Publicité
Publicité
Constructeurs - 31/07/2023 - #Ford

Ford triple quasiment son bénéfice net, profitant encore un peu des prix élevés

Par AFP

Ford a annoncé un essor de son bénéfice au deuxième trimestre, avec un chiffre d'affaires qui a profité d'un bond des ventes notamment de véhicules électriques, mais la décrue des prix est lancée.

"Le rythme à court terme d'adoption des véhicules électriques sera un peu plus lent qu'anticipé, ce qui va profiter à ceux qui sont arrivés les premiers à l'instar de Ford", a relevé Jim Farley, patron du groupe, cité dans un communiqué.

"Les clients de véhicules électriques sont loyaux envers les marques et nous en gagnons beaucoup avec nos gros volumes de produits de première génération", a-t-il poursuivi.

Le bénéfice net ressort à 1,9 milliard de dollars (700 millions un an plus tôt). Dilué par action et hors éléments exceptionnels, il est inférieur aux attentes des analystes, à 47 cents.

Le chiffre d'affaires a progressé de 12% au deuxième trimestre, à 45 milliards de dollars, marqué notamment par un bond de 39% de l'activité de sa filiale électrique "Model e", à 1,8 milliard.

"Le F-150, et toute la gamme F d'une manière générale, continuent d'être des vaches à lait importantes pour Ford, mais ça ne va pas durer éternellement", a prévenu Shoggi M. Ezeizat, analyste de Third Bridge.

Le groupe a d'ailleurs annoncé, début juillet, une baisse de 10.000 dollars pour son pick-up électrique vedette F-150 Lightning.

"Comme nous augmentons les capacités, nous faisons des ajustements" tarifaires, a justifié John Lawler, directeur financier, lors d'une audioconférence jeudi avec des journalistes.

Reste que Ford est en retard sur ses objectifs en matière de production, annonçant jeudi un décalage à "courant 2024" de son objectif d'atteindre un rythme annualisé de 600.000 véhicules électriques par an. Il prévoyait encore au premier trimestre d'y parvenir d'ici fin 2023.

Le groupe table désormais sur une perte ajustée, avant intérêts et impôts, d'environ 4,5 milliards pour le "Model e" sur l'année, plus profonde que les 3 milliards prévus auparavant, dans un contexte de prix décroissants, d'"investissement discipliné" dans de nouveaux produits et de hausse des capacités.

James Farley, patron du groupe, a indiqué lors d'une audioconférence avec des analystes que le marché de l'électrique allait "rester volatil", précisant que "la pression sur les prix a très fortement augmenté depuis une soixantaine de jours".

Les autres branches du constructeur étant plus prometteuses sur le reste de l'année, il a rehaussé ses prévisions, notamment pour son bénéfice avant intérêts et impôts --désormais attendu entre 11 et 12 milliards de dollars.

Garrett Nelson, analyste chez CFRA Research, compte rester "prudent" en ce qui concerne l'action Ford à cause de l'issue incertaine des négociations avec le syndicat de travailleurs UAW, tout en notant que la cadence de production des véhicules électriques "a aussi été décevante".

L'action Ford cédait 0,87% à 13,62 dollars dans les échanges après la fermeture de la Bourse de New York.

Réactions

Les Mustangs s’empilent dans les concessions et le F150e baisse de ….10000$ avant le lancement du^ de chezElon.
Ici même nous apprenions que l’ovale pense quitter l’Europe sauf pour les utilitaires ,tout va très bien Madame la Marquise ?

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Analyse

L’un fait la guerre, l’autre joue

Les discours tenus respectivement par Carlos Tavares et Luca de Meo sont apparus lors de la présentation des résultats financiers du premier semestre comme étant aux antipodes : d’un côté on se félicite d’excellents résultats présentés en insistant sur l’extrême brutalité de la bagarre concurrentielle engagée avec la Chine ; de l’autre, les bons résultats sont resitués dans un jeu concurrentiel beaucoup plus ouvert. Ainsi au management par le stress voire par la terreur chez Stellantis répond un discours plus enjoué où le paysage concurrentiel est le théâtre d’une partie plus collective où les coups joués donnent des avantages ou désavantages provisoires. Au-delà du rôle attribué au dirigeant, c’est in fine l’organisation de la firme et de ses débats internes et son inscription dans les sociétés et économies concernées qui sont définies différemment.

Marchés

Le gouvernement dévoile le mécanisme de calcul des émissions de CO2 qui conditionnera le bonus

Le gouvernement a publié les projets de décret et d’arrêté qui définissent les conditions de calcul d’un score environnemental minimal à atteindre pour obtenir le bonus. Cette démarche innovante permet de contrôler que la dépense publique va bien dans le sens de la décarbonation. Décryptage des calculs détaillés dans l’arrêté pour mesurer la teneur en CO2 de l’acier, l'aluminium, la batterie, l'assemblage et le transport pour chaque voiture électrique.