Publicité
Publicité
ELECTRIC-ROAD : PARLER VRAI, REFLECHIR CONCRET - 08/09/2021 - #Tesla , #Aiways , #Baic , #Byd , #Byton , #Geely , #Mg , #Nio , #Polestar , #Saic , #Stellantis

Le dérèglement climatique est le meilleur allié de la conquête chinoise

Dans le cadre d'un partenariat avec l'événement #ELECTRICROAD 2021, nous publions une série de points de vue écrit par l'organisateur Jean-Patrick Teyssaire, Président d’Honneur de l’événement, qui décline ainsi les thèmes qui y seront abordés.

Le dérèglement climatique est le meilleur allié de la conquête chinoise

Auteur : Jean Patrick Teyssaire

Partager cet article

À toute chose malheur est bon : alors que le dérèglement climatique sème la panique sur le vieux continent, en suscitant tous les jours des annonces de plus en plus cauchemardesques, il représente une aubaine de taille planétaire pour l’empire du milieu.
Alors que l’Europe, plutôt bon élève en terme d’émissions de gaz à effet de serre, décrète précipitamment la fin de la voiture thermique en 2035, les Etats-Unis (qui émettent le double de GES) et l’Inde (qui émet la même quantité que l’Europe) ne se précipitent pas sur la même voie vertueuse.

Mais la Chine, qui émet quatre fois plus de gaz à effet de serre que l’Europe, avait inscrit dans ses cartons depuis longtemps cette fin de la voiture thermique qu’elle a déjà annoncée pour 2030. Posture gagnante-gagnante : la Chine abandonne les technologies thermiques sur lesquelles elle n’a jamais fait d’étincelles au profit de cette nouvelle propulsion survoltée dont elle maîtrise et possède à peu près tous les rouages. Elle se pare de plus d’une aura verte de défenseur de l’environnement, prenant un tour d’avance sur ses grands rivaux de la pollution : les Etats-Unis, l’Inde, et dans une moindre partie, la Russie.

En effet, "l’usine du monde" fournit depuis une dizaine d’années de plus en plus d’ingrédients aux constructeurs européens qui ont longtemps tâtonné en vue de cette transition annoncée : des semi-conducteurs aux moteurs électriques, en passant par les « métaux stratégiques » et la si fondamentale batterie sous toutes ses coutures. Aujourd’hui, aucune filière technologique en naissance ou en devenir n’échappe à la Chine : à l’instar de la conquête du photovoltaïque, ce sera celle de la batterie à électrolyte solide, de l’hydrogène, et même dernièrement du marché des bornes de recharge.

Alors à Pékin le calcul a été vite fait pour s’apercevoir que la plus-value des produits finis était bien plus juteuse que la vente de composants en CKD (Complete Knock Down). C’est une véritable autoroute électrique qui s’ouvre devant elle pour devenir elle-même le plus gros constructeur mondial d’automobiles de nouvelle génération. La Chine occupe ce trône depuis 2015 avec une croissance annuelle de 100% pour parvenir en 2021 à inscrire 5 de ses 150 constructeurs (biberonnés par les provinces chinoises) dans le top 10 des constructeurs mondiaux.

Bien entendu devenir le premier marché intérieur du monde ne suffit pas à cet appétit vorace : l’objectif clairement annoncé est le marché mondial, à commencer par l’Europe, devenu le leader des ventes de véhicules électrifié avec 42 % de croissance dans les six premiers mois de l’année 2020, score alléchant car en pleine crise du Covid. Alors que depuis des années aucun véhicule chinois ne pouvait franchir la barrière impitoyable de l’homologation européenne surtout pour cause de pollution, la fée électricité est venu brusquement résoudre ce blocage d’un coup de baguette magique et a entraîné des progrès spectaculaires à tous les niveaux technologiques qui ont ouvert les vannes de la vieille Europe.

