Publicité
Publicité
Marchés - 04/11/2022

Allemagne : un rebond des ventes de voitures en trompe l'oeil en octobre

Par AFP

(AFP) - Le marché automobile allemand a bénéficié d'un fort rebond en octobre sur un an sans parvenir à faire remonter la moyenne annuelle des ventes, ce qui annonce pour 2022 un nouveau plus bas historique après le record à la baisse de l'année 2021.

 La vente de 208.642 voitures neuves traduit une hausse de 16,8% sur un an, selon les chiffres publiés jeudi par l'Agence fédérale pour l'automobile (KBA).

 C'est la plus forte hausse en seize mois pour le secteur phare de l'économie allemande mais la performance se rapporte au mois d'octobre 2021, pire mois d'octobre depuis la réunification allemande. Septembre avait déjà vu le marché automobile bénéficier d'une croissance à deux chiffres.

"Après le creux record de l'année précédente, le mois dernier reste le deuxième mois d'octobre le plus faible de l'histoire. Même la forte croissance ne peut pas le cacher", a commenté dans un communiqué Reinhard Zirpel, président de la fédération des importateurs automobiles VDIK.

Au cours des dix premiers mois de l'année en cours, il y a eu un total d'un peu moins de 2 millions de véhicules neufs, soit 5% de moins qu'à la même période de l'année précédente.

Le secteur automobile a été durement touché en 2020 et en 2021 par les restrictions sanitaires pendant la pandémie qui ont eu des conséquences sur l'approvisionnement des industriels, notamment en semi-conducteurs et en puces électroniques.

"Même si les chaînes d'approvisionnement mondiales restent tendues, la pénurie de puces perd lentement en intensité", indique toutefois Peter Fuss, du cabinet EY, qui voit de nouveaux facteurs perturber le secteur.

 "Le problème n'est plus de manquer de pièces, mais de clients. L'environnement actuel est caractérisé par l'inflation, la perte de pouvoir d'achat, la modération des consommateurs et les craintes de récession. Dans ce contexte, de moins en moins de particuliers et d'entreprises peuvent ou veulent s'offrir une nouvelle voiture", conclut-il

En outre, "le manque de produits intermédiaires, les prix élevés de l'énergie et des matières premières ainsi que l'incertitude générale due à la guerre en cours en Ukraine freinent le marché et la production", a commenté la fédération du secteur VDA dans un communiqué.

La reprise de l'approvisionnement en semi-conducteurs a permis aux ventes de voitures électriques d'atteindre un sommet annuel.

Les immatriculations de véhicules hybrides ont bondi de 35% en octobre sur un an, tandis que les véhicules 100% électriques ont augmenté de 17%. Au total, la part de marché des voitures neuves électrifiées a augmenté de deux points.

Les autres marchés européens comme la France, l'Autriche, l'Espagne, l'Italie et la Suisse ont connu des hausses similaires en octobre, tout en restant loin de leur niveau d'avant crise.

Réactions

"Le problème n'est plus de manquer de pièces, mais de clients"
Ca fait des mois que je dis ça. Bien d'accord avec ce monsieur Fuss.

Je suis pleinement d'accord avec le cher ami M.Haas et le cousin M.Fuss !!
Si les clients allemands sont aussi retords dans leur choix que les français, cela ne va pas être triste....et le bradage des prix va revenir au coin du bois !
Prenez tous un beau sourire béat d'attentiste...visitez les vendeurs et dites avec l'air entendu, merci je vais réfléchir ! Évitez le mauvais coin, ce ne sont que des mauvaises affaires dedans...et cela pue fréquemment !!
Préférez les affaires strictement entre Noël et Nouvel An....et dites....mais en janvier la prime est de 7000 euros et pas 6000 !!
Joyeux Noël et attendez Pâques (au balcon) !!

Je ne vais pas attendre Pâques...car entre Noël et le Nouvel An je connais un certain qui va se catapulter à Abu Dhabi, mais va passer chez le confesseur pour péché de Co2...

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Stellantis poursuit sa croissance sur un marché tendu

(AFP) - Le groupe Stellantis a poursuivi sa croissance au troisième trimestre et maintenu ses objectifs de résultats pour l'année 2022, conservant des tarifs de vente au plus haut et bénéficiant d'une amélioration dans ses approvisionnements en puces électroniques.

Analyse

Après la conduite autonome puis automatisée, il ne reste plus que des ADAS

Un feu de paille de 75 milliards de dollars, c’est ainsi que Bloomberg traduit les dépenses de ces 15 dernières années en direction de la conduite autonome. Après la décision de Ford et Volkswagen de mettre fin aux activités de leur filiale Argo AI, on peut légitimement se demander si le soufflet va complètement retomber.

Marchés - 30/01/2023

Seat et Cupra, championnes du leasing en 2022

La part des ventes aux particuliers financées en leasing (LOA ou LLD) continue de progresser en France. Elle a représenté 52% des immatriculations selon les données du SIV (traitement NGC Data). Seat et Cupra avec plus de 70% de leurs volumes sont les champions incontestés de cette technique de vente. Forte progression de Volkswagen et Skoda.

Marchés - 18/01/2023

ZFE : L’Etat tente de calmer la grogne avec la nomination d’un interlocuteur national ZFE, Edouard Manini

Si personne (élus locaux y compris) ne comprend rien aux ZFE, c’est normal. Cette réglementation qui aura des conséquences majeures sur le quotidien de nombreux Français est en effet le résultat d’une construction baroque avec trois niveaux de textes législatifs. Sans parler de la verbalisation… Edouard Manini, le Monsieur ZFE qui vient d’être nommé doit ramener un peu d’harmonie et de coordination.