Publicité
CHRONIQUE - 04/08/2022

Oversize matters

Avec le mois d’Août, c’est le retour des chroniques estivales sur Autoactu.com ! Cette année, Bertrand Rakoto et Jean-Philippe Thery vous proposent leurs regards croisés sur l’Europe et l’Amérique automobiles, après avoir chacun traversé l’Atlantique en sens inverse.

Oversize matters

En Amérique, tout est grand ! Sauf le gars au milieu…

Auteur : Jean-Philippe Thery

Partager cet article

On commence avec Jean-Philippe pour qui il est aujourd’hui question de très grosse bagnole totalement décomplexée. N’en déplaise aux adeptes de la psychologie bon marché…

Je suis récemment tombé sur un drôle de post, publié sur un réseau dit social et professionnel.

Imaginez une caricature représentant un type bedonnant qui ouvre son imper -ou peignoir- exhibant une grosse berline dégoulinant à la place de ses attributs masculins. Il vous faudra vous contenter de cette description puisque je n’ai aucune intention publier un truc aussi moche, sans compter que je n’ai pas envie d’être enquiquiné par son auteur. Au bas de son affreux dessin, une phrase en forme de légende qui se veut explicative et faisant référence à “la fonction de la voiture dans les société patriarcales“. Mais comme notre homme -du genre révolté de tout- ne l’a sans doute pas jugée suffisante, il en rajoute sur le site Internet où il publie ses œuvres, avec une logorrhée particulièrement indigeste stipulant qu’“on parle de circulation automobile comme si elle renvoyait exclusivement à des besoins de transport. C’est totalement faux et démenti au premier coup d’œil dans la rue. Il est en grande partie question de domination, de la loi du plus fort et d’exhibitionnisme“.

Qu’on puisse encore de nos jours faire appel à des poncifs aussi éculés me fait d’autant plus sourire que j’ai dernièrement parcouru pas mal de miles aux commandes d’un Ford F150 Lariat Supercrew Cab. 232 pouces d’acier et d’aluminium en longueur, 96 en largeur et 77 en hauteur, sans avoir pour autant constaté de modification substantielle de mon anatomie intime, même si les mauvaises langues (désolé) pourront toujours alléguer qu’il n’y avait pas grand-chose à retrancher. Mais revenons plutôt aux dimensions qui nous intéressent vraiment, pour lesquelles je vous éviterai de sortir la calculette, le pickup full size de Ford mesurant 5,9 x 2,21 x 1,96 en mètres bien de chez nous

Autant vous dire que ce truc est absolument énorme (je parle évidemment de l’auto). A tel point que lors de ma première sortie en ville, effectuée downtown à Detroit, Michigan, j’ai été pris d’un terrible doute en avisant une pancarte promettant les pires représailles au propriétaire de véhicule “oversized“ qui oserait s’aventurer dans le parking lot dans l’entrée duquel je venais de pointer le nez de mon gros capot. Je suis donc -littéralement- descendu de mon camion heureusement pourvu de marchepieds, afin d’aller consulter la conductrice de la voiture se trouvant derrière moi, laquelle -absolument hilare- m’a rassuré (ou pas) sur la taille tout à fait normale de mon engin. J’en ai donc été quitte pour grimper à nouveau dans l’habitacle afin de pénétrer dans les lieux tous capteurs de proximité hurlant entre le distributeur de ticket et la barrière latérale, et je me suis garé sur une place aussi éloignée que possible d’autres véhicules, dont j’ai tout de même dépassé les limites d’une bonne demi-benne.

Quoiqu’il en soit, on ne peut comprendre une espèce que si on l’observe dans son milieu naturel, ce qui vaut également pour les automobiles. Or vous connaissez sans doute la blagounette du Français en visite pour la première fois aux Etats-Unis, qui s’entend dire au bar de l’hôtel qu’“en Amérique tout est grand“ alors qu’il s’étonne de la taille du Hamburger qu’on vient de lui apporter. Même refrain pour la portion de frites supersized qui l’accompagne, puis avec l’énorme chope de bière qu’il commande alors pour étancher sa soif. Et voilà notre pauvre homme pris d’un besoin aussi pressant que compréhensible qui se trompe de porte et tombe dans la piscine de l’établissement alors qu’il croyait ouvrir celle des “restrooms“, criant désespérément “ne tirez pas la chasse !“. Je sais, la dernière fois que vous l’avez entendue, c’était à la récré. Et pourtant c’est vrai : en Amérique, tout est grand.

