Publicité
Equipementiers - 20/06/2022

ABB attend de meilleures conditions pour introduire l'e-mobilité en Bourse

(AFP) - Le groupe d'ingénierie helvético-suédois ABB reporte l'introduction en Bourse de sa division d'e-mobilité, qui fabrique des bornes de recharges pour véhicules électriques, annonce-t-il lundi, préférant attendre des conditions de marchés plus porteuses pour lancer l'opération.

ABB attend de meilleures conditions pour introduire l'e-mobilité en Bourse

Le groupe d'ingénierie helvético-suédois ABB reporte l'introduction en Bourse de sa division d'e-mobilité, qui fabrique des bornes de recharges pour véhicules électriques, préférant attendre des conditions de marchés plus porteuses pour lancer l'opération.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le conglomérat industriel, qui fabrique aussi bien des systèmes de traction ferroviaire que des robots industriels et des générateurs, compte toujours introduire cette division à la Bourse suisse, insiste-t-il dans un communiqué.

Mais le groupe, dont le siège social se trouve à Zurich, n'a pas précisé d'échéance pour cette introduction en Bourse, déjà repoussée.

L'opération interviendra quand "les conditions de marché seront constructives", indique-t-il dans le communiqué.

Début juin, un porte-parole du groupe avait confirmé qu'il serait difficile d'achever le processus d'introduction en Bourse d'ici la fin du deuxième trimestre.

Trois mois après son arrivée aux commandes en mars 2020, le nouveau patron d'ABB, Björn Rosengren avait lancé une grande remise à plat des activités du groupe d'ingénierie.

Il avait d'abord vendu sa filiale appelée Dodge, qui regroupait ses activités de transmission de puissance mécanique, à l'américain RBC Bearings pour 2,9 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros à taux actuels). Mais il avait aussi lancé deux grands chantiers, dont celui de l'introduction en Bourse de la division d'e-mobilité.

Si le groupe compte conserver une participation dans cette division lors de sa mise en Bourse, M. Rosengren avait dit espérer lever au moins 750 millions de dollars à travers cette opération.

Le second projet porte sur a division de turbocompresseurs, rebaptisée Accelleron, que le groupe envisage aussi bien de vendre que de scinder.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 20/06/2022

La nouvelle structure de Volkswagen Group en Chine

A compter du 1er aout 2022, Volkswagen Group annonce un réalignement de sa structure en Chine, dont la direction est placée sous la responsabilité de Ralf Brandstätter. Stefan Mecha rejoindra cette nouvelle structure en tant que directeur général de la marque Volkswagen VP et Marcus Hafkemeyer est nommé directeur de la technologie de Volkswagen Group Chine.

Nominations

Volvo Cars simplifie sa structure de direction

Volvo Cars annonce une réorganisation de sa structure de direction avec la création de deux postes de directeurs généraux adjoints : BJörn Annwall, nommé directeur commercial, et Javier Verala, directeur des opérations. Henrik Green prend la responsabilité de la nouvelle unité technologie avancée et durabilité.

Nominations

Faut-il déserter l’ACEA pour se faire entendre ? Le pari très politique de Carlos Tavares

Les turbulences persistantes, que la négociation de la mutation majeure de l’industrie automobile en cours implique, rendent plus difficiles encore que d’habitude l’action collective de branche. Il est dès lors tentant pour des constructeurs déçus par les défaites successives de leur lobby face au politique et aux ONG environnementales de jouer solo et, instruit par le précédent Volkswagen, Carlos Tavares a cette semaine fait ce choix. Simplement, là où Volkswagen avait joué la discrétion, Stellantis est beaucoup plus explicite et prend le risque de se poser, assez maladroitement sans doute, en concurrent direct du politique.

Analyse

Catégorie Equipementiers

Bridgestone plus confiant dans l'avenir malgré des vents contraires

(AFP) - Le géant japonais des pneumatiques Bridgestone a relevé mercredi ses prévisions annuelles de chiffre d'affaires et de bénéfice opérationnel pour 2022, s'attendant à une accélération de ses ventes à partir du troisième trimestre malgré de nombreux vents contraires.

12/08/2022

Biden promulgue la loi de soutien aux semi-conducteurs

(Reuters) - Un vaste plan de soutien à l'industrie des semi-conducteurs aux Etats-Unis, visant à rendre le pays plus compétitif par rapport à la Chine, va être promulgué mardi par le président Joe Biden.

10/08/2022

Infineon relève ses perspectives pour 2022 en raison de la forte demande de puces

(Reuters) - Infineon a annoncé mercredi une hausse de son chiffre d'affaires au troisième trimestre et a relevé ses perspectives pour l'ensemble de l'année, le principal fournisseur de puces électroniques de l'industrie automobile continuant de bénéficier de la forte demande de semi-conducteurs dans un contexte de pénurie.

04/08/2022

Forvia cède ses dernières parts dans HBPO à Plastic Omnium

(AFP) - L'équipementier automobile Forvia, fruit du rachat par le français Faurecia et de l'allemand Hella, a signé jeudi un accord pour céder ses dernières parts dans HBPO à son coactionnaire Plastic Omnium, première étape de son vaste programme de désinvestissement.

01/08/2022