Aujourd’hui, les VE Zeekr001 de GEELY, Han de BYD, M-BYTE de BYTON, POLESTAR de GEELY, ES8 de NIO, MG ZS EV de SAIC MOTOR, U5 de AIWAYS, s’apprêtent à caracoler sur les routes européennes et n’ont plus rien à envier aux véhicules made in Europe ou made in US, même pas à la star jusqu’alors intouchable Tesla. 
Évidemment, et selon un plan stratégique bien établi, une fois bien occupé le haut-de-gamme, les constructeurs chinois s’apprêtent à utiliser à fond la spécialité chinoise : l’optimisation et le rabotage des coûts de toutes sortes pour pouvoir déverser sur l’Europe de nouveaux véhicules d’entrée de gamme qui feront très certainement la loi.

La panoplie des aides gouvernementales européennes, dans la droite ligne de la logique climatique occidentale, font du marché européen un véritable pays de cocagne pour les constructeurs chinois qui commencent à profiter des avantages et des primes consentis pour vendre leurs propres véhicules. 
Pendant que les occidentaux continuaient à construire comme si de rien n’était des SUV de plus en plus gros et de plus en plus noirs, la finesse et l’intelligence des stratèges chinois avait vu venir le jackpot depuis bien longtemps.

C’est pourquoi les entreprises privées et publiques chinoises ont depuis plusieurs années inscrit dans leur viseur l’investissement pur et simple dans les constructeurs européens : fusion entre Volvo et Geely, prise de 5% du capital de Mercedes par le groupe étatique chinois BAIC puis de 9% par Geely, participation de DONG FENG de 33 % dans PSA et 5,6% dans Stellantis, mais aussi chez les équipementiers européens dont l’historique compagnie italienne Pirelli, fondée en 1872.

C’est ainsi que la lutte contre le dérèglement climatique, qui fait partie des plus sombres préoccupations de l’Europe (et bientôt du monde), représente un rouleau compresseur providentiel pour la Chine qui risque de tout écraser sur son passage y compris nos industries centenaires. 

Où est le tendon d’Achille ? Comment atténuer ce tsunami ?
Le congrès Electric Road, qui se déroule chaque année depuis six ans, a pour ambition de réunir les meilleurs industriels et les meilleurs experts pour réfléchir et proposer des outils de décision sur l’ensemble des enjeux et des défis que représente la formidable mutation que nous imposent les dangers climatiques. 
La sixième édition du congrès Electric-Road se déroulera au parc des expositions de bordeaux du 18 au 20 octobre prochain. www.electric-road.com

Jean Patrick Teyssaire, président ER21

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Après avoir lu ce qui écrit Monsieur Jean Patrick Teyssaire, je suis clair et net et à la date d'aujourd'hui, à savoir, septembre 2021, je m'inscrit en faux, et ce qu'il écrit est pratiquement une BLAGUE et ne correspond en rien à la réalité de l'exportation des VE chinois (en tout cas ceux qui sont disponibles actuellement dans les pays européens et en France) car en ce qui concerne les VE qui ont été essayés sérieusement ils se révèlent TROP chers (prix public) et d'une qualité très moyenne, et tous les essayeurs font le même constat.
Pire, pour les rares modèles hybrides rechargeables présents leurs moteurs consomment trop d'essence.
C'est pour l'instant très décevant et le public européen très sophistiqué et très exigent, nous voyons qu'il ne s'est pas du tout précipité pour les commander et acheter en masse !!
A l'export dans les pays du nord développé les VE chinois sont pour l'instant un tigre de papier !!
Nous ne savons rien de la qualité des concessionnaires, de leur expertise, de la disponibilité des pièces de rechange, des garanties et autres services absolument indispensables à une présence durable en occident des quelques marques de chez eux et qu'y opèrent désormais , même si d'importantes valorisations boursières de ses marques nous sont annoncées !!
D’ailleurs le parti communiste chinois brime de manière importante la présence de certains constructeurs sur des places boursières hors de Chine !!
Nous savons qu'auprès de pays pétroliers ou ils sont très peu taxés que les prix de commercialisation de leurs VE sont très bas, comme à Dubaï par exemple, mais cela ne fait pas de ces marchés un cheval de Troie !!
Je ne vois pas la nécessité de la part de Tesla d'avoir le minimum de crainte de la part des VE chinois pour l'instant, ainsi que des marques allemandes les plus prestigieuses par ailleurs.
Les participation des chinois dans le capital de certains gros constructeurs ne fait pas d'eux les maitres dans les conseils d'administrations de celles-ci !!
Il faut se méfier des prophéties auto réalisatrices !! Vendre des voitures ce n'est pas la même chose que vendre des smartphones.
Nous constatons par ailleurs qu'industriellement parlant rien de réellement novateur a émergé d'une marque ou VE chinois. Rien, que du bêtement standard et du déjà vu.
Nous connaissons mal la réalité chinoise et leurs habitudes chez eux et le développement de leurs infrastructures routières, mais il me semblent qu'ils n'ont pas compris encore nos marchés et ce qu'implique la conquête des marchés mondiaux en dehors de chez eux !!
Les chinois sont bercés de l'illusion qu'ils ont l'éternité devant eux selon la doctrine de leur chef (dangereux personnage par ailleurs) et qu'ils vont dominer le monde !! Vaine illusion.
Merci de nous convaincre du contraire Monsieur Jean Patrick Teyssaire !
Question accessoire à Monsieur Teyssaire, avez-vous fréquenté suffisamment les usines d'assemblage de voitures et de la qualité des produits à sortir pour exporter à des milliers de km de chez soi ces mêmes produits ??? Sans compter qu'une valorisation boursière ne suffit pas et une grosse expertise en stratégie industrielle est nécessaire sur le moyen et long terme également !
Je ne sous estime pas personnellement leurs capacités...industrielles car j'ai travaillé longtemps dans l'industrie auto...mais l'industrie c'est aussi l'art de convaincre...et les chinois ne sont pas là encore !!
Cela se présente très mal en Chine en ce moment, car leur timonier suprême vient de lever l'obligation d'apprendre l'anglais à tous les petits chinois pour passer du primaire au collège.
Source: Le Monde