Tenez prenez le Michigan. Avec ses 252.000 km², celui qui n’est que le 11e Etat du pays par la superficie représente tout même l’équivalent de 45% du territoire de la France métropolitaine, pour une population de moins de 10 millions d’habitants. En admettant que celui-ci accueille l’ensemble des Etats-uniens, la densité de sa population serait encore près de huit fois inférieure à celle de New-York. Et puisqu’on en est aux superlatifs, sachez encore que l’Etat qui a vu naitre Burt Reynolds, Serena Williams, Robin Williams, Dita von Teese ou encore Madonna dispose de 20% des réserves mondiales en eau douce.

Cette impression de surdimensionnement ressentie par le nouvel arrivant de service se retrouve jusque dans les détails du quotidien. Ici, tout paraît “Heavy Duty“, des cuisinières dimensionnées pour accueillir une grosse turkey (celle de Noël, pas le pays) aux réfrigérateurs… américains. A l’heure tardive où je vous écris, je ne suis d’ailleurs pas certain de boucler cette chronique dans les délais, la superficie de la demi-pizza que je viens d’avaler pour mon dîner m’incitant à une digestion somnolente. Quant à la machine que je retrouverai au bureau demain, je sais qu’elle ne me délivrera ma dose matinale de caféine qu’à raison de 6 onces liquide mini, soit 177,44 millilitres. En Amérique, même les petites choses sont grandes.

Evidemment, ça marche aussi pour les routes. Moi qui ai toujours pensé que si je gagnais à Euromillions, ma première visite serait pour le concessionnaire Lotus le plus proche, je dois bien admettre qu’une Elise n’est pas la voiture idéale pour circuler sur les larges 4 voies ou plus qu’on trouve par ici. Non seulement parce qu’on n’est pas près d’y rencontrer les petits virolets pour lesquels la fille de Norfolk a été conçue, mais aussi parce je ne suis pas certains de vouloir ressentir l’impression de passer (ou être passé) au ras du sol à côté d’un de ces nombreux “18 wheelers“ qui sillonnent les Freeways du pays. Heureusement d’ailleurs que ce n’est pas avec l’une d’entre elles que je suis allée chercher Renata au Detroit Metropolitan Wayne County Airport.

Mais c’est un appartement !“ m’a déclaré celle-ci à qui je m’étais bien gardé d’indiquer dans quel véhicule je passerais la prendre, histoire de ménager mes effets. Et à voir son sourire alors qu’elle se pelotonnait dans le siège ventilé (trois niveaux au choix), il était évident que le commentaire n’avait rien d’une critique. L’avantage avec le F150, c’est qu’il est effectivement possible de se déplacer en famille en respectant les normes de distanciation Covid. L’inconvénient, c’est que les types qui auront choisi un gros pick-up par logique de compensation auront du mal à poser leur grosse paluche sur le genou gauche de la passagère.

Je suis d’ailleurs bien obligé d’avouer que j’adore conduire ce truck-là. Qu’on le veuille ou non, dominer un engin de ce gabarit -ce qui n’a en fait rien de compliqué- vous procure le même plaisir inavouable que la dégustation du hamburger-frites dégoulinant de sauce qu’on ne manquera pas d’aller chercher à son bord au drive-in des “Cinq Gars“ du coin. Pour abattre du mile dans le countryside, je vous assure qu’il n’y a rien de tel qu’un tel outil calé à 85 MPH au Cruise Control (un poil au-dessus de la limite), coude dûment installé sur le haut du panneau de porte en se tapant un petit “Hot Chili“, non pas à la cuiller mais distillé dans les speakers par SiriusXM, tout en observant de haut le tarmac et ses occupants moins bien dotés.

