Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 02/11/2022 - #Volkswagen , #Bmw

Voitures électriques : l'UE juge le plan américain "inacceptable"

Par AFP

(AFP) - Le gigantesque plan d'investissement américain sur la transition climatique, qui établit des mesures "discriminatoires" pour les constructeurs automobiles européens, est "inacceptable" pour les Vingt-Sept, a estimé lundi le ministre tchèque de l'Industrie, dont le pays occupe la présidence tournante de l'UE.

"Je vais être direct : c'est inacceptable pour l'UE. En l'état, ce texte est extrêmement protectionniste, au détriment des exportations européennes. Il faut clarifier ce point", a souligné Jozef Sikela, en marge d'une réunion des ministres européens du Commerce à Prague, où était  conviée l'ambassadrice américaine au Commerce Katherine Tai.    

Pour autant, l'UE exclut pour le moment toute poursuite devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC): "A ce stade, nous nous concentrons sur une solution négociée avant de considérer d'autres options", a déclaré le commissaire européen au Commerce Valdis Dombrovskis à l'issue de la réunion.
Ratifié cet été, l'"Inflation Reduction Act" mis sur pied par Joe Biden s'affiche comme le plus gros investissement jamais décidé dans la lutte contre le changement climatique. Il prévoit 370 milliards de dollars pour la construction d'éoliennes, de panneaux solaires et de véhicules électriques.   

Une mesure en particulier hérisse les Européens : un crédit d'impôt, jusqu'à 7.500 dollars, réservé à l'acquisition d'un véhicule électrique sortant d'une usine nord-américaine avec une batterie fabriquée localement -excluant donc les automobiles produites dans l'UE.
"Nombre des subventions +vertes+ prévues dans le texte peuvent être discriminatoires à l'encontre des entreprises européennes dans les domaines de l'automobile, des batteries, des énergies renouvelables et des industries à forte intensité énergétique", a insisté lundi Valdis Dombrovskis.
Il a annoncé qu'un "groupe de travail" conjoint entre l'UE et les États-Unis tiendrait sa première réunion cette semaine pour tenter de répondre aux inquiétudes des Européens: "Cela ne sera pas simple à résoudre, mais on doit y parvenir", a-t-il indiqué devant la presse.   

"Nous savons que d'autres pays, comme le Japon et la Corée du Sud, partagent les inquiétudes de l'UE, et réfléchissent également à la meilleure manière d'approcher ce problème", a-t-il ajouté.
Pour les Vingt-Sept, "l'objectif serait d'obtenir le même statut que le Canada et le Mexique", dont la production bénéficie des mêmes avantages que celle des États-Unis dans les mesures adoptées, a précisé M. Sikela, notant qu'il s'agissait d'"une position de départ dans les négociations".   

Le responsable tchèque s'est dit "assez optimiste" après l'entretien de Katherine Tai avec les ministres européens à Prague: "Il y a de la bonne volonté des deux côtés", a-t-il indiqué.
L'Allemagne, qui abrite les géants de l'automobile Volkswagen, BMW et Mercedes, a de son côté mis en garde il y a trois semaines contre le risque d'une "guerre tarifaire" transatlantique.
"Il est très important que nous coopérions étroitement comme des alliés stratégiques, particulièrement dans la situation actuelle", entre guerre en Ukraine et crise énergétique, a martelé Jozef Sikela, pointant que l'Europe devait approfondir ses liens avec "des partenaires fiables qui partagent ses valeurs" pour se défaire de sa dépendance "à des régimes autoritaires imprévisibles".   

Bruxelles et Washington ont eu ces dernières années plusieurs différends importants devant l'OMC, notamment sur les aides à l'avionneur américain Boeing et des droits de douane américains visant l'acier européen.

Réactions

Nous on s’en fout on vend……..rien aux US,y z’en veulent pas,c’est les Chinois qui doivent faire la gueule

... Oui Alain, faut voir le positif en toutes choses !

... Tout de même, c'est bô les "alliés" ! ... Que serait si c'en était pas ...
Biden fait mieux que Trump ...
Wilson quand tu nous tiens ...
;0)

Si les Ricains n’étaient pas là (Sardou),ils ont toujours été protectionnistes mais nos Cimetières sont pleins de leurs Pères et Grand Pères chez nous.

