Publicité
Publicité
Mouvements - 25/06/2021

Stefan Hartung succédera à Volkmar Denner à la tête de Bosch à la fin de l’année

(AFP) - Volkmar Denner, aux commandes de Bosch depuis 2012, quittera l'entreprise à la fin de l'année, a annoncé jeudi le premier équipementier automobile mondial, sur fond de transition massive vers la mobilité électrique que devra poursuivre son successeur.

Auteur : AFP

Partager cet article

Volkmar Denner laissera les rênes à Stefan Hartung, qui dirige actuellement les activités automobiles au coeur du conglomérat qui mise de plus en plus sur les objets connectés et l'intelligence artificielle, dans le cadre d'un "passage de témoin générationnel préparé de longue date", a indiqué le groupe aux 400.000 employés.

Connu du grand public surtout pour ses perceuses et l'électroménager, qui représentent moins d'un tiers de ses ventes, Bosch réalise quelque 60% de son chiffre d'affaires de 71,5 milliards d'euros (2020) dans le secteur automobile, fournissant des composants clés aux constructeurs.

Si Volkmar Denner, qui aura 65 ans en novembre, a lancé la réorientation de l'entreprise historique vers la mobilité électrique et le numérique, Bosch a aussi été sous sa direction éclaboussé par le scandale des moteurs Diesel truqués.

Autre dossier clé de ses près de dix ans de mandat: le déclin du diesel et du moteur thermique en général, qui menace des milliers d'emplois du secteur liés à leur fabrication et entraîne de vastes restructurations.

Dès fin 2019, le groupe a annoncé la suppression de 2.000 postes en Allemagne, notamment par des départs anticipés à la retraite. Sur le site français de Rodez (Aveyron), où sont produits des composants pour les moteurs thermiques, le projet de supprimer 750 postes sur 1.250 a récemment provoqué une vive émotion.

Le cap est désormais mis sur les technologies d'avenir : mobilité "verte" électrique et à l'hydrogène, puces, intelligence artificielle ou encore objets connectés se retrouvent au coeur de la stratégie de Bosch.

Signe du tournant, Bosch a inauguré au début du mois une nouvelle usine de semi-conducteurs à Dresde, dans l'est de l'Allemagne, fruit du plus important investissement unique dans l'histoire du groupe, avec un milliard d'euros.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 25/06/2021

Hyundai renforce sa direction aux Pays-Bas

Hyundai a nommé deux nouveaux directeurs aux Pays-Bas : William van Leeuwen a pris la direction des ventes flottes et Jasper Peddemors rejoint dès ce 1er juillet 2021 le constructeur en tant que directeur du développement réseau.

Mouvements

Pourquoi GM poursuit-il ses investissements dans la conduite automatisée ?

La fièvre de la conduite automatisée s’est effacée au profit d’une intensification de l’électrification au sein des stratégies CASE (Connected, Automated, Shared, Electrified), mais cela n’empêche pas GM d’augmenter ses investissements de 20 à 35 milliards de dollars conjointement dans les solutions de véhicules électriques et de conduite automatisée. Le constructeur américain a-t-il compris quelque chose que nous ignorons ou bien poursuit-il un autre objectif caché derrière la vitrine de la conduite automatisée ?

Analyse

Eric Wepierre quitte Mitsubishi Motors Europe

(AFP) - Le président et CEO de Mitsubishi Motors Europe, Eric Wepierre, va quitter son poste 18 mois mois à peine après son arrivée, au moment où le constructeur japonais traverse une période difficile sur le continent.

Mouvements

Catégorie Mouvements