Constructeurs - 11/09/2020

Maserati dévoile sa nouvelle supercar à 200.000 euros

Maserati a présenté mercredi soir sa nouvelle supercar, la MC20 et annoncé 13 autres nouveaux modèles d'ici 2024 et une électrification de sa gamme.

Maserati dévoile sa nouvelle supercar à 200.000 euros

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partagez cet article     

Mercredi soir, dans un show à l'américaine, avec musique électronique, sono puissante, écran géant et jeux de lumières Maserati a dévoilé sa nouvelle supercar, la MC20, une sportive de luxe aux portes en élytre, pivotant vers le haut. Elle sera produite à Modene, à partir de la fin de l’année, à raison de 8 unités/jour, et commercialisée au prix de 200.000 euros.

"Avec la MC20, nous posons la pierre angulaire pour construire le futur de Maserati. C'est le début d'une nouvelle ère", a souligné Davide Grasso, le patron de la marque de luxe du groupe FCA.

La MC20 a une puissance de 630 chevaux grâce à son V6 bi-turbo permettant de passer de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes et d'atteindre une vitesse de pointe de 325 km/h. Alors qu'elle utilisait ces dernières années des moteurs Ferrari, la marque au trident a développé son propre moteur "après une interruption de plus de 20 ans", s'est-il félicité.

Le groupe, qui n'avait plus présenté de nouveau modèle depuis 2016 et le SUV (4X4 de luxe urbain) Levante, compte renouveler sa gamme, en lançant au total 13 nouvelles voitures d'ici 2024, dont un SUV baptisé Grecale. "Tous nos nouveaux modèles disposeront d’une version électrique" avec pour débuter en 2022 la GranTurismo, a souligné le dirigeant.

Le patron de FCA, Mike Manley, a indiqué pour sa part que l'objectif de Maserati était de vendre plus de 75.000 véhicules par an à horizon 2024-2025, tout en soulignant sa volonté de préserver "l'exclusivité" de la marque.
Il a souhaité que 2020 soit "la dernière année de perte pour Maserati", sur laquelle FCA investit plus de 2,5 milliards d'euros, un chiffre notable visant à relancer ce "joyau de la couronne" au "futur incroyable", selon lui.

Après avoir connu une forte hausse de ses ventes en 2016 (+30%) et 2017 (+22%), avec un pic à 51.500 voitures, Maserati subit depuis une baisse continue : -32% en 2018 et -45% en 2019 (avec seulement 19.300 véhicules).
"Le problème de Maserati est qu'elle se situe entre le luxe (Aston Martin, Bentley...), un segment en difficulté, et le marché des supercars (Ferrari, Lamborghini...), qui est lui en croissance, avec des carnets de commandes pleins sur six mois ou un an, et qui a su étendre sa gamme vers des modèles destinés à un public plus large", a expliqué à l'AFP Carlo Alberto Carnevale-Maffè, professeur de stratégie à l'Université Bocconi de Milan.

"Elle avait été très bien relancée par Sergio Marchionne (l'ex-patron de Fiat), en particulier aux Etats-Unis", mais "Maserati a ensuite connu des hauts et des bas jusqu'à être en crise", souligne-t-il.
La cause ? "Les modèles proposés, l'affaiblissement de la marque avec la mort de Marchionne et l'arrivée de Mike Manley, dont la priorité a été Jeep", note-t-il.
"Ce lancement peut réveiller Maserati. Mais une marque de luxe ce n'est pas seulement une question de modèles, mais aussi d'image, de réseau de distribution, de services, un ensemble d'éléments subtils qui font d'une voiture de luxe un vrai objet de désir", souligne l'expert.

(avec AFP)

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Il se fourre le doigt dans l'oeil jusqu'au coude monsieur Maseratti, nous ferons beaucoup mieux et beaucoup moins cher (70000 dollars) avec une Corvette !!
C'est cela l'Amérique !! Nous prenons de paris !!