Durand Pierre, Le 08/09/2021 à 02:06

Voyez, quand vous voulez Jo !
;0))

Lucos , Le 08/09/2021 à 08:32

La Chine ouvre et re ouvre des centrales à charbon à tour de bras ,le pays est à peine électrifié et l’on veut nous faire avaler des couleuvres et tout repeindre en vert.
Que deviennent tout ces déchets électrifiés dans l’Empire ? Recyclés ?laissez moi rire!!abandonnés oui

Alain Boise, Le 08/09/2021 à 08:57

Un détail : l'empire du soleil levant n'est pas la Chine mais son ennemi séculaire. Pour la Chine, on parle plutôt de l'Empire du Milieu.
Sinon, Jo ne nous pas habitué à tant de bon sens et d'arguments sérieux.

Bruno Haas, Le 08/09/2021 à 09:45

Bon les gars, j'avoue que je suis allé un peu fort...car les chinois sont quand même champions de quelque chose...champions du pillage des matières premières surtout en Afrique et maintenant ils lorgnent sur Afghanistan, et leur soif de charbon est telle qu'ils se fâchent à mort avec les australiens...mais c'est peut être pour alimenter les chaudières à fin d'aller sur la Lune et après sur Mars. Ils ont des plans maléfiques pour écrabouiller les Taïwanais car ceux-ci ne veulent pas leur donner les composants électroniques qu'ils sont incapables de fabriquer.
Je vous reproche quand même de ne pas être sensibles à la poésie chinoise sur quatre roues, car en effet elle est présente au Salon de Munich et elle se rappelle au doux nom de Leap Motor,, Ora, Wey, Aiways, Xpeng (non, pas Xi Ping) , et Nio ...et comme ils font tous des petits, il y aura dans l'avenir plus de 100 noms à coucher dehors à se pointer dans les salons auto.
Certains chez nous ont un grand chœur, car ils accueillent très bien les réfugiés chinois de chez Volvo sachant qu'elles ne sont pas données.
Pour paraphraser notre feu ministre Michel R. "...nous n'allons pas accueillir toute la misère du monde...quand même !!"

