Publicité
Publicité
Marchés - 04/09/2023 - #Renault , #Volkswagen Vp , #Tesla , #Dacia , #Mg , #Peugeot , #Stellantis , #Toyota

Marché automobile français, un mois d’août meilleur que la tendance annuelle

Par Florence Lagarde Directrice de la rédaction et Directrice de la publication

Article reservé aux abonnés

Avec 113.600 immatriculations (VP), le marché automobile français progresse de 24% et affiche pour la première fois une croissance par rapport à la moyenne des 10 dernières années. A l’exception notable de Citroën, la plupart des marques affichent une hausse de leurs volumes. Tesla réalise une performance impressionnante avec presque 5% de part de marché, et se classe au septième rang.

Pack 10 Actualités

30,00 € HT

Les différents abonnements InfoMarchéClub

Recevoir par mail la Lettre quotidienne des actualités

Recevoir par mail des Alertes Infos

Recevoir par mail les Lettres Statistiques et Evénements

Accès illimité à tous les articles du journal

Accès illimité à la base de données statistiques automobile

 

Tarifs préférentiels pour les événements Autoactu.com

  

Autres articles

Analyse

Peut-on se préoccuper des empreintes carbone sans remettre en cause la libre circulation des marchandises et le marché unique ?

La consultation concernant l’arrêté par lequel seront définis les modes de calculs des "scores" des véhicules électriques à batterie (VEB) commercialisés en France et, par conséquent, leur éligibilité au bonus s’est terminée le 24 août. Les questions restent nombreuses et ce mode de calcul complexe va devoir être apprivoisé par les uns et les autres. Néanmoins, en dehors de la faculté qu’il aura à priver de bonus l’essentiel des véhicules électriques assemblés hors d’Europe, il pose les bases d’une fiscalité automobile française reposant sur les empreintes carbone qui semble très cohérente à la fois avec les objectifs de lutte contre le réchauffement et avec ceux associés à la réindustrialisation. Cette fiscalité réintroduit toutefois potentiellement des frontières au sein de l’UE et remet par conséquent en question un des piliers de la construction européenne.