Durand Pierre, Le 11/09/2020 à 08:00

Voiture aussi splendide qu'elle est "inutile". J'adore !
La puissance au litre est époustouflante grâce à une technique ultra sophistiquée. Les passionnés apprécieront et ils se fichent du prix comme de leur première sportive offerte quand ils venaient de passer leur permis.
Je sens que mon pote aux 60 voitures va se laisser tenter.

Si seulement FCA pouvait accorder le même traitement de sauvegarde pour la marque Alfa Romeo ; espérons...

Bruno Haas, Le 11/09/2020 à 09:38

Il faut reconnaitre qu'elle a de la gueule et c'est encore plus beau sur le site Maserati. En revanche dedans c'est toujours un dégradé de noirs avec une tablette posée au milieu.
Bruno, peut-être pas si inutile si la Boulangerie ferme dans 4 min. et que c'est à 12 bornes…
;0))

Lucos , Le 11/09/2020 à 09:57

Bien vu Lucos le coup de la boulangerie. La mienne est à 850 m exactement (source Maps) donc avec un 0 à 100 en 2,9 s ça nous fait l'aller en environ 20 secondes et quelques.
Je vais donc en acheter une.
Sauf si ça vexe terriblement le Solex (dont je ne me sers plus malheureusement, snif, de peur de me faire gauler par la marée-chaussée qui, paraît-il, ne plaisante plus avec l'absence de plaque d'immat, le non-port du casque, und so weiter).
Que c'est couillon toutes ces règles stupides.

Bruno Haas, Le 11/09/2020 à 10:15

Il est vrai qu'avec le Solex…
1 min. pour retrouver les clés du cadenas, 30 s pour l'ouvrir, 1 min. pour mettre le casque, 1 min pour le blouson Duingt Angels, 1 min. pour les gants carbone kevlar, 5 sec. pour la béquille (klang !), 5 sec. pour mettre le starter, 3 sec pour démarrer (avec une BP7HS), ensuite 0 à 33 km/h en 22 7" les dents sur la vis de 13, freinage d'urgence en biais le long du trottoir (B'jour M'me Dugo !) faut vraiment aimer le pain…
;0))

Lucos , Le 11/09/2020 à 10:25

... Même s’il s’en fout complètement, je salue le diagnostic de Carlo Alberto Carnevale-Maffè, professeur de stratégie à l'Université Bocconi de Milan concernant l'état du marché du luxe (il y en a qui s'en sorte bien quand même ...) automobile comparé à celui des supercars …
Après la présentation de cette « héritière » de la fameuse MC 12 interroge …
A l’évidence un coup double cette MC 20 … Au moins, une « voiture image » censée se positionner sur le marché des supercars qui n'en demandait pas tant (une de plus … !) et un magnifique écrin pour porter le démonstrateur d’un nouveau GMP spécifique à Maserati, préfigurant une exploitation de ce V6 bi turbo sur des prochains modèles … Au « prix que çà coûte » c’est que FCA nourrit de grandes ambitions pour la firme au trident dans les années qui viennent … (?)
En creux, comme l’espère (ou le déplore) Bruno dans son commentaire, il est dommage qu’Alfa Romeo ne fasse pas l’objet des mêmes attentions … Encore que l’on peut imaginer que ce GMP fasse une apparition sur de nouvelles versions des Giulia, Stelvio et pourquoi pas une nouvelle édition de la 8C …
Tout ceci est plaisant, pour les "gardiens du temple" notamment, mais çà n’est pas "cà" qui fera « bouillir la marmite » (Abarth ou pas) …
;0)

Ade Airix, Le 11/09/2020 à 14:01

Avec un tel bolide, faut commencer à faire le plein pour avoir le pain...
Et savoir la manier à la baguette...
;-)

Clerion , Le 11/09/2020 à 14:39

En plus une vidange de Corvette c'est peanuts...et le tableau de bord de la Maserati...volant compris est banal, voire moche et les boutons alignés sur la console comme à la parade une pâle copie de Ferrari...mais pas une Ferrari (syndrome Canada Dry)...et le must (absolument up to date) même si c'est le double du prix...est la Ferrari hybride rechargeable SF90, que si j'en fait l'acquisition...je m'amuserai à faire chier les zozos et les ringards du pot à boucan...en roulant sur la file de droite et en mode électrique !!
En plus Chez Ferrari et acheté chez eux...c'est sept ans de service gratos !!

