Publicité
Publicité
Hommage - 16/12/2020 - #Volkswagen Vp , #Faw

Décès d’Harald Müller, Président de la marque Jetta et de Faw-Volkswagen en Chine

Par Farida Sacha Chef de rubrique

Le Président du directoire de Volkswagen Group, Herbert Diess a annoncé le décès du Président de la marque Jetta et de Faw-Volkswagen de Chengdu, Harald Müller.

C’est sur Linkedin que le Président du directoire de Volkswagen Group, Herbert Diess a annoncé le décès d’Harald Müller, Président depuis 2017 de la marque Jetta et de la joint-venture FAW-Volkswagen basée à Chengdu en Chine.

Il n’est pas rare que le Président du directoire utilise la plateforme Linkedin pour publier des messages ayant trait au secteur de l’automobile. Mais hier, c’était un tout autre message qu’Herbert Diess publiait sur son profil Linkedin en témoignant une profonde triste suite au décès d’Harald Müller : “J'adresse mes sincères condoléances à sa famille. Il a inspiré et motivé ses équipes et renforcé l'amitié entre la Chine et l'Allemagne. La marque Jetta sera à jamais associée à Harald Müller -aucune marque n'a jamais démarré avec plus de succès en Chine- le plus grand marché automobile du monde. Son mérite ! C'était un honneur de travailler avec vous. Vous nous manquez !

D’ailleurs, le Président de Volkswagen Group en Chine, Stephan Wöllenstein a également publié un message pour annoncer le décès d'Harald Müller, dont voici un extrait du contenu “Pour nous tous chez Volkswagen Group Chine, il nous manque un chef d'entreprise très respecté, Harald travaillait en Chine depuis de nombreuses années“.

Réactions

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Marchés

Renault, Fiat Chrysler, Ford, BMW, GM, Toyota, Volkswagen échappent à une lourde amende pour cartel en Italie

Le tribunal administratif de Rome a retoqué une décision de l’Autorité de la concurrence italienne qui avait condamné pour entente plusieurs constructeurs et deux associations professionnelles des sociétés financières, Assilea et Assofin. Le cartel dénoncé par Mercedes portait sur l’échange d’information sur les conditions clients et concessionnaires des financements.