Publicité
Publicité
Constructeurs - 13/11/2020

Avis favorable du CSE de Smart à la reprise par Ineos mais des améliorations souhaitées

(AFP) - Le comité social et économique (CSE) de l'usine Smart à Hambach (Moselle) a remis jeudi un avis consultatif favorable à la reprise du site appartenant à Daimler par le Britannique Ineos, tout en soulignant que ce rachat, sans alternative, pourrait être amélioré.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Les membres du CSE apprécient favorablement le projet de cession de 100% des parts sociales de la société smart France à Ineos Automotive Ltd, cette reprise par Ineos permettant la continuité de l'emploi pour les salariés du site de Hambach", indique l'avis remis jeudi et que l'AFP a pu consulter.

Mais "certains points pourraient être améliorés", soulignent les membres du CSE.

Propriétaire des marques Mercedes et Smart, le constructeur automobile allemand Daimler a surpris début juillet en annonçant la vente du site mosellan de fabrication de la petite citadine électrique en raison de difficultés financières liées à l'épidémie de coronavirus. L'usine emploie 1.600 salariés actuellement dont 700 sous-traitants.

Le groupe de chimie britannique Ineos est le seul à avoir proposé le rachat de l'usine afin de faire son entrée dans le secteur automobile et d'y fabriquer son futur 4X4 Grenadier à compter de 2022.

D'ici là, le gouvernement français a demandé à Daimler de poursuivre la construction de la Smart à Hambach pendant plusieurs années afin d'assurer une charge de travail suffisante au site pendant la transition avec Ineos.

Si les membres du CSE ont souligné que l'arrivée d'Ineos "a le mérite de sauvegarder les emplois du site" et que "les engagements d'Ineos sur les ressources humaines sont appréciables", ils relèvent néanmoins que "la durée de continuité de l'emploi pour l'ensemble des salariés n'est assurée au mieux que jusqu'à avril 2024" et sous réserve du succès des modèles fabriqués.

"Les activités complémentaires potentielles apportées par Mercedes doivent être garanties par le contrat de vente", demandent-ils également.

Considérant "qu'une prise de participation financière dans le projet de la part du groupe Daimler aurait été également la bienvenue", les membres du CSE s'inquiètent par ailleurs du fait que "le modèle Ineos Grenadier s'avère être un véhicule thermique fortement émetteur de CO2", qui risque donc d'être "de plus en plus difficile de vendre à partir de la deuxième moitié de cette décennie".

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Espérons que pour Ineos...ce ne sera pas qu'une envie de faire pipi dans une nouvelle éprouvette !!
Il leur reste à faire du gasoil décarboné (c'est leur métier de base non...) pour mettre dans leur nouvelles caisses comme les finlandais...savent faire!
Je sens que c'est un peu trop subtil pour eux pour l'instant !!
Si c'est pour nous faire de la vieille bière tiède de pub folklorique...il y aura peu d'amateurs et du gros mal de crâne chez nous dans l'avenir !!
Pour l'instant le verre est vide !!

Durand Pierre, Le 13/11/2020 à 11:01

"le gouvernement français a demandé à Daimler de poursuivre la construction de la Smart"
Les coups de menton de Bruno Le Maire sont aussi insupportables qu'ils sont insignifiants (voir le dossier Bridgestone dans le Nord).

"les membres du CSE ont souligné que l'arrivée d'Ineos a le mérite de sauvegarder les emplois"
Quel aveuglement, quelle hypocrisie. Personne n'est dupe, une usine de 4x4 Diesel antédiluviens pour remplacer une micro-citadine électrique est d'une débilité profonde. Tout ça au nom de l'emploi. Mais quelle arnaque ! Même le docteur Coué n'aurait pas osé.

Bruno Haas, Le 13/11/2020 à 14:26

C'est amicalement que je me permets de vous avertir cher monsieur que vous allez chagriner Madame la rédactrice en chef par votre langage de bas niveau...alors que vous avez singulièrement raison dans cette affaire en général et en particulier de fustiger l'homme politique et publique qu'est monsieur Bruno Le maire dans son incompétence et manque de cohérence !
Notre langage de bas niveau ensemble, pardonnez-moi et nos lecteurs aussi, n'est pas assez virulente et à la mesure de notre énervement et indignation face à toute cette gabegie politique !

Durand Pierre, Le 13/11/2020 à 14:52

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 13/11/2020

Yorick Hessel, directeur digital d’Emil Frey France : "Autosphere.fr proposera à terme tous nos métiers, du VN à l’après-vente"

Autosphere.fr, site incontournable avec ses 2 millions de visiteurs/mois, ne se limite plus aux VO mais propose désormais les VN en stock du groupe Emil Frey France ainsi qu’un module de reprise, revu et corrigé pour générer des leads utiles. Le site web a vocation à encore s'enrichir à l'avenir, nous a confié Yorick Hessel, directeur digital d’Emil Frey France.

Internet

Stellantis a choisi son logo, reste à sélectionner les marques et les produits

Les annonces autour de la fusion de FCA et de PSA sont de plus en plus nombreuses. A Détroit, les langues se délient un peu et les premières annonces de plan produit et de redistribution des marques s’officialisent au fil des interviews et des rencontres. Pour éviter la cannibalisation et avancer avec plus de 12 marques, sans compter les utilitaires, le futur numéro 4 mondial va devoir établir un plan produit efficace sans renier ses racines et l’image de ses marques.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Volkswagen: la marque VW double ses ambitions électriques

(AFP) - La marque VW du groupe Volkswagen compte atteindre d'ici 2030 une part électrique dans ses ventes européennes de 70%, deux fois plus qu'annoncé jusqu'ici, accélérant sa transition face à une législation de plus en plus stricte.

08/03/2021

Volkswagen produira des voitures électriques à Barcelone

(AFP) - Le constructeur allemand Volkswagen a annoncé vendredi qu'il allait fabriquer des voitures électriques à Barcelone en Espagne, où le groupe prévoit d'investir 5 milliards d'euros dans ce type de véhicules via le fabricant espagnol Seat.

08/03/2021

Carlos Tavares reçoit les organisations syndicales de PSA lundi

Les résultats financiers exceptionnels de PSA ont été obtenu au prix "d’un niveau de tension sociale assez élevé", nous a dit Olivier Lefebvre, délégué syndical central FO Stellantis. Il sera reçu lundi 8 mars par Carlos Tavares (en même temps que CFE-CGC, CFTC et CFDT) à qui il compte demander des réponses claires sur la place qui va être donnée à la France dans Stellantis.

05/03/2021

PSA : une rentabilité 2020 à peine entamée par la crise

Les résultats financiers de PSA sont assez impressionnants : malgré une baisse de son chiffre d’affaires de -18,7% la marge opérationnelle du groupe est restée à très haut niveau à 7,1%. Son bénéfice est de 2 milliards d’euros.

04/03/2021

Fiat Chrysler résiste à la crise avec un petit bénéfice en 2020

(AFP) - Le constructeur italo-américain Fiat Chrysler (FCA) a annoncé mercredi avoir enregistré un bénéfice net de 24 millions d'euros en 2020, signe que le groupe a résisté à la crise du secteur automobile provoquée par la pandémie de coronavirus.

04/03/2021

Pénurie de puces : GM prolonge encore la fermeture de plusieurs usines

(AFP) - Le constructeur américain General Motors (GM) a annoncé mercredi qu'en raison de la pénurie de puces électroniques qui touche l'ensemble du secteur automobile, il allait de nouveau prolonger la fermeture de trois usines et suspendre la production dans une quatrième, au Brésil.

04/03/2021