Publicité
Publicité
Constructeurs - 12/04/2021

Amiante/Renault Trucks: plus de la moitié des plaignants déboutés

(AFP) - Plus de la moitié des plaignants réclamant que leur soit reconnu un "préjudice d'anxiété" découlant de leur travail sur un site amianté du constructeur Renault Trucks près de Lyon, ont été déboutés, a-t-on appris vendredi auprès de leur avocat.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le juge départiteur de ce dossier, l'un des plus importants de l'histoire des prud'hommes avec près de 1.200 cas, a condamné l'entreprise à verser des indemnités, allant de 200 à 10.000 euros, à 474 salariés - anciens et actuels.
Il a débouté en revanche 665 plaignants et prononcé quatre irrecevabilités. 
Une trentaine d'autres cas, pour lesquels les requérants sont décédés, feront l'objet d'une reprise de procédure par leurs ayants droit en octobre. 

"Bien évidemment nous allons faire appel" pour ceux qui ont été déboutés ou ceux dont l'indemnisation est insuffisante, indique leur avocat, Me Cédric de Romanet, qui avait demandé 15.000 euros pour chacun.
La grande majorité des plaignants sont des retraités ayant travaillé pour les constructeurs Berliet, RVI, Iveco et Renault Trucks qui se sont succédé dans l'usine de Vénissieux, en banlieue lyonnaise, dont ils avaient obtenu en 2016 le classement "amiante" pour la période 1964-1996.   

Sollicitée par l'AFP, la direction de Renault Trucks n'a pas fait de commentaires. À l'audience, l'avocate de l'entreprise avait plaidé notamment que seuls deux secteurs de ce site industriel d'environ 79 hectares étaient exposés à l'amiante, un matériau cancérigène.   

Le juge départiteur a suivi cette argumentation pour débouter une majorité de plaignants au motif qu'ils ne rapportaient pas la preuve de leur exposition.
Ce faisant, il s'est "magnifiquement assis sur la jurisprudence de la Cour de cassation qui veut que les salariés bénéficient d'une présomption d'exposition à l'amiante, dès lors qu'ils ont travaillé sur un site classé", critique Me de Romanet.   

"Le point positif, c'est que la culpabilité de la direction, qui a longtemps nié la présence d'amiante dans l'usine, soit reconnue pour 474 personnes", a commenté Jean-Paul Carret, président de l'association Prévenir et Réparer, qui a porté l'affaire devant les prud'hommes.
"La bataille continue pour les autres car il y a beaucoup de décisions incohérentes. Pourquoi indemniser ceux de la fonderie et pas ceux de la forge ? C'est inconcevable. Tous les plaignants le disent: de l'amiante, il y en avait partout", a-t-il ajouté.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

"Tous les plaignants le disent: de l'amiante, il y en avait partout"
Mais évidemment !
Dans les écoles, les lycées, les facultés, les casernes, les bâtiments publics, les HLM, les parkings sous terrain, les plaquettes de frein, les disques d'embrayage...
Moi aussi je veux mes 15 000 balles. Vous n'imaginez pas comme j'ai la trouille. Hop, 15 000 balles et je n'ai plus peur. Magique. C'est fou comme le pognon est un bon médoc.

Bruno Haas, Le 12/04/2021 à 12:04

C'est pour cela qu'on roulait plus vite à l'époque !
On avait peur de mourir de la poussière de plaquette, alors on freinait pas ...
;0)

Lucos , Le 12/04/2021 à 13:25

... C'était donc pas "Si tu freines t'es un lâche !" mais "Si tu freines, le mésothéliome te rattrape"

Ade Airix, Le 12/04/2021 à 19:45

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 12/04/2021

La diversification de Michelin sera technologique plutôt que servicielle

Le top management de Michelin a offert le 8 avril aux analystes et investisseurs trois heures de mise à nu de ses orientations stratégiques et du rationnel qui les justifie. De l’audition et de la lecture attentives de ces présentations nait un sentiment de très grande solidité des équipes dans la maîtrise d’un cœur de métier pourtant soumis à des exigences très fortes et évolutives. De la même manière, la stratégie de diversification plus auvergnate que californienne est globalement fort convaincante. Elle met toutefois en concurrence implicite un axe plutôt technologique et un axe plus serviciel. Si il devait y avoir match entre les deux axes, le second peinerait à s’imposer face au premier.

Equipementiers

Catégorie Constructeurs

Renault tient ses promesses de remettre la France au centre de sa stratégie industrielle

Lors de la première journée de négociation de son prochain accord triennal (2022-2024), le groupe Renault a annoncé aux organisations syndicales l’affectation de neuf nouveaux modèles sur les sites de production français. La transition énergétique va également conduire à la reconversion ou formation de près d’un tiers de ses effectifs.

17/09/2021

Dieselgate : un procès Volkswagen s'ouvre en Allemagne

(AFP) - Le procès de quatre anciens responsables de Volkswagen, accusés de fraude dans l'affaire des moteurs diesels truqués, s'ouvre jeudi, une nouvelle étape dans l'épilogue pénal du "dieselgate" malgré l'absence de l'ancien patron du groupe.

17/09/2021

Citroën dévoile une C3 spécialement conçue pour le marché indien

Dans la quête d’un développement international, Citroën mise sur le marché indien. Pour conquérir les clients sur ce marché réputé être l’un des plus exigeants en contenu produit et en prix, Citroën a développé un véhicule spécifique avec une C3 très différente de la version européenne dont la révélation avait lieu hier.

17/09/2021

Pour son enquête sur Tesla, un régulateur sollicite douze autres constructeurs

(AFP) - L'agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) a demandé à douze constructeurs automobiles des informations sur leur système d'assistance à la conduite dans le cadre de son enquête préliminaire sur celui de Tesla, ouverte après une série d'accidents avec des véhicules d'urgence.

15/09/2021

Frank Marotte, président de Toyota France : "Au pire, nous aurons un mois de retard sur nos prévisions"

Hier, la production reprenait dans l’usine Toyota de Valenciennes, après 6 semaines d’arrêt. Cette interruption ne va pas perturber le lancement commercial de Yaris Cross, prévu ce jeudi, ni les journées portes ouvertes de ce weekend, nous a dit Frank Marotte, président de Toyota France. En revanche, le retard de production d'un mois va se ressentir sur les objectifs, à moins de réaliser un rattrapage au dernier trimestre.

14/09/2021

Alain Visser, CEO Lynk & Co : "Nous allons faciliter brutalement le choix du produit en standardisant avec une seule voiture et deux couleurs"

Chez Lynk & Co, le point de vente est un "Club", les clients sont des "membres", l’offre n’a qu’un modèle unique, la 01 dérivée du Volvo XC40, l’abonnement mensuel peut être résilié à tout moment. Rencontre (virtuelle) exclusive avec Alain Visser créateur de ce nouveau business model à quelques mois de l’ouverture du Club parisien.

13/09/2021

Après les SUV, des voitures plus aérodynamiques

(AFP) - Les SUV pourraient progressivement laisser leur place à des voitures plus aérodynamiques et moins gourmandes en énergie, mais leur domination mondiale risque de durer encore un moment, selon des experts interrogés par l'AFP au salon de Munich.

10/09/2021