Durand Pierre, Le 08/09/2021 à 11:02

… Allez donc voir la présentation de l’ORA « GOOD CAT » au salon de Munich...
Enfin c’est vous qui voyez … Renaud Roubaudi (et « son orchestre ») y consacre d’ailleurs un petit focus …
Dans le genre néo rétro électrique, ce bon minet est plutôt réussi …. Heureusement, il semble que le prix de commercialisation soit de 30 000€ ce qui refroidit un peu l’enthousiasme éventuel … C’est que sous ces faux airs de citadines il s’agit en fait d’une compacte de 4m23, donc l’étagère au-dessus (Vw ID3, Nissan LEAF en attendant la e Megane) du coup çà change un peu le constat … En même temps si certains lui trouvent des faux airs de Porsche Panamera ou Macan, rien que cela ( ?) … je lui trouve plutôt des faux airs d’Opel Adam ou de Vw New Bettle et dans le genre, il faut admettre que c’est plutôt réussi !
Bien sûr, il lui faut, notamment, un circuit de distribution et de SAV à ce bon chat … donc pour l’instant les constructeurs européens ont encore un petit instant pour souffler …
Renault lui fait le pari (risqué) de renouveler son ancien Best Seller la Megane en full électrique…
Nous verrons bien ce qu’il en adviendra lorsqu’elle sera en vente dans toutes les bonnes « pharmacies » …
Sinon ...
Concernant le titre de l’article « Le dérèglement climatique est le meilleur allié de la conquête chinoise » … Le meilleur allié de la conquête chinoise est il réellement le dérèglement climatique … ?
Il me semblait que c’était plutôt la Communauté Européenne par ses choix règlementaires à l’emporte-pièce, notamment, qui était le meilleur allié de « l’Empire du milieu » … C'est d'ailleurs un argument, d'ailleurs, repris dans le coeur de l'article ... Il est vrai …
;0)

Ade Airix, Le 08/09/2021 à 17:56

Mouais, je passerais bien au VE parce que c'est sympa et économique, mais dans toutes ces chariottes à piles ya Étienne qui me plaît en ce moment...
Berlines affligeantes de banalités...
;0(

Lucos , Le 08/09/2021 à 22:44

L'erreur (empire du soleil levant) a été corrigé. Merci Bruno

Xavier Champagne, Le 09/09/2021 à 12:14

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 08/09/2021

Chevrolet Bolt : des incendies qui arrivent au plus mauvais moment...

A peine quelques années après des rappels massifs, GM est de nouveau sous les feux de l’actualité pour rappeler ses Chevrolet Bolt. Dix incendies ont été officiellement recensés et le constructeur a reconnu des malfaçons pouvant entraîner une combustion spontanée des véhicules lorsqu’ils sont en charge. La situation dure depuis plusieurs mois, pendant ce temps, les clients sont fumasses, la communication de crise n’est pas très étincelante et GM est sur des charbons ardents pour résoudre le problème.

Analyse

Catégorie ELECTRIC-ROAD : PARLER VRAI, REFLECHIR CONCRET

L’avenir de la voiture électrique : autoroute ou sentier d’épines ?

Dans le cadre d'un partenariat avec l'événement #ELECTRICROAD 2021, nous publions une série de points de vue écrit par l'organisateur Jean-Patrick Teyssaire, Président d’Honneur de l’événement, qui décline ainsi les thèmes qui y seront abordés. Dernière chronique avant le congrès du 18 au 20 octobre 2021.

12/10/2021

Carlos Tavares, CEO Stellantis : "Le forum Electric Road doit avoir une portée politique"

Dans le cadre d'un partenariat avec l'événement #ELECTRICROAD 2021, nous publions une série de points de vue écrit par l'organisateur Jean-Patrick Teyssaire, Président d’Honneur de l’événement qui décline l'un des thèmes qui y seront abordés. Nous publions aujourd'hui cet entretien exclusif du 23 septembre 2021 entre Carlos Tavares, CEO de Stellantis et Jean-Patrick Teyssaire, Président du forum Electric-Road.

28/09/2021

La voiture électrique ne doit laisser personne au bord de la route

Dans le cadre d'un partenariat avec l'événement #ELECTRICROAD 2021, nous publions une série de points de vue écrit par l'organisateur Jean-Patrick Teyssaire, Président d’Honneur de l’événement, qui décline ainsi les thèmes qui y seront abordés.

14/09/2021