitures évidemment ? Et où ? Où est l'infrastructure de recharge de H² ?
Woaw le stand Hopium ! Où est la voiture ?
Franchement...
;0)
PS : Mince je suis au CA....

.. Au C.A. vouliez vous écrire ?
En tant que professionnel amoureux de l'Eure sans Loire ?
;0))

Ahhhh le Crédit Patate)))?

Ben ouais quand on est à la campagne, on prend ce qu'il y a !
Donc le choix entre le CA val de France, le Balto, la Bonne miche et les pompes funèbres percheronnes..
;0))

...je reconnais face "aux pompes funèbres percheronnes" , CA val de France, çà rend pas pareil ... quoique y a pas de sots métiers ...

C'est pas Alain qui devrait dire le contraire ...
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Marchés

Nouvelle baisse pour le marché moto en septembre

Le marché de la moto enchaîne les contre-performances, avec un mois de septembre en baisse de 6,1%, après un été difficile. Si la perte à fin septembre est d’environ 13 000 immatriculations (-7,8%), le marché de la moto n’en demeure pas moins porteur en 2022, avec tout de même un fort volume d’affaires.

Analyse

Le problème commercial et industriel automobile français n’est pas chinois mais européen

La semaine du Mondial a été celle des interactions entre le monde politique français et les deux constructeurs. A un moment où ces derniers doivent gérer sans avoir le choix des technologies une décarbonation très rapide des véhicules qu’ils mettent en marché, le soutien public est là. Pas étonnant et plutôt légitime dans ce contexte qu’une forme de préférence nationale soit demandée faute de pouvoir être exigée. Dans le contexte européen, il n’est toutefois possible de conditionner les aides qu’à une fabrication dans l’UE. Cela risque de ne pas suffire.

Services

Sofinco et Aixam créent une co-entreprise de financement

Déjà fournisseur de solutions de crédit pour Aixam depuis 12 ans, Sofinco renforce son partenariat avec le fabricant de voitures sans permis en créant Aixam Finance, une co-entreprise à 50/50, qui proposera toutes les solutions de financement, y compris la LOA et la LLD (auparavant assurée par ALD Automotive).

Réseaux

Nouveaux contrats Stellantis : opération séduction pour Carlos Tavares

Devant une trentaine de patrons de groupes de distribution automobiles membres du think-tank Karidea, Carlos Tavares s’est livré à une opération séduction auprès des réseaux à un moment où les discussions sur les nouveaux contrats de Stellantis sont difficiles. De quoi redonner une impulsion positive dans ces négociations.