Sans compter qu’a observer les autres spécimens du genre -et ils ne sont pas peu nombreux- on se dit que cet objet-là “fait sens“ dans le pays qui l’a vu naître. Le premier pick-up et le nom qui va avec furent semble-t-il imaginés par Henry Ford lui-même, qui proposa dès 1925 ce type de carrosserie sur la base du célèbre Model T, après avoir constaté que de nombreux fermiers transformaient leur auto en engin de transport (ce qu’il fit d’ailleurs aussi lui-même). Aujourd’hui, la plupart des propriétaires d’un modèle à “bed“ ne labourent plus la terre, et y transportent la plupart du temps de l’air.

Mais si on choisissait une auto sur son usage majoritaire, celle-ci ne disposerait dans bien des cas que d’une ou deux places et serait pourvue d’un coffre de la taille d’un vanity-case. Et le weekend venu, nombre de propriétaires de pick-up ne sont pas mécontents de jeter à la benne le matériel de camping, pêche ou chasse qu’ils pratiquent volontiers, quand ils ne déménagent pas l’un des nombreux trucs qu’ils gardent dans leur garage à la place des autos (pick-up compris) stationnées sur le driveway, à moins qu’ils ne tractent un bateau ou une caravane dont la taille peut dépasser celle du Ram 1500 ou du Silverado qui les emmène. J’ai d’ailleurs accompagné le propriétaire du F150 avant qu’il ne m’en confie ses clefs, afin de récupérer des machines lavante et séchante et un frigo. Et vu la taille des objets en question, il a fallu faire ça en deux trajets, même avec un camion du pays où tout est grand.

Bon, évidemment, si le pick-up représente pour les uns une certaine idée du nirvana automobile, d’autres ressentent volontiers une certaine rage against ce genre de machine. Et je dois bien avouer qu’à l’heure où on discute du 110 sur les autoroutes en France pour économiser quelques millions de litres d’un liquide précieux, envoyer joyeusement des pétrodollars dans les chambres de combustion du V6 2,7L Turbo de 325 chevaux m’a quelque peu chatouillé la conscience, d’autant plus que même en veillant à ne trop solliciter ni le Six-Banger ni les 10 rapports de la slushbox, je n’ai pas réussi à faire mieux que 19 miles per gallon (soit 12,4L/100 km).

Mais promis, une fois revenu en France, je tâcherai d’hyper-miler avec mon 1.800 cm³ et je me ferai un régime à base de laitue. Et qui sait si je ne retrouverai pas quelques centimètres bien placés en chemin…

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Vous retirez la cinquième ceinture et hop tva cadeau passage à l’éthanol et hop adieu malus….combien sont ils vendus aux US? Encore qu’avec la parité €\$

Alain Boise, Le 04/08/2022 à 01:29

Bien content que ce soit des poncifs éculés, ça m'aurait embêté de rouler en Smart...
;0))

Lucos , Le 04/08/2022 à 04:06

PS : un beau texte comme celui-ci mériterait qu'on corrige les quelques fautes..
Re PS : au lit Boise ! Vous réveillez tout le monde..
;0)

Lucos , Le 04/08/2022 à 04:09

A chaque fois que je vais aux Etats-Unis j'ai la même impression que Jean-Philippe : tout est grand !
Malheureusement l'obésité répandue est un fléau.

Bruno Haas, Le 04/08/2022 à 11:04

Demain, Bernard essaye la Citroën Ami et nous dit que tout est petit en Europe ?
A ce sujet je déconseille d'essayer de faire la même photo que not'JP...
;0))

Lucos , Le 04/08/2022 à 11:49

Ne pas vouloir rouler en Smart c'est du bashing anti teuton hi,hi......
C'est lamentable quand même, il ne peut rien faire en se réveillant tous les matins que pour agresser mollement son voisin (qu'il connait depuis des années) ...et aussi l'auteur du texte d’aujourd’hui pour des broutilles sans importance !
Le texte de notre chroniqueur M. Thery est un parfait texte sociétal sur les US associé à l'automobile, voir l'histoire de l'automobile américaine !!
C'est un texte brillant et drôle d'un fin observateur de la vie américaine...et pas besoin de se masturber le cerveau pour le lire ou l’apprécier au vu de son contenu !
J'attends la deuxième agression de la journée de l'autre (qui signe Lucos pour ne pas le nommer) pour un mot que je viens d'écrire ...mais passons !

