Publicité
Publicité
Constructeurs - 02/03/2021

Mitsubishi : produire chez Renault pour rester en Europe, la solution ?

Selon le Financial Times, le constructeur japonais Mitsubishi pourrait finalement revenir sur sa décision de se désengager d’Europe en produisant dans une usine française de Renault. L'information n'a pas été confirmée par les intéressés.

Auteur : Marin  Prévôt

Partager cet article

En juillet 2020, Mitsubishi annonçait "geler l’introduction de nouveaux modèles sur le marché européen" pour concentrer ses investissements sur l’Asie, l’Océanie, l’Afrique et l’Amérique du Sud.

Pourtant, selon un article publié le 23 février par notre confrère Financial Times, "Mitsubishi Motors s’apprête à revenir sur sa décision de se retirer d’Europe" ("Mitsubishi Motors set to reverse move to withdraw from Europe").

Le journal indique que le directeur général de Renault, Luca de Meo, aurait appuyé un accord de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi pour que des modèles Mitsubishi soient produits dans les usines Renault.  "Nous avons de l'espace dans nos usines et nous avons des plateformes", aurait-il déclaré. Ce ne serait pas la première fois : en 2016, l’usine Renault de Flins accueillait la nouvelle génération de Nissan Micra auparavant produite en Grande-Bretagne, à Sunderland.

A ce jour, aucune annonce officielle n’a été faite. "Les propos dans l’article du Financial Times ne regardent qu’eux. Depuis juillet, rien n’a changé", nous a dit le porte-parole de Mitsubishi Europe. Renault, de son côté, est moins affirmatif, indiquant être toujours autant à la recherche de solutions et de stratégies pour tirer l’Alliance vers le haut.

Rappelons que Renault détient 43,4% de Nissan qui possède lui-même 34% de Mitsubishi (et 15% de Renault). De son côté, l’Etat français détient 15% du groupe Renault, participation qui nourrit les craintes des constructeurs japonais de voir la stratégie d'Alliance fortement influencée par la politique industrielle française.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Je pensais que la décision de se retirer du marché européen était provoquée par la sévérité des règles anti-pollution plutôt que pour des problèmes (?) de production.
Les constructeurs non-européens ont raison de réfléchir à ne pas couvrir ce marché où il est extrêmement difficile de faire des profits.
L'Europe n'a jamais mieux porté son qualificatif de "vieux continent".

Bruno Haas, Le 02/03/2021 à 10:26

Si ça continue, dans quelques années seuls les Japs produiront des voitures en France..
;0)

Lucos , Le 02/03/2021 à 12:12

"Vieux continent fauché "...mais qui va acheter jap....because meilleur camelote, plus de garanties, plus fiable, moins d'options payantes, et finalement moins chères !!
Renault gagne des dividendes sans se fatiguer.
Les baffes vont pleuvoir....et...bonne nouvelle... la camelote chinoise ne va pas trouver preneur si facilement ou si peu ...car tout le monde va essayer de bouffer tout le monde. Il faut pousser le métal. Merci le spécialiste.
Ce que les chinois n'ont encore rien compris (ou commencent à comprendre) c'est que le "produit" automobile est un produit complexe, avec beaucoup de" "psychologique" dedans (pas chinois) et encore trop cher...quoique des "charrettes" neuves à moins de 10000 balles commencent à fleurir...et la vente sur "palette" n'est pas loin !!
Fini la voiture de rêve, et c'est vrai que la voiture de rêve, dans les bouchons, sous les radars et sous la dévalorisation permanente...de sa "valeur" d'avant (en VN zéro km) avec moultes " vrais et fausses remises, fait que le "neuf" dure aujourd'hui pas plus de six mois !!
Les fausses voitures "innovantes" comme la "nouvelle" Merco classe S (molle du siégé chauffant qui fait masseuse vietnamienne) se traine lamentablement en diesel qui pue, et ils ne se doutent de rien chez Merco.
C'est du vrai jetable qu'ils font. Pire, et aux dernières nouvelles une Tesla S se vend mieux qu'une classe S en "germany" même.
C'est le retour du Plan Marshall sur roues, mais cette-fois-ci payé cash.
Rêve au fait de l'entrepreneur du bâtiment gros rouleur diesel carburant des ses pelleteuses, mais qui ne fait pas bouillir la marmite chez Daimler.
Tout ceci profite à notre balance de payements. Bravo les cousins, vous vous enfoncés bien. Continuez. Nos caisses sont meilleurs et moins chères.
Vive la ZOE en Allemagne.
Un petit conseil chez PSA, coulez Opel doucement...ils ne vont pas se rendre compte les cousins.
L’argent des cousins va finir pas rentrer chez nous et pas l'inverse.
Comparez le design de Peugeot avec celui d'Opel (que des trucs pour des vieux croulants à la retraite) !!

Durand Pierre, Le 02/03/2021 à 14:37

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 02/03/2021

Mauvais mois de février pour le marché automobile français

Avec 132.655 immatriculations, février est en recul de -21% avec une baisse de tous les canaux clients, y compris les particuliers et entreprises. L’assainissement de ses canaux de ventes coûte cher à Renault en février, tandis que quelques rares marques progressent.

Marchés

Les fabricants de motos s’unissent dans les batteries

(AFP) - Les japonais Honda et Yamaha, l'autrichien KTM et l'italien Piaggio ont annoncé lundi la création prochaine d'un consortium visant à standardiser les normes des batteries des deux-roues électriques, pour les rendre interchangeables entre les différentes marques.

Moto

Catégorie Constructeurs

Renault tient ses promesses de remettre la France au centre de sa stratégie industrielle

Lors de la première journée de négociation de son prochain accord triennal (2022-2024), le groupe Renault a annoncé aux organisations syndicales l’affectation de neuf nouveaux modèles sur les sites de production français. La transition énergétique va également conduire à la reconversion ou formation de près d’un tiers de ses effectifs.

17/09/2021

Dieselgate : un procès Volkswagen s'ouvre en Allemagne

(AFP) - Le procès de quatre anciens responsables de Volkswagen, accusés de fraude dans l'affaire des moteurs diesels truqués, s'ouvre jeudi, une nouvelle étape dans l'épilogue pénal du "dieselgate" malgré l'absence de l'ancien patron du groupe.

17/09/2021

Citroën dévoile une C3 spécialement conçue pour le marché indien

Dans la quête d’un développement international, Citroën mise sur le marché indien. Pour conquérir les clients sur ce marché réputé être l’un des plus exigeants en contenu produit et en prix, Citroën a développé un véhicule spécifique avec une C3 très différente de la version européenne dont la révélation avait lieu hier.

17/09/2021

Pour son enquête sur Tesla, un régulateur sollicite douze autres constructeurs

(AFP) - L'agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) a demandé à douze constructeurs automobiles des informations sur leur système d'assistance à la conduite dans le cadre de son enquête préliminaire sur celui de Tesla, ouverte après une série d'accidents avec des véhicules d'urgence.

15/09/2021

Frank Marotte, président de Toyota France : "Au pire, nous aurons un mois de retard sur nos prévisions"

Hier, la production reprenait dans l’usine Toyota de Valenciennes, après 6 semaines d’arrêt. Cette interruption ne va pas perturber le lancement commercial de Yaris Cross, prévu ce jeudi, ni les journées portes ouvertes de ce weekend, nous a dit Frank Marotte, président de Toyota France. En revanche, le retard de production d'un mois va se ressentir sur les objectifs, à moins de réaliser un rattrapage au dernier trimestre.

14/09/2021