Publicité
Constructeurs - 12/04/2021

Pénurie de semi-conducteurs : 3e semaine d'arrêt pour la 308 à Stellantis (PSA) Sochaux

(AFP) - La production de la Peugeot 308 à l'usine Stellantis (PSA) de Sochaux (Doubs) sera arrêtée pour la troisième semaine consécutive à partir de lundi en raison de la pénurie mondiale de semi-conducteurs qui affecte l'industrie automobile, a-t-on appris vendredi auprès de la direction.

Auteur : AFP

Partager cet article

La "majeure partie" des 700 salariés concernés pourra bénéficier de mesures (formation, remplacement de collègues, affectation temporaire à d'autres sites voisins du groupe...) qui leur garantiront le maintien de leur rémunération, a précisé le porte-parole du site.
La direction a décidé d'annuler l'ensemble des séances de travail de la ligne dédiée à la 308 pour la semaine du 12 au 16 avril, comme elle l'avait fait pour les deux semaines précédentes à partir du 29 mars, a indiqué le porte-parole.   

Ce modèle subit plus particulièrement les conséquences sur l'industrie automobile de la pénurie mondiale de semi-conducteurs, car celle-ci le prive d'une pièce d'alimentation du tableau de bord qui lui est spécifique.
Les trois semaines d'arrêt représentent une perte de production de 6.000 véhicules "308", sans compter les perturbations déjà rencontrées plus tôt dans le début de l'année, a-t-on précisé de source syndicale.   

Du fait de l'accumulation des annulations de séances, les salariés vont commencer à dépasser le seuil de déficit d'heures (84 heures) fixé par la modulation du temps du travail chez PSA, au-delà duquel ils basculent en chômage partiel et ne sont donc plus payés à 100%.   

Plusieurs mesures ont été mises en place à compter de lundi permettant le maintien intégral de la rémunération, a expliqué le porte-parole: envoi "par anticipation" dans des formations qui étaient programmées dans quelques mois dans le cadre du plan de modernisation de l'usine, remplacement de collègues de l'autre ligne de montage qui sont "incités" à solder leurs congés ou de collègues absents pour cause de garde d'enfants, prêt de personnel par volontariat aux usines Stellantis de Mulhouse (Haut-Rhin) et Vesoul (Haute-Saône).   

Les autres productions de Sochaux, Peugeot 3008 et 5008 et Opel Grandland X, que la pénurie de semi-conducteurs a également perturbées, se poursuit pour l'instant normalement, a souligné la direction vendredi.
Le site emploie environ 7.000 salariés permanents.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

A force … la T9 va s'en aller sur la pointe des pieds … Vu l'état du marché et la fin de carrière de celle ci, c'est pour l'instant surtout un sujet pour la direction de l'usine et notamment l'équipe RH … A Sochaux, ils "prient", probablement, pour un retour à la "normale" car le lancement de la P51 approche … Pour l'instant c''est loin d'être gagné !
;0)

Ade Airix, Le 12/04/2021 à 18:13

Faut vraiment des puces pour aller de A à B ?
Croyez pas qu'on s'égare dans cette débauche informatique ?
;0)

Lucos , Le 12/04/2021 à 20:44

@Ade Airix : si le problème persiste sur P51, ce sera aux salariés de Mulhouse de pleurer

Jean-Louis Duffour, Le 12/04/2021 à 21:05

Cher Jean Louis . ..
Si vous aviez un doute eventuel (?), sachez que je ne me réjouis nullement de cette situation.
En élargissant, au delà des puces, beaucoup d'indicateurs vont dans le même sens concernant le renchérissement des pièces ou matières premières ...Dans certains cas, les indistriels vont rogner leur marge compte tenu d'un contexte ultra concurrentiel, dans d'autres c'est le consommateur qui bien sur "casquera" ... Dans les deux cas, c'est pas excessivement rejouissant (?).
;0)

Ade Airix, Le 12/04/2021 à 21:42

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 12/04/2021

La diversification de Michelin sera technologique plutôt que servicielle

Le top management de Michelin a offert le 8 avril aux analystes et investisseurs trois heures de mise à nu de ses orientations stratégiques et du rationnel qui les justifie. De l’audition et de la lecture attentives de ces présentations nait un sentiment de très grande solidité des équipes dans la maîtrise d’un cœur de métier pourtant soumis à des exigences très fortes et évolutives. De la même manière, la stratégie de diversification plus auvergnate que californienne est globalement fort convaincante. Elle met toutefois en concurrence implicite un axe plutôt technologique et un axe plus serviciel. Si il devait y avoir match entre les deux axes, le second peinerait à s’imposer face au premier.

Equipementiers

Catégorie Constructeurs

Neutralité carbone dans l’industrie automobile, l’exemple de Renault

Comme l’ensemble de l’industrie automobile, le groupe Renault a annoncé un objectif de neutralité carbone. Il est fixé à 2040 en Europe et 2050 dans le monde. Outre l’élimination des émissions de CO2 à l’usage des véhicules, cet objectif nécessite d’agir sur toutes les sources de CO2 indirectes et notamment celles des fournisseurs de matières premières et de batteries.

17/05/2021

Washington demande à Mexico d'enquêter sur une usine de General Motors

(AFP) - Washington a invoqué l'accord de libre-échange Etats-Unis-Mexique-Canada (AEUMC) pour demander à Mexico de déterminer si les droits syndicaux d'employés d'une usine de General Motors avaient été ou non bafoués, a indiqué mercredi la représentante américaine au Commerce (USTR), Katherine Tai.

17/05/2021

Pourquoi Toyota résiste à la crise des semi-conducteurs

(AFP) - Des objectifs dépassés en 2020/21 et une nouvelle croissance anticipée cette année : la pénurie mondiale de semi-conducteurs affecte peu pour l'heure le numéro un mondial de l'automobile Toyota, extrêmement bien préparé à gérer les aléas de production depuis dix ans.

17/05/2021

FO annonce la mise en œuvre de l’accord de transfert de l’activité de Choisy

Syndicat majoritaire sur le site de Choisy, FO a pris le parti d’entrer très vite dans la négociation plutôt que de laisser s’installer colère, angoisse et lassitude chez les salariés. Les négociateurs ont obtenu un accord qui permet aux salariés de choisir entre une mutation à Flins, l’intégration d’un autre site de Renault ou quitter l’entreprise. Dans tous les cas ils seront accompagnés. Samir Slim qui a mené ces discussions nous raconte comment elles se sont déroulées.

12/05/2021

Nissan voit son redressement freiné par la crise des semi-conducteurs

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Nissan a dit mardi s'attendre à un résultat net de nouveau négatif lors de son nouvel exercice 2021/22 entamé le 1er avril, en citant notamment la pénurie de semi-conducteurs et le renchérissement des matières premières.

12/05/2021

Renault : les syndicats dénoncent des "départs contraints" déguisés

(AFP) - Les syndicats CGT, CFDT, CFE-CGC et SUD du centre technique de Renault à Lardy (Essonne) ont dénoncé lundi la "pression de plus en plus importante mise sur les salariés pour les pousser au départ" alors que la direction s'était engagée sur un plan de départs volontaires.

11/05/2021