Publicité
Marchés - 04/08/2022

Allemagne : le marché automobile toujours freiné par les pénuries en juillet

(AFP) - Le secteur automobile allemand a continué à reculer sensiblement en juillet en raison de pénuries de produits intermédiaires qui retardent les livraisons, tandis que l'inflation risque désormais de retarder le retournement espéré du marché.

Auteur : AFP

Partager cet article

Au total, 205.900 voitures neuves ont été immatriculées au sein de la première économie européenne, 13% de moins qu'en juillet 2021, selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence fédérale pour l'automobile (KBA).

Les ventes des sept premiers mois de l'année sont de 34% inférieures à celles de la même période en 2019, avant la pandémie, précise la VDA.

"Le manque de produits primaires et intermédiaires, les prix élevés des matières premières et l'incertitude générale due à la guerre en cours en Ukraine continuent de freiner le marché et la production", commente la fédération.

La production domestique a certes progressé de 7% en juin, à 263.400 unités, tirée par des exportations en hausse de 18%. Elle reste en repli de 2% sur l'année, avec 1,94 millions sortis des chaînes depuis janvier.

Même si les pénuries de composants finissent par se résorber, le marché aura du mal à se lancer dans une course de rattrapage du fait que "l'inflation et la récession imminente freinent la volonté d'achat", note Peter Fuß, du cabinet EY.

Les constructeurs ont tendance à reporter la hausse des coûts de production sur les prix des véhicules, même si la limite de l'exercice semble atteinte, selon une étude de l'institut IFO mercredi.

Côté marques, VW du groupe Volkswagen reste leader en Allemagne, avec 19% du marché, tandis que les marques premium Mercedes-Benz, Audi et BMW se tiennent dans un mouchoir de poche, à environ 8% de part de marché chacune, selon la KBA.

Les ventes de voitures purement électriques ont augmenté sur un an (13%) pour représenter 14% du marché, contre 29% pour les hybrides, qui se sont moins vendues, 36% pour les modèles à essence et 20% pour les voitures à moteur diesel.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

"tandis que l'inflation risque désormais de retarder le retournement espéré du marché"

Après le Covid, la pénurie de semiconducteurs.
Après la pénurie de semiconducteurs, on nous endort avec l'inflation.
Non les gars, c'est beaucoup plus grave que ça ; c'est structurel !

Bruno Haas, Le 04/08/2022 à 11:30

Et oui ... Hélas !...mais "on" préfère jouer à "encore un instant Monsieur le bourreau" ... sans doute pour que cela ne soit encore plus la ... déconfiture...
(...)

Ade Airix, Le 04/08/2022 à 14:31

Je doute que la priorité de l'automobiliste européen ce sera en ce moment de mettre 40000 euros sur une voiture ...qui ne les vaut pas en plus !!
Le mythe que les occasions sont toutes vendues en Europe et que la pénurie sévit...fait rigoler !
La surproduction de voitures va beaucoup calmer la méchante inflation, mais chez Ferrari les carnets de commande sont pleins pour deux ans et demi, voire trois ans !
Brader pour pas cher une Tesla S Plaid pour 138000 euros ...voilà une affaire qui mérite une belle attente !! Chez les ricains et les italiens le verre a moitié plein...et chez les allemands il est à moitié vide...voir à se vider tout court !

Durand Pierre, Le 04/08/2022 à 15:02

Psst … Si PSA d'abord, Stellantis ensuite et Renault, maintenant (d'autres dont VW notamment) ont pris des mesures pour abaisser leur seuil de rentabilité … c'est bien parce qu'ils ont appréhendé, il y a déjà quelques temps, qu'il allait y avoir une baisse durable des volumes de ventes et qu'il fallait avoir "dégraissé le mammouth", en clair les coûts fixes notamment, pour continuer à survivre d'abord et à tenter de gagner de l'argent, ensuite … Peuchère !

Le problème … "au train où vont les choses" c'est qu' "on" attaque désormais les coûts semi (ou pas) variables ...les sous traitants de différentes natures, les intérimaires ...)… Ceci, sauf cas d'espèce car il y en a, suffit de lire autoactu.com pour voir que parfois un succès commercial aidant "on" rajoute 1 équipe ou deux …

Entre 1 % du réchauffement climatique de la planète et le chaos social découlant de décisions iniques, les "politiques bruxellois" ont choisi, sans quasiment aucun état d'âme, avec la certitude de "la cause juste"… "Y a pas" de qualification pénale pour ce genre de crime … Sont tranquilles, pour l'instant …

"Et si en plus y a personne" comme pourrait le dire François Gervais & co (ils sont de plus en plus)…
Mazette, quel gâchis !

Ade Airix, Le 04/08/2022 à 16:20

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 04/08/2022

Changements à la direction de la communication de Volkswagen Group

A compter du 1er septembre 2022, Sébastian Rudolph devient directeur de la communication de Volkswagen Group, succédant à Nicole Mommsen nommée en charge de la communication entreprise du groupe et directrice des opérations adjointe et interne à la communication de Volkswagen Group, succédant à Priscilla Cortezze.

Nominations

Oversize matters

Avec le mois d’Août, c’est le retour des chroniques estivales sur Autoactu.com ! Cette année, Bertrand Rakoto et Jean-Philippe Thery vous proposent leurs regards croisés sur l’Europe et l’Amérique automobiles, après avoir chacun traversé l’Atlantique en sens inverse.

CHRONIQUE

Catégorie Marchés

Marché moto en juin et au premier semestre : Des hauts et des bas !

Le marché de la moto poursuit son effet yo-yo : après un excellent mois de mai, il a perdu du terrain en juin. Sur le premier semestre, il résiste cependant très bien, avec une baisse limitée à 3,6%, 2022 se situant ainsi parmi les meilleurs millésimes.

02/08/2022