Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 08/11/2021 - #Tesla , #Toyota

Subventionner des voitures fabriquées par des ouvriers syndiqués, une "approche intéressante"

Par AFP

(AFP) - Subventionner les voitures électriques fabriquées par des ouvriers syndiqués est "une approche intéressante", a estimé jeudi l'eurodéputé socialiste allemand Bernd Lange, alors qu'une vingtaine de pays ont protesté contre ce projet de la Maison Blanche.

"Je pense que c'est une approche intéressante de soutenir les entreprises qui respectent vraiment les droits des travailleurs", a déclaré Bernd Lange, qui préside la commission du commerce du Parlement européen, à l'issue d'une visite à Washington où il a rencontré des responsables de l'administration Biden et des élus du Congrès.

"Cela ne doit pas être basé sur des critères de nationalités" des entreprises, sinon cette mesure s'apparenterait à du protectionnisme, a-t-il nuancé. "Mais la question de regarder les conditions (sociales) derrière la production d'une voiture est plutôt raisonnable".

Il a ainsi relevé que les voitures du groupe américain Tesla ne seraient pas concernées par ce dispositif.

La Maison Blanche et le Congrès ont trouvé la semaine dernière le cadre d'un accord pour les gigantesques investissements voulus par Joe Biden.

Ce texte, encore discuté au Congrès, prévoit un crédit d'impôt maximal de 12.500 dollars pour les véhicules électriques.

Cette somme inclut l'actuelle déduction qui peut aller jusqu'à 7.500 dollars à laquelle s'ajoute un crédit d'impôt de 4.500 dollars si le véhicule est fabriqué par des ouvriers syndiqués aux Etats-Unis ainsi que 500 dollars si la batterie est également de fabrication américaine.

Les ambassadeurs aux Etats-Unis de l'Union Européenne et de 24 pays, parmi lesquels la France, l'Allemagne, le Mexique, le Canada ou encore le Japon, avaient envoyé samedi un courrier aux élus du Congrès américain.

Et le constructeur japonais Toyota a dénoncé mardi ce projet de subventions qu'il juge "discriminatoire".

De son côté M. Lange a relevé que les voitures du groupe américain Tesla ne seraient pas concernées par ce dispositif.

"Si la procédure est équitable" entre les constructeurs quelle que soit leur nationalité, que "la question est de regarder les salaires minimums ou la convention collective" des ouvriers qui fabriquent les voitures, "ça peut me convenir", a-t-il conclu.

Réactions

Tout ce qu’il ne faut pas inventer pour lutter contre la Chine(((
Le VE quel boulet !

Au delà du débat de la "discrimination positive" sur le bien fondé du syndicalisme qui est toujours discutable selon les pays (droits de chaque pays très différents et difficilement transposables d'un pays à l'autre sur les droits), il serait intéressant de savoir pourquoi Tesla n'est pas concerné ?
Conditions de travail ?
Salaires ?

Bonjour Clerion
Tesla n'est pas concerné car Elon Musk refuse que ses employés soient inscrits à syndicat, quel qu'il soit d'ailleurs. Bien ou mal, peu importe mais ça a le mérite d'être clair.

La position de Citroën à l'époque où je faisais partie des salariés était jugeable comme "hypocrite" dans la mesure où existait un "syndicat maison" que nous, les dirigeants, devions caresser dans le sens du poil pour que ce syndicat comporte plus de membres que la CGT, FO et consorts d'une part mais surtout pour faire passer les mesures prises par la direction beaucoup plus facilement. C'était d'ailleurs assez efficace.
Qu'en est-il aujourd'hui, je n'en sais rien.

Merci M. Haas pour vos éclaircissements !
Très bonne journée à vous.

Je parierai bien pour un bon lobying efficace des Big Three pour en mettre une à Tesla..
;0)

Les syndicats américains si !
C'est pour cela qu'il décentralise.. enfin quand les lézards allemands seront OK !
;0)

On c’est pas pour cela qu’il décentralise ,il a besoin d’usines proche de ses marchés tout simplement,vous voyez des complots partout (((

Le débat est intéressant et personne a tort !!
Dés qu'un gars comme Musk...se met en tête de créer un actif industriel quelque part et que des états lui déroulent le tapis rouge pour l'avoir (Allemagne comprise)... ce n'est pas une discussion de café de commerce politique pour créer un ridicule "Airbus des batteries" par exemple qui n’existera jamais !!!
l'Europe accumule des retards sur des retards industriels anarchiques et pas de stratégie industrielle, et le Japon est "out" et commence à livrer des combats d'arrière garde sur le continent américain lui même. Ceci est une grosse surprise !!
Les "Big Three" ont compris encore une fois que le petit VE sont une ruine, une grosse perte d'argent et pas d'avenir.
Encore une fois l'Europe des constructeurs auto ne comprends rien et ne sait pas ce que c'est le marché américain.
Il n'y a pas que Tesla qui lamine ses concurrents car la rapidité avec laquelle les VE de chez LucidAir ont répondu aux US à Mercedes...ne lui donnent pas une grande chance à ses gros VE de luxe.
Regardez la vidéo des premières livraisons des Lucid à la crème des riches fans américains.
Si Stellantis ne s'américanise pas...ils seront morts à terme.
Pour revenir aux syndicats américains...ils ont pour l'instant d'autres fers au feu que Tesla.
Documentez-vous, vous ne serez pas dupes !!

A noter pour le fun que dans les big three, il y a Stellantis...
;0)

Bien vu !! Je n'ai jamais dit que leur patron était un imbécile, loin de là !!
C'est le nouveau tonton d'Amérique de Stellantis !
Il suffit de dire aux ricains qui travaillent pour lui...demain je veux sur la table, toutes les opportunités solides de business à faire ici aux US.
Nos avocats nous coutent cher et ils attendent vos dossiers. Je ne suis pas là pour rigoler ! J'ai RV bientôt avec des banquiers hollandais.

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Renault décline son concept de Refactory en Espagne

Renault a présenté vendredi le projet de "Refactory" qui va être déployé au sein de l’usine de Séville, projet qui regroupera pour l’Espagne ses activités d’économie circulaire (reconditionnement VO, réparation et seconde vie des batteries, recyclage, R&D et formation).

Analyse

Vérités et convictions : le débat sur le véhicule électrique peut-il gagner en qualité ?

Les débats qui concernent l’électrification continuent d’être extrêmement passionnés et font trop souvent plus de place aux croyances qu’aux faits. Les arguments qui consistent à dire que l’on ne sait rien ou que les incertitudes sont extrêmement lourdes comme ceux plus "complotistes" qui prétendraient que l’on nous cache tout ou, dans une version plus soft, que "l’on se garde bien d’évoquer la question de …. " sont de moins en moins entendables : on se trouve en effet plutôt face à une surabondance d’informations et d’études qui devrait permettre d’avoir sur cette question clé un débat de qualité.

Autour de l'auto - 02/11/2022

Voitures électriques : l'UE juge le plan américain "inacceptable"

(AFP) - Le gigantesque plan d'investissement américain sur la transition climatique, qui établit des mesures "discriminatoires" pour les constructeurs automobiles européens, est "inacceptable" pour les Vingt-Sept, a estimé lundi le ministre tchèque de l'Industrie, dont le pays occupe la présidence tournante de l'UE.