Publicité
Publicité
Constructeurs - 04/11/2022 - #Tesla , #Bmw , #General Motors , #Volvo Cars , #Stellantis , #Toyota

Les constructeurs automobiles se protègent face aux pénuries et à l'inflation

Par AFP

(AFP) - Les constructeurs automobiles ont haussé leurs prix pour protéger leur chiffre d'affaires sur un marché encore freiné par les pénuries de puces électroniques, mais certains craignent les conséquences de l'inflation.

Stellantis a publié jeudi un chiffre d'affaires en hausse de 29% sur un an, à 42,1 milliards d'euros, grâce à une amélioration dans les livraisons de semi-conducteurs, ainsi que des prix de vente en hausse et des effets de change positifs.

L'inflation menace le marché automobile, mais "la dynamique reste positive", a souligné le directeur financier Richard Palmer, très optimiste pour la fin de l'année. Les prises de commandes n'ont pas ralenti en Amérique du Nord, tandis qu'elles baissent légèrement en Europe. Les ventes de véhicules électriques tirent aussi les prix à la hausse.

BMW a fait état de son côté d'une hausse de son bénéfice net de 23% au troisième trimestre, à 3,17 milliards d'euros, pour un chiffre d'affaires de 37,18 milliards (+35,3%).

En continuant à augmenter les prix, le constructeur allemand de voitures haut de gamme "devrait partiellement compenser la légère baisse attendue des livraisons et la hausse des prix des matières premières et de l'énergie", a indiqué le groupe, confirmant ses prévisions de marge opérationnelle entre 7 et 9% pour l'année.

Les entreprises du secteur automobile profitent depuis deux ans d'une situation mêlant une demande forte pour leurs véhicules et une offre réduite en raison des problèmes de production liés à la pénurie de composants électroniques.

Dans ce contexte, les prix des véhicules vendus ont beaucoup augmenté, les ristournes disparues, et de nombreux constructeurs ont dégagé de juteux bénéfices.

"Les prix restent élevés. La demande reste élevée", a asséné fin octobre le directeur financier du groupe américain General Motors, Paul Jacobson.

"Vents contraires"

Selon le cabinet Inovev, le marché automobile mondial (utilitaires compris) est en train de rattraper une partie de son retard au cours du troisième trimestre de 2022, après deux années médiocres, poussé notamment par le marché chinois.

Si les points de blocage logistiques se détendent, d'autres nuages s'amoncellent pourtant sur le secteur. Les taux d'intérêt ne cessent de grimper, faisant monter au passage le prix d'un éventuel emprunt pour une voiture, l'inflation rogne le portefeuille des automobilistes, et certains observateurs craignent un ralentissement des achats.

L'augmentation "record" des prix de l'énergie vient aussi "bouleverser le secteur et pourrait ralentir le retour des volumes de ventes à un niveau pré-COVID", a souligné Alexandre Marian du cabinet AlixPartners.

"Avec des coûts énergétiques aussi importants, l'industrie automobile va devoir s'organiser et trouver des solutions, que ce soit une augmentation des prix, de l'optimisation de la consommation énergétique ou en s'appuyant sur des politiques publiques aidantes", selon l'expert.

Volvo Cars a vu ses ventes et son bénéfice reculer au troisième trimestre, victimes de ces différents paramètres, même si son chiffre d'affaires a été soutenu par une demande robuste pour ses SUV.

Pour le N°2 mondial Toyota, "les vents contraires explosent", a commenté le directeur financier du groupe Kenta Kon lors d'une conférence de presse mardi.

Le groupe est balloté par les taux de change : la faiblesse du yen dope les ventes du groupe japonais à l'étranger mais gonfle d'un autre côté ses coûts de matières premières et de production.

Mercedes, qui a affiché une belle santé au troisième trimestre, reste aussi prudent pour les mois à venir, compte tenu du "degré exceptionnel d'incertitude" entourant les conditions macroéconomiques et géopolitiques.

Le PDG de Tesla Elon Musk a de son côté affiché sa confiance habituelle : "nous n'allons pas réduire notre production, récession ou pas récession", puisque la transition vers les véhicules électriques est en route, a-t-il déclaré fin octobre.

Réactions

Elon m’étonne et m’étonnera toujours ,qu’il continue à financer Starlink,merci Monsieur.
Les constructeurs Allemands ont toujours aidé les riches à dépenser leurs revenus et ça continue,même Rino dit moins je vends et plus je gagne,le programme d’enseignement des écoles de commerce va être boulversé)))

L'euphorie avant la dépression.

