Publicité
Publicité
Constructeurs - 09/09/2021

Le patron de Renault exclut une fusion avec Nissan

(AFP) - Le patron de Renault, Luca De Meo, a exclu mercredi une fusion avec le groupe japonais Nissan, dont le français est le principal actionnaire, mais a estimé que "beaucoup plus de coopération" est possible entre les deux constructeurs.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Depuis 2010, la logique a été toujours de faire converger les organisations (de Renault et Nissan, NDLR) pour préparer la fusion. Je ne vois pas ça, je n'imagine pas une fusion car je ne suis pas sûr que cela ait un sens opérationnel", a déclaré le directeur général de Renault dans une interview au quotidien spécialisé Il Sole-24 Ore.

"Je vois en revanche beaucoup plus de coopération et cela sera possible si l'alliance (Renault-Nissan-Mitsubishi) évolue. Dans quelle direction, on verra", a-t-il ajouté.

Les relations entre les deux constructeurs sont tendues depuis longtemps en raison de l'inégalité de leurs participations croisées et ont éclaté au grand jour en 2018-2019 avec l'affaire Carlos Ghosn.

Renault, dont l'Etat français possède environ 15% du capital - un autre facteur d'inquiétude pour les Japonais - contrôle 43,4% du capital de Nissan, alors que le constructeur nippon ne détient que 15% des parts de Renault, sans droits de vote.

M. De Meo voit pour sa part dans cette longue alliance un possible facteur de succès.

"Nous devons utiliser le fait que nous sommes mariés depuis 20 ans, il y a des enfants, il y a des moments de tension, mais nous avons tant à gagner en restant alignés" dans les politiques de développement futur, a estimé M. De Meo.

Le patron opérationnel de Renault a imprimé un tournant au groupe français, cherchant avant tout la rentabilité et non plus les volumes.

"En 2018, Renault-Nissan était techniquement en termes de volumes de ventes et d'immatriculations numéro 1 au monde, mais si le numéro 1 au monde ne gagne pas d'argent ça veut dire que ce modèle ne fonctionne pas sur le long terme", a-t-il dit, expliquant avoir mis Renault "au régime pour faire revenir le groupe à un poids idéal pour ses affaires".

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

De Meo ne veut assurément pas se retrouver en tôle au Japon ?
Ou cloitré au Liban ?
;0))

Lucos , Le 09/09/2021 à 09:26

Allons Lucos, en taule peut-être mais la tôle est réservée aux bagnoles.
Sinon, ça tombe bien que LDM ne veuille pas de fusion car les Japonais non plus, et encore plus furieusement que lui.
JAMAIS les Japonais n'accepteront une fusion d'égal à égal avec Renault, considérant Nissan comme infiniment "supérieur" à Renault (à juste titre ?).

Bruno Haas, Le 09/09/2021 à 10:49

Déformation professionnelle !!
;0))

Lucos , Le 09/09/2021 à 11:24

Est que les Nissan sont plus fiables que les Renault ?
Ce serait le mariage fusionnel de deux éclopés qui encore en 2021 font des moteurs qui pètent dans les mains de paisibles automobilistes...qui ont payé cher leur came !
Vous voulez la liste ?? Il y a même un moteur qui pète souvent chez feu PSA. La honte de l'industrie !
Dans l'électrique les américains de chez Nissan peuvent rigoler ...vu de là bas...ils attendent que les parisiens de chez Renault vendent dans le monde autant de VE (Leaf) qu'eux !! Ils sont morts de rire au vu du projet de Luca avec sa 4L électrique !!
On ne sait jamais les bouses électriques carrés sont à la mode au Japon et en Chine !!
Chez Merco ils viennent d'avoir la même idée d'une bouse carré avec une nouvelle Smart fabriquée avec des baguettes en bois recyclé !! Chez BMW aussi !!
Croyez-moi nous rentrons dans l'ère de l’électro ménager auto !!

Durand Pierre, Le 09/09/2021 à 11:30

"LDM" enfonce des "portes ouvertes" ou fait de la com à peu de frais ...

.... Comme le souligne justement Bruno, "Luca" et sa pochette savent pertinemment bien que les "Nissan" ne veulent pas d'une fusion avec Renault ... a fortiori, depuis cette annonce un peu "insolite" de GEELY s'alliant à Renault pour les "voitures du futur" (CF autoactu du 12 août) ....

... L'AFP a juste un peu oublié de relater ce que pense le top management de Nissan de cette alliance annoncée, d'ailleurs, assez unilatéralement (...) par GEELY ...
""On" est tous égaux ...mais y en a qui le sont plus" ...

;0)

Ade Airix, Le 09/09/2021 à 11:48

En effet Adeairix, si ma mémoire est bonne, à propos des accords Geely / Renault, j'avais posé la question : qu'en pensent les Japonais de Nissan ?
Ces Japonais de Nissan détestent copieusement Renault, l'Etat français actionnaire, les Français qu'ils considèrent comme des "sous-développés" (on ne peut pas toujours leur donner tort...) ; cette Saint Alliance contre nature est morte et bientôt enterrée.

Bruno Haas, Le 09/09/2021 à 11:57

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 09/09/2021

Catégorie Constructeurs

Quelles leçons tirer des problèmes de qualité récurrents chez Tesla

Le verdict de l’organisme américain indépendant Consumer Reports vient de tomber, Toyota en tant que marque conserve la tête du classement des voitures les plus fiables aux côtés de Lexus et Mazda. nE revanche, Tesla recule encore dans la liste pour se trouver avant dernier. Le problème est-il limité à la marque, est-il plus généralement lié à la technologie embarquée, ou à l’électrification ?

03/12/2021

Toyota vise 230.000 ventes de plus en Europe en 2022

21% de croissance entre 2021 et 2022, c'est l'ambition de Toyota Motor Europe qui compte notamment vendre un demi-million de véhicules sur le segment A. La marque n'en oublie pas ses contraintes de CO2 et révolutionne sa gamme pour vendre plus d'un véhicule sur deux en 100% électrique en Europe de l'Ouest en 2030.

03/12/2021

Dieselgate : une enquête vise Stellantis en Allemagne

(AFP) - La justice allemande a ouvert une enquête visant le constructeur automobile PSA, devenu Stellantis depuis la fusion avec Fiat Chrysler, dans le cadre du "dieselgate" lié à des moteurs diesel utilisés par Mitsubishi, Peugeot et Citroën, a-t-on appris mercredi.

02/12/2021

La Factory VO de Flins, un projet exemplaire du "nouveau Renault" rondement mené

Le groupe Renault a ouvert à la presse ce mardi 30 novembre le centre de reconditionnement VO de Flins en présence de Jean-Dominique Senard (Président), Luca de Meo (DG) et Ivan Segal (DCF). Ce projet a été mené de A à Z par une équipe engagée et qui a bénéficié du soutien de l’ensemble du comité exécutif. Le site concentre les meilleures pratiques du genre. Les précisions de Gilles Mériadec, pilote de ce projet pour la direction commerciale France.

02/12/2021

Neutralité carbone : le groupe Volkswagen implique son réseau

Dans le cadre de son engagement écologique, le groupe Volkswagen travaille sur de nombreux fronts, notamment sur celui de l’infrastructure de charge. Il investit directement, notamment à travers Ionity, et s’appuie aussi sur son réseau de distribution qu’il souhaite aussi faire évoluer vers la neutralité carbone.

01/12/2021