Durand Pierre, Le 11/09/2020 à 19:32

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 11/09/2020

Jean Achard et Grégory Tinon, Financo : "Les réseaux ont privilégié les établissements financiers indépendants au détriment des captives"

Depuis la fin du confinement, Financo enregistre des niveaux de production financière record avec un mois de juin sur un trend annuel à 1,1 milliard d’euros. Juillet et août ont également été des mois très forts. Jean Achard et Grégory Tinon nous expliquent comment Financo a géré ces derniers mois et nous précisent leur position sur le partage de la valeur entre les réseaux et les établissements financiers.

Services

Originauto.com dévoile ses ambitions sur le marché de la rechange

Originauto.com, le site de vente de pièces aux professionnels de Mobivia, s’est totalement renouvelé pour mieux répondre aux attentes des garagistes. S’appuyant aujourd’hui sur 8 plateformes régionales pour pouvoir livrer 100.000 références en H+4, il ambitionne de doubler, voire tripler, cette capacité dans les 3 ans à venir.

Réseaux

GM, Honda, Nikola : un joli coup en trois bandes

Plus question de faire cavalier seul. GM poursuit ses rapprochements avec Honda pour former une nouvelle alliance en Amérique du Nord et investit dans Nikola pour confirmer son orientation vers l’électrique. Ces signaux à la fois convergents et contradictoires tendent à prouver que GM change de régime et passe de la diète au fitness.

Analyse

Renault : les bons ratios de Gilles Le Borgne, "benchmark ambulant"

Lors de soirée de remise du prix de l’Homme de l’année organisée par le Journal de l’Auto, Gilles Le Borgne, a livré quelques-uns de ses secrets. Il était entouré de Jean-Dominique Senard, Président de Renault, Jacques Aschenbroich, PDG de Valeo et Philippe Varin, son ancien patron chez PSA. Tous les trois ont vanté ses qualités de technicien, de manager et sa ténacité. Luca de Meo, le nouveau DG de Renault était également présent.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

Deux vrais hybrides pour Suzuki avant la fin de l’année

Un break hybride et un SUV hybride rechargeable, assemblés par Toyota, arriveront en novembre prochain dans le réseau Suzuki. Et, au printemps 2021, le séduisant petit 4x4 Jimny arrivera en version utilitaire léger, sans son malus de 3.331 euros !

21/09/2020

Usine Smart : le projet de reprise par Ineos "paraît de bonne tenue"

(AFP) - Le projet de vente de l'usine Smart d'Hambach (Moselle) par Daimler au groupe Ineos "paraît de bonne tenue", a estimé jeudi Agnès Pannier-Runacher, la ministre déléguée à l'Industrie, confirmant que la production de Smart se prolongerait "jusqu'en 2024".

18/09/2020

Luciano Biondo, nouveau joueur vedette dans l’équipe de Luca de Meo

Renault a annoncé la nomination de Luciano Biondo au poste de directeur industriel du pôle électrique et véhicules utilitaires légers du Nord de la France qui comprend les usines de Douai, Maubeuge et aussi celle de Ruitz. S’il accepte le challenge c’est pour "le projet que porte Luca de Meo", nous a-t-il dit.

17/09/2020

Mercedes : Un camion à batteries en 2021, un camion à pile à combustible pas avant 2025

Daimler Trucks a révélé hier un camion à pile à combustible doté de plus de 1.000 km d’autonomie avec un seul plein d’hydrogène liquide. Il prévoit des essais clients en 2023 et un début de production en série "dans la seconde partie de la décennie". En attendant, un poids lourd à batteries électriques sera lancé en 2021, doté de plus de 200 km d'autonomie, et de plus de 500 km en 2024.

17/09/2020