Le clown Musk ne m’épate pas du tout...car pour avoir Starlink au bout d'un poteau dans son jardin ou en haut de son toit....c'est PAYANT !!
Par contre le tout payant avec un acompte de 100 dollars ...cela c'est révolutionnaire et même si ta caisse coute 140000 dollars !!
J'ai raconté cela à un jeune (qui passait le chiffon sur les belles carrosseries) au Salon de la Tuture à Paris... et il me dit l'air un peu fâché: "jamais je ne peut croire à ce que vous me dites !"
Il n'a jamais entendu parler du capitalisme productiviste occidental décadent dans le pays des Lumières !!
Chez les chinois c'est différent ils vont dominer le monde du Covid mais cela va prendre un certain temps, en bouffant toutes les matières premières au petit dej...dans les ports dont ils sont déjà propriétaires dans le monde entier...et seuls les portugais ont résisté ! Voilà un peuple pas décadent...et leur chancelier ne s’appelle pas Olaf !
Passons !
Nous étions déjà où ?? Nous étions à la protection défaillante de nos préservatifs économiques qui laissent passer l'inflation...ce qui produits inéluctablement des milliards de pauvres à pied...et même pas à vélo !
C'est la mort jaune... et c'est là qu'on voit que les batteries de ces mêmes vélos sont 150% chinoises !
La seul façon de nous en sortir c'est de vendre à un milliard de chinois des sacs Vuitton et notre vin blanc de luxe du même fabricant ! Ils n'ont pas besoin de batteries encore !! On les aura les fourbes teutons et ils sont vraiment stupides de croire que les chinois veulent des fausses Mercedes déguisées en Tesla ....mort de rire ! Ils préfèrent l'original...tant qu'ils ne les ont pas copiés jusqu'au dernier boulon !!
Même le cuir et le confort de nos citron DS sont de meilleur qualité !!
On est les meilleurs en tout...

Allez c'est le WE...et il ne fait pas beau...causons tuture hybride rechargeable et VE...avec des statistiques de "Registration" de ses voitures en Europe ...
et un site que je nomme pas mais tout est bon à prendre note:
C'est en anglais mais il dit:
"Annual registration of Plug-in and electric passengers car in Europe 2020-2021" (EU-EFTA-UK)

2020- 619.129 PHEV
745.684 EV
2021- 1,02 MILLION PHEV
1,19 MILLION EV

Conclusion et en dépit de la baisse des ventes de PHEV en 2022....on conclue que la fabrication, vente et immatriculation des PHEV en Europe ne VA PAS DISPARAITRE chez les constructeurs qui les fabriquent...contrairement aux spécialistes français qui se regardent le nombril, et que tous les constructeurs auto (en investissant des milliards pour faire des PHEV)
ne les fabriquent que dans le seul BUT d'arnaquer le fisc français...mais pas le fisc des autres pays d'Europe !!
Ce genre de balivernes ne s'écrit qu'en français heureusement, sinon la grosse rigolade serait européenne aussi !
Si le ridicule tuait jusqu'en 2035...et ce n'est pas pour le lendemain et beaucoup de millions de caisses chinoises de même nature vont d'ici là passer comme la pluie sous les ponts !!

Le prix des recharges explosent ,vive l’hybride rechargeable à … l’éthanol

Pour enthousiasmer les amateurs d'hybrides rechargeables, la même chose que les PHEV au fait...la prochaine Lamborghini Countach ....SERA hybride rechargeable comme la Ferrari SF90 !!..
Les autres ils peuvent pleurer que c'était mieux avant !!

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Stellantis poursuit sa croissance sur un marché tendu

(AFP) - Le groupe Stellantis a poursuivi sa croissance au troisième trimestre et maintenu ses objectifs de résultats pour l'année 2022, conservant des tarifs de vente au plus haut et bénéficiant d'une amélioration dans ses approvisionnements en puces électroniques.

Analyse

Après la conduite autonome puis automatisée, il ne reste plus que des ADAS

Un feu de paille de 75 milliards de dollars, c’est ainsi que Bloomberg traduit les dépenses de ces 15 dernières années en direction de la conduite autonome. Après la décision de Ford et Volkswagen de mettre fin aux activités de leur filiale Argo AI, on peut légitimement se demander si le soufflet va complètement retomber.

Constructeurs - 24/11/2022

Pièces de rechange Renault et PSA : quand Mediapart dénonçait une fraude qui n’existait pas…

Dans un article publié en mai 2018 et largement relayé par de "grands médias", Mediapart dénonçait des hausses de tarifs "en violation des règles de la concurrence" des pièces de carrosserie de Renault et PSA. Le quotidien relayait en réalité une action en justice dans laquelle la cour d’appel de Paris vient de conclure qu’aucune violation des règles n’avait été démontrée…

Constructeurs - 23/11/2022

Pierre-Paul Mattei, responsable design Peugeot 408 : "Pousser le curseur loin sans oublier qu’une Peugeot doit avoir de l’allure et rester élégante"

Peugeot organisait hier en avant-première pour les journalistes du jury Car of the Year, les essais de la nouvelle 408 dont les premières livraisons sont prévues en mars 2023. Nous y avons rencontré le responsable design de la voiture, Pierre-Paul Mattei, qui nous explique les spécificités et les défis de cette nouvelle silhouette positionnée entre une berline et un SUV. Cette Peugeot 408 s’inscrit dans le même programme que les 308 et 308 SW avec qui elle partage de nombreux composants.

Constructeurs - 22/11/2022

Horse, Ampere et autres entités : quelles conséquences pour les salariés français du groupe Renault

Les conséquences sociales de la stratégie annoncée par Luca de Meo lors du Capital Market Day du 8 novembre dernier seront détaillées aux organisations syndicales lors d’un comité central social et économique (CCSE) le 2 décembre prochain. La répartition des salariés dans plusieurs entités dont deux nouvelles, Horse et Ampere, intervient au moment où se négocie avec les syndicats l'application de la nouvelle convention collective de la métallurgie ainsi que l’ensemble des droits "maison". Cela fait beaucoup de changements…