Publicité
Publicité
Constructeurs - 27/09/2022 - #Volkswagen , #Mahindra , #Tata

Mahindra négocie un apport financier pour accélérer sur l’électrique

Par Reuters

(Reuters) - Le constructeur automobile indien est en pourparlers avec des investisseurs mondiaux afin de recueillir entre 250 et 500 millions de dollars pour accélérer ses plans de construction de véhicules électriques, selon une source proche du dossier.

Mahindra est en pourparlers préliminaires avec des fonds verts mondiaux et des sociétés de capital-investissement, selon la source de Reuters, ajoutant que le constructeur indien souhaite un investisseur à long terme qui peut l’aider à développer son business électrique.

Certains investisseurs seraient prêts à apporter environ 800 millions de dollars, ont déclaré deux sources du secteur bancaire, ajoutant qu’ils ont eu des discussions avec la société au sujet de ces offres.

Bien que Mahindra ne cherche pas activement à lever un montant supérieur à 250-500 millions de dollars, le constructeur n’est pas fermé à l’idée de voir plus grand, en fonction des termes et de la part du capital mis en jeu, a déclaré la première source.

"Mahindra veut intégrer un investisseur de référence, mais ne veut pas diluer une large part de son capital à l’heure actuelle", a-t-il déclaré, ajoutant que ces plans sont à un stade précoce et soumis à des changements.

La nouvelle unité dédiée aux véhicules électriques, pour laquelle Mahindra recueille des fonds, a été évaluée à 9,1 milliards de dollars en juillet, après sa première collecte de 250 millions de dollars auprès de British International Investment (BII).

Mahindra a déclaré à Reuters qu’il s’est engagé à investir 500 millions de dollars dans ce projet avec BII et que les deux entreprises travailleront ensemble pour rassembler d’autres "investisseurs axés sur l’économie verte".

Les pourparlers se déroulent quelques semaines après la présentation d’un plan ambitieux pour lancer cinq SUV électriques au cours des prochaines années qui devraient représenter plus de 30% de ses ventes totales de SUV en 2027.

Le premier SUV électrique du constructeur devrait être disponible à la vente en janvier prochain.

Mahindra devra faire avec la concurrence de Tata Motors, son rival qui domine le marché naissant de la voiture électrique en Inde. L’an dernier, ce constructeur a levé un milliard de dollars auprès du fonds TPG, pour soutenir sa branche électrique.

Pourtant, en 2021, les modèles électriques ne représentaient que 1% des 3 millions de voitures qui se sont vendues en Inde. Mais le gouvernement veut porter ce pourcentage à 30% d’ici 2030 et offre aux constructeurs et aux équipements des aides importantes pour les attirer localement et y produire  composants et voitures électriques.

Mahindra s’est déjà rapproché de Volkswagen pour lui acheter des composants comme des moteurs électriques et des batteries. Les deux constructeurs explorent également des projets de véhicules électriques communs, d’usines de batteries locales et de solutions de recharge.

Le constructeur indien a enfin déclaré qu’il était prêt à investir dans un fabricant de cellules pour assurer ses approvisionnements futurs.

Réactions

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Nominations

Mahle nomme deux nouveaux directeurs

Le conseil de surveillance de Mahle a nommé Arnd Franz en tant que directeur général et Président du directoire du groupe et Markus Kapaun devient directeur financier du groupe, succédant aux fonctions précédemment occupé par Micheal Frick.

Constructeurs

Inde : Fisker envisage de produire localement

(Reuters) - La start-up américaine Fisker commencera à vendre son SUV électrique Ocean en Inde en juillet prochain et pourrait commencer à fabriquer ses voitures localement d’ici quelques années, a déclaré le directeur général de l’entreprise à Reuters.

Constructeurs

Volkswagen s'associe à Umicore sur les matériaux de batterie

(Reuters) - Volkswagen a annoncé lundi la création d'une joint-venture de 2,9 milliards de dollars avec la société belge de matériaux Umicore, devenant ainsi le dernier constructeur automobile européen à rapprocher l'approvisionnement en batteries dans le cadre de la transition vers les véhicules électriques.

Marchés

Prévisions 2022 et 2023 : où va le marché automobile ?

Après déjà deux années historiquement basses à 1,65 million d’immatriculations (VP) le marché automobile français s’enfonce encore en 2022. A quoi faut-il s’attendre pour 2023 ? Les explications d’Eric Champarnaud, associé fondateur de C-Ways.

Constructeurs - 01/12/2022

Véhicules électrique : vers une valeur résiduelle de 50% à 9 ans ?

La transition énergétique vers le véhicule électrique couplée au changement d’usage apporté par le numérique et l’exploitation des données des véhicules redéfinit le business model de la chaîne de valeur automobile. L’une des conséquences pourrait être une moindre obsolescence des véhicules avec des valeurs résiduelles qui auront une bien meilleure tenue, a souligné Nicolas Harlé, partner de Bain & Company lors d’une conférence de la PFA.

Constructeurs - 29/11/2022

Lancia révèle sa nouvelle identité de marque

Lancia organisait hier "the Lancia Design Day", un événement qui pouvait être l’occasion de révéler, espérait-on, le concept-car de la future Ypsilon qui sera commercialisée "début 2024". C’est malheureusement un peu trop tôt pour la future "marque de l’élégance italienne" du groupe Stellantis, qui a en revanche révélé son nouveau logo et sa nouvelle identité de marque.

Constructeurs - 24/11/2022

Pièces de rechange Renault et PSA : quand Mediapart dénonçait une fraude qui n’existait pas…

Dans un article publié en mai 2018 et largement relayé par de "grands médias", Mediapart dénonçait des hausses de tarifs "en violation des règles de la concurrence" des pièces de carrosserie de Renault et PSA. Le quotidien relayait en réalité une action en justice dans laquelle la cour d’appel de Paris vient de conclure qu’aucune violation des règles n’avait été démontrée…

Constructeurs - 23/11/2022

Pierre-Paul Mattei, responsable design Peugeot 408 : "Pousser le curseur loin sans oublier qu’une Peugeot doit avoir de l’allure et rester élégante"

Peugeot organisait hier en avant-première pour les journalistes du jury Car of the Year, les essais de la nouvelle 408 dont les premières livraisons sont prévues en mars 2023. Nous y avons rencontré le responsable design de la voiture, Pierre-Paul Mattei, qui nous explique les spécificités et les défis de cette nouvelle silhouette positionnée entre une berline et un SUV. Cette Peugeot 408 s’inscrit dans le même programme que les 308 et 308 SW avec qui elle partage de nombreux composants.