Publicité
Publicité
Réseaux - 20/06/2022 - #Renault , #Opel , #Peugeot , #Renault Group , #Stellantis

Le groupe Gémy retenu pour la reprise de la plaque Val de Loire de RRG

Par Xavier Champagne Chef de rubrique

Article reservé aux abonnés
Le groupe Gémy retenu pour la reprise de la plaque Val de Loire de RRG
En reprenant les établissements RRG de Tours, le groupe Gémy sera en concurrence avec Peugeot (Emil Frey France) et Citroën (Stellantis & You) sur la ville.

Après le groupe Mary, Renault va intégrer un autre grand distributeur Peugeot dans son réseau, le groupe Gémy, à qui il va céder ses établissements RRG de Tours, Le Mans, Chinon et Loches, pesant 15.000 véhicules et employant 400 salariés.

Pack 10 Actualités

30,00 € HT

Les différents abonnements InfoMarchéClub

Recevoir par mail la Lettre quotidienne des actualités

Recevoir par mail des Alertes Infos

Recevoir par mail les Lettres Statistiques et Evénements

Accès illimité à tous les articles du journal

Accès illimité à la base de données statistiques automobile

 

Tarifs préférentiels pour les événements Autoactu.com

  

Autres articles

Nominations

La nouvelle structure de Volkswagen Group en Chine

A compter du 1er aout 2022, Volkswagen Group annonce un réalignement de sa structure en Chine, dont la direction est placée sous la responsabilité de Ralf Brandstätter. Stefan Mecha rejoindra cette nouvelle structure en tant que directeur général de la marque Volkswagen VP et Marcus Hafkemeyer est nommé directeur de la technologie de Volkswagen Group Chine.

Nominations

Volvo Cars simplifie sa structure de direction

Volvo Cars annonce une réorganisation de sa structure de direction avec la création de deux postes de directeurs généraux adjoints : BJörn Annwall, nommé directeur commercial, et Javier Verala, directeur des opérations. Henrik Green prend la responsabilité de la nouvelle unité technologie avancée et durabilité.

Analyse

Faut-il déserter l’ACEA pour se faire entendre ? Le pari très politique de Carlos Tavares

Les turbulences persistantes, que la négociation de la mutation majeure de l’industrie automobile en cours implique, rendent plus difficiles encore que d’habitude l’action collective de branche. Il est dès lors tentant pour des constructeurs déçus par les défaites successives de leur lobby face au politique et aux ONG environnementales de jouer solo et, instruit par le précédent Volkswagen, Carlos Tavares a cette semaine fait ce choix. Simplement, là où Volkswagen avait joué la discrétion, Stellantis est beaucoup plus explicite et prend le risque de se poser, assez maladroitement sans doute, en concurrent direct du politique.

Réseaux - 20/01/2023

Performances record pour le groupe GCA en 2022

Des prises de commandes en hausse de 25%, des entrées en atelier qui progressent de 15% et une rentabilité qui affole les compteurs, l’année 2022 a été hors normes pour le groupe GCA qui vise une nouvelle croissance de 14% pour 2023, en ligne avec l'objectif de sa marque principale, Toyota.