Néanmoins si ont compte la présence de constructeurs étrangers aux US (surtout japonais) nous allons trouver depuis plus de quarante ans des centaines de millions de petites voitures (mais grandes chez nous) rien que dans la gamme Honda (la Civic) et chez Toyota (la Corolla) plus les pick-up de la même marque !
N'oublions pas dans les millions produits Nissan et Subaru (qui vend plus de 850000 exemplaires par an aux US)...et pour taquiner certains, plus que les 12 marques du (grand) groupe VW réunis !!
N'importe quel américain trouvera que ces voitures ont une taille acceptable pour la vie de tous les jours !
La Honda Civic qui vient de sortir est plutôt plus spacieuse que son ancêtre.
L'auteur du texte va me dire et avec raison que j' m'égare et que je passe de l’éléphant à l'âne...et qu'un pick-up illustre parfaitement son propos du "big is beautiful", mais il existe aussi du "small is beautiful" coté Californie et les grandes capitales de l'est américain.
Les choses et la vie sont compliquées aux US ...et nous oublions toujours que l'américain choisit surtout le pratique...et depuis longtemps fait le choix aussi du "best buy for the money" !
Nous pouvons trouver aux US des pick-up à partir de 25000 dollars (quoique l'inflation actuelle me fait mentir un peu) !
Mon cousin d'Amérique ...me dit que sa famille à commandée un pick-up électrique ...mais qu'ils vont garder dans la benne...leur petit générateur Honda...de camping...!!!
Le plus drôle c'est qu'il pourrait venir au secours du pick-up !!
Lire les nouvelles de l'automobile de la part de nos deux experts à l'étranger, aurait pu nous éviter de nous regarder un peu trop souvent le nombril !! la science et le savoir et les initiatives pour la mobilité des humains existent partout dans le monde !

PS
Encore bravo à notre chroniqueur, qui me donne une information précieuse (et géopolitiquement d'une actualité brulant) de nous apprendre que l’État du Michigan "dispose de 20% des réserves mondiales en eau douce".
Cela nous apprendra aussi qu'ils ne vont pas avoir dans le futur la volonté de partager leur eau avec le reste du monde !! Le pétrole du futur sera l'eau douce !!
Quand au pétrole du passé il ne manquera pas...et le Venezuela et l'Iran n'ont pas encore commencé à vendre correctement celui qu'ils possèdent dans leur sous sol !!
Le parano criminel de guerre Poutine n'a encore rien compris, que l'Europe peut se passer parfaitement de lui et de son pétrole ! Ce n'est qu'une question de temps. Son armée s'est révélée de pacotille et du niveau de la première ou deuxième guerre...et d'une soldatesque (victime) sans motivation, pilleuse et barbare ! Les chinois feraient mieux d'être prudents, rien de pire que de voir leur commerce bloqué dans le monde en cas de conflit de leur fait...et ceci pour une idéologie historique rance de leur dictateur actuel !

Durand Pierre, Le 04/08/2022 à 12:16

… Dans le genre toujours plus … C'est bien vu !
;0))

Ade Airix, Le 04/08/2022 à 16:30

Jo,
Quand vous en mettez une tartine monstrueuse comme ça personne ne vous lit et moi en premier.
Vous venez ici pour quoi ?
Bon j'ai lu juste le début et je constate que plus je fais des vannes d'une finesse remarquable plus vous êtes relou en nous emmerdant avec vos commentaires sordides et interminables sur les Allemands..
Not'JP appréciera lui !
Nous sommes de la même race..
;0)

