Constructeurs - 06/11/2020

Smart : le CSE va donner son aval pour la reprise par Ineos

(AFP) - Le Comité social et économique (CSE) de l'usine Smart à Hambach (Moselle) va émettre un avis favorable la semaine prochaine à la reprise du site appartenant à Daimler par le Britannique Ineos, ont indiqué mercredi des sources syndicales.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Tous les syndicats sont d'accord. Et nous aussi on va voter pour. Si on ne le fait pas, on se tire une balle dans le pied. Il n'y a personne d'autre comme acheteur", a expliqué Jean-Luc Bielitz, élu CGT, premier syndicat de l'entreprise, dont l'Allemand Daimler a annoncé la cession en juillet.

Le projet d'Ineos prévoit la production à Hambach du futur 4X4 Grenadier, pour un total de 650 salariés, sur les 1600 salariés actuellement sur le site, dont 700 sous-traitants.

Pour les autres, Daimler, qui a investi quelque 500 millions d'euros à Hambach en 2018, doit poursuivre la production de Smart au plus tard jusqu'en 2024 et compléter avec des planches avant de Mercedes, a indiqué une source proche du dossier, estimant qu'il devrait, à terme, y avoir "200 départs, mais sans licenciements".

Chronologiquement, l'intersyndicale (CGT, CFE-CGC, CFDT, CFTC et FO) du site doit se faire expliquer lundi par les experts du cabinet 3E Consultants, qu'elle avait mandatés, un rapport.

Potentialité du projet (à commencer par celle du 4x4), perspectives d'avenir des emplois... : tout est passé en revue dans ce "pavé de 500 pages" que les "syndicats ont déjà reçu mais pas encore lu", a précisé M. Bielitz.

Le lendemain, mardi, le même document sera remis et disséqué devant la direction du site et le CSE. 

Enfin, jeudi, jour qui marque "la fin de la période d'information-consultation", le CSE procédera à un vote qui sera en "faveur de la reprise", a assuré M. Bielitz, constant que c'est "650 embauches d'Ineos jusqu'en 2023 sinon rien".

Le syndicaliste souhaite toutefois des garanties supplémentaires. "On doit produire des Smart jusqu'en 2024. Mais Daimler ne donne aucune garantie sur la date. Ça peut s'arrêter n'importe quand", déplore-t-il, estimant qu'il faudra "trouver des activités complémentaires très vite".

Le constructeur allemand Daimler a une "responsabilité envers l'ensemble des personnes qui travaillent sur le site", avait considéré en juillet la ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, en visite sur place.

Daimler, propriétaire des marques Mercedes et Smart, a annoncé début juillet vouloir vendre son site mosellan où est fabriquée la petite citadine électrique, en raison de difficultés financières liées à l'épidémie de Covid-19.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 06/11/2020

Les voitures sont connectées, les constructeurs toujours pas

La mise à jour des véhicules à distance introduite par Tesla commence à se démocratiser chez les constructeurs automobiles maintenant que les voitures sont de plus en plus connectées. Mais la tendance semble soulever plus de problèmes qu’elle n’apporte de solutions. Les constructeurs cherchent toujours un modèle payant pour leurs services connectés et aucune des solutions évoquées ne semble convaincante.

Analyse

Renault : un plan de départ qui doit motiver des volontaires

Direction et organisations syndicales de Renault terminent la semaine prochaine le cycle de négociations pour déterminer les modalités de départ des suppressions de postes annoncées en mai dernier. Le plan de départ se fera au volontariat avec deux dispositifs : dispense d’activité et rupture conventionnelle collective. FO et la CFE-CGC demandent des améliorations des conditions financières.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

General Motors renonce à devenir actionnaire de la start-up Nikola

(AFP) - Le constructeur automobile américain General Motors va bien coopérer avec le concepteur de camions électriques et à hydrogène Nikola mais ne prendra pas de participation dans son capital, contrairement à ce qui avait été annoncé début septembre.

01/12/2020

La Dacia électrique Spring en exclusivité chez E.Leclerc

Les agences de location E.Leclerc proposeront en exclusivité, dès le 1er mars 2021, des Dacia Spring. La voiture électrique "la moins chère du marché européen" sera proposée en location à "un prix d'accessibilité jamais encore atteint".

01/12/2020

Tesla rappelle 870 voitures en Chine pour des problèmes de toit

(AFP) - Le fabricant américain de voitures électriques Tesla va rappeler 870 véhicules en Chine en raison d'imperfections au niveau des toits, dont certaines parties pourraient se détacher, a annoncé vendredi l'autorité de régulation chinoise.

30/11/2020

Sandouville : première usine Renault à désigner un référent LGBT

Rendues publiques récemment, les menaces de mort sur un salarié homosexuel de l’usine Renault de Cléon, témoignent de la nécessité de prendre en compte les discriminations sexuelles dans les sites de production. Fabien Gloaguen, délégué FO de Sandouville se félicite de la nomination d’un référent LGBT dans l’usine.

30/11/2020

Seat inaugure l’hybride rechargeable avec la Leon

La nouvelle Leon, qui était déjà proposée avec des motorisations mild-hybride et au gaz naturel, inaugure le premier moteur hybride rechargeable de la gamme Seat. Il devrait peser un quart du mix de vente de la Leon.

30/11/2020

La C4 électrique va inaugurer le parcours client "sans couture" chez Citroën

Dans une dizaine de jour, il sera possible de configurer sa C4 électrique en ligne et de retrouver son projet en concession sur le configurateur de son vendeur, pour un parcours client "sans couture". Il faudra toutefois attendre deux ans pour que l'ensemble de la gamme bascule dans le nouveau système.

30/11/2020