Publicité
Publicité
Salons - 19/10/2022 - #Renault , #Peugeot , #Stellantis

L'Europe doit défendre son industrie automobile face à la Chine et aux Etats-Unis, selon Bruno Le Maire

Par AFP

(AFP) - L'Europe doit mieux défendre son industrie automobile face aux stratégies "protectionnistes" de la Chine et des Etats-Unis, a lancé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire mardi.

"Notre problème est que nos grands partenaires ont choisi des stratégies protectionnistes", a souligné Bruno Le Marie, ministre de l'Economie, sur la scène du Sommet de l'automobile, en marge du Mondial de Paris qui a ouvert ses portes lundi.

"Soit nous les faisons bouger, et ce sera un des enjeux du déplacement du président de la République à Washington. Soit nous n'y arrivons pas et il faudra se poser la question de ce que nous adoptons comme politique commune au niveau européen pour mieux défendre nos intérêts", a-t-il poursuivi.

Les Etats-Unis prévoient notamment de ne subventionner l'achat des voitures électriques que si elles sont fabriquées en Amérique du Nord.

"Face à ces politiques commerciales agressives (...), il est essentiel de rétablir une réciprocité dans les échanges commerciaux entre l'Europe, les Etats-Unis et la Chine", a déclaré B. Le Maire.

La "préférence européenne" doit faire partie des instruments à la disposition des Etats, a souligné B. Le Maire.

Le leasing social pour une voiture électrique à 100 euros par mois, une des promesses de campagne d'Emmanuel Macron, a été "reporté" à fin 2023 parce qu'il aurait autrement bénéficié "aux véhicules étrangers", a indiqué B. Le Maire.

Ce report doit laisser le temps aux constructeurs européens d'avoir "une offre la plus accessible possible", et "l'UE doit donner son accord pour que nous puissions subventionner ces véhicules", a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Economie a félicité Stellantis et Renault pour leurs annonces sur la production de véhicules électriques en France.

Mais Bruno Le Maire a demandé aux deux constructeurs, dont l'Etat est actionnaire, de relocaliser davantage, après trente ans de délocalisations massives.

"D'autres (annonces) doivent suivre", a lancé B. Le Maire, "je ne vois pas pourquoi un petit véhicule comme la (Peugeot) 208 ne serait pas désormais produite sur le territoire français".

Bruno Le Maire a également tancé certains acteurs de l'automobile qui protestent encore contre l'interdiction de facto des moteurs thermiques en 2035 : "On peut regretter que l'UE n'ait pas laissé la liberté technologique aux constructeurs", mais "on ne va pas pleurer sur le lait renversé pendant des heures", a-t-il souligné.

"Il faut accélérer dans la décision que nous avons tous choisi, la bascule vers le monde de la voiture électrique", a clamé Bruno Le Maire.

Réactions

"ll faut accélérer dans la décision que nous avons tous choisi".
Et bien non, M. Le Maire, cela nous a été imposé.
Demandez à la filière fonderie par exemple ce qu'elle en pense (panse ?).
Le passage au tout électrique entraîenrait une perte d'emplois directs et indirects en France de l'ordre de 100 000 selon les spécialistes...

BLM qui juge son intelligence comme un obstacle découvre l'eau tiède.
Quand des politiques parlent de "préférence européenne" et, pire, de "préférence nationale", ils sont traités de fascistes d'extrême droite.
Quand Donald Trump protège son marché, il est traité de cinglé. Quand c'est Joe Biden qui fait exactement la même chose, c'est malin.
BLM se pose maintenant la question. Arrête Bruno de te poser la question, protège le marché français, t'es payé pour ça.

Not' Manu va arriver à le bouger le Jo ? (Biden ! Pas le troll relou qui arrive à l'apéro !)
Je n'y crois pas trop...
C'est la Chine qu'il faut bloquer de suite et pour de multiples raisons.
;0)

Alors BLM - fan de sport automobile, paraît-il - que faîtes-vous rapidement à part des incantations régulières pour bloquer et/ou taxer le flot de voitures électriques chinoises abordables déferlant sur l'UE qui a imposé le VE et la mort du thermique aux industriels européens ?

Monsieur Le Maire, c'est honteux de dire" cette décision que NOUS AVONS TOUS CHOISI(e)"! Ce sont les politiques censés nous représenter qui se sont couchés devant les Khmers verts et continuent de le faire malgré l'irréversibilité du climat de plus en plus évidente.

D'où le PB de savoir pour qui on a voté !
Pourquoi ces gens ont donc le pouvoir ?
;0)

... BLM n'est pas avare de "bons mots" voire de coups de menton intempestifs ou de grandiloquence ...pour exister.
Par ailleurs, dire du bien ou se montrer dans une Alpine, de temps en temps, ne gomme pas tout une politique ubuesque et suicidaire du "tout électrique automobile" voire anti bagnoles, tout simplement.
Au reste, il a bien du mal à défendre les dossiers "tricolores" auprès de Bruxelles ...Donc, pour imposer le concept de "préférence européenne" ou de réciprocité fiscale entre les Etats, y pas de quoi être exagérément optimiste.

? Une chance Olaf Scholz semble se rendre compte qu""ils sont un peu trop candides" avec la Chine, notamment. A suivre ...
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Avec l'Avenger, Jeep veut changer d’échelle en Europe

Dévoilée au public ce lundi 17 octobre sur le Mondial de l’automobile, la nouvelle Jeep Avenger est un véhicule qui doit marquer un tournant pour la marque en Europe. Dessiné en Italie, ce petit SUV 100% électrique sera le modèle d’accès à la marque. Christian Meunier, directeur général de Jeep nous explique l’ambition en Europe.

Salons - 24/01/2023

J-8 avant Rétromobile !

Le rendez-vous annuel de la voiture ancienne à Paris, le salon Rétromobile, débutera mardi avec la soirée VIP et se poursuivra en journée, du 1er au 5 février. Cette année, la traditionnelle vente aux enchère d'Artcurial se déroulera sur 3 jours, tant le nombre de véhicules proposés à la vente est important (plus de 250).

Salons - 05/01/2023

A Las Vegas, la voiture autonome affiche ses progrès, et ses limites

(AFP) - Au grand salon des technologies CES à Las Vegas, les participants peuvent commander un Uber se conduisant tout seul, découvrir des navettes publiques sans volant et observer toute une palette de capteurs censés accompagner l'avènement de la voiture autonome, sur une route encore semée d'embûches.

Salons - 25/10/2022

Mondial de l’auto 2022 : des visiteurs et des clients

Le salon de Paris était pour la première fois très orienté business avec une organisation commerciale sur chacun des stands. Les visiteurs et les clients ont répondu présents. Les exposants qui ont joué le jeu s’en félicitent.

Salons - 18/10/2022

Face à l'électrique, des artisans de l'automobile se rebellent

(AFP) - A l'heure où, de Detroit à Pékin, le monde automobile investit des sommes colossales pour la révolution électrique, dans un petit atelier du Vercors, quelques mécaniciens assemblent une petite voiture sportive avec un bon vieux moteur à explosion, au bruit rassurant pour les nostalgiques des "roadsters".