Publicité
Publicité
Constructeurs - 12/05/2021

Mitsubishi Motors a souffert en 2020/21 mais s'affiche confiant pour son nouvel exercice

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Mitsubishi Motors, allié de Renault-Nissan, a annoncé mardi des résultats dans le rouge pour son exercice 2020/21, mais compte revenir rentable en 2021/22 grâce à des réductions de coûts et une hausse de ses ventes.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le groupe prévoit pour son exercice annuel entamé le 1er avril un petit bénéfice net de 10 milliards de yens (75,6 millions d'euros) et un bénéfice opérationnel de 30 milliards de yens (226,9 millions d'euros) via une réduction de ses coûts fixes et des réformes structurelles.

Mitsubishi Motors table aussi sur des ventes annuelles de 2.060 milliards de yens (15,6 milliards d'euros), ce qui représenterait une hausse de 42% sur un an. Il vise notamment une forte augmentation de ses ventes en Asie du Sud-Est (Asean), sa zone de prédilection, ainsi qu'en Amérique du Nord.

Tous ces objectifs sont supérieurs aux attentes des analystes du consensus Bloomberg, et interviennent alors qu'une pénurie de semi-conducteurs affecte grandement l'industrie automobile mondiale.

Son partenaire Nissan par exemple, qui a lui aussi publié mardi ses résultats annuels, voit ainsi son redressement sérieusement freiné par cette crise. Nissan a dit s'attendre à une nouvelle perte nette en 2021/22, bien que beaucoup plus limitée que celles de ses deux derniers exercices.

Lors de son année écoulée 2020/21, Mitsubishi Motors a subi une perte nette de 312,3 milliards de yens (2,4 milliards d'euros), légèrement inférieure à sa prévision de -330 milliards de yens, après une perte de 25,8 milliards de yens lors de l'exercice précédent.

Sa perte opérationnelle annuelle s'est chiffrée à 95,3 milliards de yens (720,6 millions d'euros), limitée grâce à des réductions de dépenses de main-d'oeuvre et de marketing, mais aussi de recherche-développement.

Ses ventes annuelles se sont effondrées de 36% sur un an à 1.455,5 milliards de yens (11 milliards d'euros), conformément à ses prévisions.

Mitsubishi Motors a vu ses ventes baisser de 29% en volume lors de l'exercice écoulé, à 801.000 unités, en particulier dans la région Asean, en Europe et en Amérique du Nord.

Au cours de son dernier trimestre 2020/21 (de janvier à fin mars), le constructeur a subi une perte nette de 68,3 milliards de yens (516,5 millions d'euros), contre une perte de 14 milliards de yens sur la même période un an plus tôt.

Sa perte opérationnelle trimestrielle s'est chiffrée à 8,6 milliards de yens (65 millions d'euros), contre un bénéfice opérationnel de 9,2 milliards de yens un an plus tôt.

Ses ventes sur la période ont quant à elles baissé de 16,7% sur un an à 502,7 milliards de yens (3,8 milliards d'euros).

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 12/05/2021

Le sexe des Range

Il y a des jours comme ça, où on s’interroge sur des choses essentielles, et j’ai décidé de partager avec vous le fruit de ma dernière réflexion. Mais autant vous prévenir tout de suite : je ne suis pas sûr d’avoir trouvé la réponse.

Analyse

FO annonce la mise en œuvre de l’accord de transfert de l’activité de Choisy

Syndicat majoritaire sur le site de Choisy, FO a pris le parti d’entrer très vite dans la négociation plutôt que de laisser s’installer colère, angoisse et lassitude chez les salariés. Les négociateurs ont obtenu un accord qui permet aux salariés de choisir entre une mutation à Flins, l’intégration d’un autre site de Renault ou quitter l’entreprise. Dans tous les cas ils seront accompagnés. Samir Slim qui a mené ces discussions nous raconte comment elles se sont déroulées.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

L’industrie automobile s’inquiète de la prolongation des quotas d’importation d’acier

Les organisations européennes représentatives des constructeurs (ACEA) et des équipementiers (Clepa) contestent le bienfondé de la reconduction des quotas d’importation d’acier en Europe. Ils estiment que leurs intérêts sont sacrifiés pour privilégier ceux des aciéristes. La Commission européenne n’a pas confirmé cette décision encore soumise à la validation des Etats membres.

16/06/2021

Pôle "ElectriCity" : Renault vend 148 hectares de son usine de Douai

(AFP) - Renault va vendre 148 hectares de son usine de Douai, dans le Nord, à la communauté d'agglomération pour 35 millions d'euros, afin d'"améliorer sa compétitivité" pour son futur pôle électrique "ElectriCity", selon un communiqué diffusé par la collectivité locale lundi.

15/06/2021