Lucos , Le 04/08/2022 à 20:46

La race……tout s’éclaire (((

Alain Boise, Le 04/08/2022 à 20:56

Sa deuxième agression elle est là et c'est pitoyable et pathétique ...et nous constatons qu'il est le seul à réagir à lui même ...en constatant sans pudeur et dans une certaine inconscience qu'il fait "des vannes d'une finesse remarquable"... !!!
Waouh ! La prochaine fois je ferais une tartine sur lui quand il aura quelque chose à dire sur les sujets qu'il ne lit pas ou à argumenter !!
Je suis sur que notre chroniqueur a dû vachement apprécier son recadrage sur son orthographe et d'autres fautes ! Donneur de leçons imbuvable !
Regardez vous dans une glace Monsieur Lucos ! Ne croyez pas que les internautes ici ...ne vous lisent pas, c'est édifiant et toujours court de votre part !!

Durand Pierre, Le 04/08/2022 à 21:38

Pas du même monde que je vous dit ! Vous le savez depuis tout ce temps quand même ?
Bonne nuit !
Impayables Pipo et Trollito...
;0)

Lucos , Le 04/08/2022 à 22:57

Je ne veux pas de votre monde au cerveau rétrécit et myope !
Mon monde c'est les universités et les musées !! Je ne risque pas de vous y retrouver...et encore en plus à l'étranger !

Durand Pierre, Le 05/08/2022 à 12:39

La race tout est dit

Alain Boise, Le 05/08/2022 à 13:21

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 04/08/2022

Changements à la direction de la communication de Volkswagen Group

A compter du 1er septembre 2022, Sébastian Rudolph devient directeur de la communication de Volkswagen Group, succédant à Nicole Mommsen nommée en charge de la communication entreprise du groupe et directrice des opérations adjointe et interne à la communication de Volkswagen Group, succédant à Priscilla Cortezze.

Nominations

Catégorie CHRONIQUE

American Coffee

Aujourd’hui, je vous emmène prendre un verre de l’autre côté de l’Atlantique, à base de café et d’un mélange d’acides désoxyribonucléiques…

28/07/2022

k-Pop Car

Aujourd’hui, je vous emmène du sud de la Scandinavie à l’est de l’Asie en passant par le Brésil. Le tout au son de rythmes nouveaux…

21/07/2022

Les saigneurs des anneaux

Aujourd’hui, je vous parle d’un truc qu’on déteste tous. Mais certains apparemment plus que d’autres…

07/07/2022

Ménage à trois

Aujourd’hui, je vous parle d’un homme, d’une femme et d’une voiture. Mais aussi un peu de chacun de nous.

23/06/2022

Le monde d’hier

Aujourd’hui, je vous parle de mon monde d’hier. Et de ce qu’il nous dit sur celui de demain…

12/05/2022

La Sept

Aujourd’hui, c’est aux pécheurs que je m’adresse. Mais pas forcément aux plus pauvres d’entre eux…

28/04/2022

La lettre d’Elise

C’est une chronique en forme de lettre que je vous propose aujourd’hui. D’une certaine façon, ma lettre à Elise…

10/03/2022

Pizza au ketchup

Si vous avez des origines italiennes, je vous déconseillerais volontiers de lire cette chronique. Mais tel(le) que je vous connais, vous allez faire exactement le contraire…

24/02/2022

Quatre-vingt-quatre

Aujourd’hui, je vous sers une bonne dose de nostalgie. Même si point trop n’en faut.

10/02/2022

Demi-neuf

C’est de bonnes occases dont je vous parle aujourd’hui. De celles d’hier bien sûr, mais surtout des autos qu’on sera peut-être bien content de conduire demain.

03/02/2022

La transformation numérique au service de la relation client !

Herta Gavotto, experte stratégies du numérique, se dédie depuis plus de 20 ans à la performance de la distribution, de l’après-vente et de la réparation automobile. Après avoir exercé chez Datafirst, Fiducial Informatique, Bosch, et EBP MeCa, Herta poursuit son accompagnement des acteurs de l’automobile en qualité de consultante et chef de projet. Herta Gavotto détaille dans une série de chroniques pour Autoactu.com les différents enjeux du numérique pour les entreprises des services automobiles.

19/01/2022