La naïveté de l'UE est déconcertante.
La Chine taxe à l'importation les voitures européennes à hauteur de 25% (je ne suis pas sûr du montant exact) tandis que l'UE applique une taxe de 10% (même remarque).
Qu'elle commence par appliquer la stricte réciprocité, on verra après pour le marché US.

Ce petit rappel du répertoire tricolore était il vraiment nécessaire ?
Pour un peu "y" me ferait bien le coup de " l'anti américanisme primaire ", le pêcheur breton ...
Une certaine lucidité n'exclue pas la possible reconnaissance ...Comme si tout était blanc ou noir (ou l'inverse) çà se saurait ...
J'admire votre "juvenilité" ! ...cher Alain. Si si (l'impératrice) !

Si je prends le cas de nos "zamis" Allemands (et de quelques autres nations européennes...) : quitter la dépendance énergétique Russe pour se mettre dans la main américaine (en dépit des protestations de circonstance) est ce une si bonne "affaire" ? ... Tant mieux si vous avez la réponse catégorique à cette question ..

Au moins, je vous croyais un tantinet "Gaulliste" (...) ...Si votre Europe se réduit à une "succursale" US, c'est drôlement dommage, nan ... ?
Certes "Oursoula" en tête de gondole, c'est plus "vendeur" que Jean Claude Junker (quoique ?)
;0)

Et oui pour le commentaire de Bruno ...
Libre échangiste et " ravis de la crèche." .. même combat...la réciprocité s'impose !
;0)

Voilà que les adeptes en Europe du libéralisme a tout crin … qui se plaignent du protectionnisme du même capitalisme productiviste mais aux US !
Quand les américains vont casser les prix … nous allons tous courir acheter leurs VE.
C’est le bal des hypocrites !!
Nos industriels européens ne connaissent pas le mot « innovation » mais savent augmenter scandaleusement les prix !!
La leçon n’a pas encore été comprise !
Ce sera toujours comme cela !
Notre industrie auto est à là va que je te pousse ! Roulez pour eux !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Réseaux

Le groupe Sipa se sépare de ses concessions BMW-MINI

Le groupe dirigé par Hubert Gérardin va cesser ses relations avec le groupe BMW-Mini en cédant ses concessions de Périgueux et Agen au groupe Eden Auto et sa concession de Montauban au groupe Koala, l’ensemble représentant un volume de 720 VN en 2021.

Constructeurs

Software République, un modèle collaboratif "décoiffant"

La Software République, c’est la concrétisation de la volonté de Luca de Meo d’assurer une souveraineté européenne dans le développement de nouvelles offres de mobilité. Elle regroupe, depuis un peu plus d'1 an, six entreprises européennes (toutes également un peu françaises). Eric Feunteun, Chief Operation Officer Software République et Mustapha Bouraoui, VP Strategic Marketing STMicroelectronics nous expliquent le fonctionnement de cette organisation originale et ses premiers résultats.

Analyse

Jeter de l’huile sur le feu ou progresser vers un new deal automobile européen

Alors que le débat est en train d’être clôt à Bruxelles, il a tendance à Paris à s’hystériser. Plus précisément les anti-électriques s’y manifestent bruyamment alors que les partisans des choix fait à Bruxelles sont aussi diserts outre-Quiévrain que cois au bord de la Seine. Pour qu’ils puissent sortir de cette schizophrénie, il faudrait sans doute qu’ils cessent de considérer que l’intendance industrielle suivra pour se donner les moyens de proposer à l’automobile européenne un new deal industriel électrique européen.

Autour de l'auto - 17/10/2022

Bornes de recharge intelligentes et modules photovoltaïques parmi les finalistes des Trophées de l’INPI

L’INPI (*) a révélé les 15 finalistes de son concours annuel qui récompense, dans 5 catégories, les entreprises françaises "qui ont fait de l’innovation un pilier de leur croissance, en menant une politique de propriété industrielle volontaire et cohérente". Un jury composé d’une quinzaine d’experts de l’innovation désignera le 30 novembre prochain les 5 lauréats.