Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 22/07/2021

Semi-conducteurs : un carnet de commandes bien rempli pour le néerlandais ASML

(AFP) - Le fabricant néerlandais de systèmes de lithographie pour l'industrie des microprocesseurs ASML a publié mercredi un bénéfice net d'un peu plus d'un milliard d'euros au deuxième trimestre, en hausse de 38% en glissement annuel, mettant en avant un carnet de commandes bien rempli.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le groupe, qui fabrique des machines pour imprimer des semi-conducteurs, tire notamment profit de la pénurie mondiale des puces électroniques qui déstabilise l'industrie automobile ou celle de la téléphonie.

Le bénéfice net d'ASML, spécialiste des systèmes de lithographie Extreme Ultraviolet (EUV), s'est établi à 1,04 milliard d'euros, contre 751 millions d'euros l'an dernier à la même période. Le chiffre d'affaires est en hausse de 21%.

Mais comparé aux trois premiers mois de l'année 2021, le groupe note toutefois une baisse du bénéfice net et du chiffre d'affaires. Celui-ci reste cependant "conforme aux prévisions", s'établissant à 4,02 milliards d'euros.

ASML prévoit une hausse de 35% du chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'exercice.

"La marge brute s'est établie à 50,9 %, au-dessus de nos prévisions, ce qui est principalement dû à la hausse des revenus des mises à niveau logicielles, les clients souhaitant augmenter rapidement leur capacité", a déclaré le PDG d'ASML, Peter Wennink, cité dans le communiqué.

Le groupe a quasiment doublé son carnet de commandes par rapport au premier trimestre, tirant profit d'une "demande qui continue d'être élevée" dans le secteur.

Les nouvelles commandes enregistrées au deuxième trimestre représentent 8,3 milliards d'euros, dont 4,9 milliards d'euros provenant des systèmes EUV.

D'une valeur de plus de 100 millions d'euros, la machine en question, de la taille d'un bus, permet de produire des microprocesseurs plus petits, mais aussi plus rapides et de plus grande capacité.

Au total, toutes les commandes en cours représentent le montant de 17,5 milliards d'euros.

"Nous travaillons à maximiser la production et nous prévoyons actuellement une croissance des ventes nettes d'environ 35% en 2021 par rapport à l'année dernière", a indiqué M. Wennink.

ASML prévoit un chiffre d'affaires au troisième trimestre compris entre 5,2 et 5,4 milliards d'euros avec une marge brute entre 51% et 52%.

Basé à Veldhoven, près d'Eindhoven, dans le sud des Pays-Bas, ASML emploie plus de 28.000 personnes et possède des bureaux dans une soixantaine de villes réparties dans 16 pays.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 22/07/2021

Dépassées, les bornes ?

C’est un sujet à haute tension que j’évoque aujourd’hui, où je me demande comment ceux qui ont en charge de promouvoir la voiture électrique comptent s’y prendre avec des bornes de recharge à image négative.

Analyse

Catégorie Autour de l'auto

Vélo : des sénateurs relancent la bataille du casque obligatoire

(AFP) - Une proposition de loi qui doit être discutée jeudi au Sénat propose de rendre obligatoire le casque à vélo, une mesure inspirée par la forte croissance du nombre de cyclistes depuis la pandémie, mais déjà condamnée comme contre-productive par la plupart des représentants du secteur.

12/01/2022

Les radars sonores font leurs débuts sur la route

(AFP) - Des radars sonores vont être testés dans les prochaines semaines dans sept collectivités françaises, avec dans trois mois des amendes de 135 euros pour les véhicules trop bruyants, a indiqué le ministère de la Transition écologique dans un communiqué.

04/01/2022

En Espagne, la reprise se grippe et met le gouvernement sous pression

(AFP) - Consommation en berne, inflation galopante et croissance fragile : les mauvaises nouvelles s'accumulent pour l'Espagne, à la traîne vis-à-vis de ses voisins en matière de reprise économique. Une source d'inquiétude pour le gouvernement de gauche, confronté à un début de grogne sociale.

24/11/2021