Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 25/02/2021 - #Renault , #Nissan

Fuite de Carlos Ghosn : trois complices condamnés à de la prison en Turquie

Par AFP

(AFP) - Un tribunal d'Istanbul a condamné mercredi trois ressortissants turcs à de la prison pour avoir aidé l'ancien patron de l'alliance Renault-Nissan Carlos Ghosn dans sa fuite rocambolesque du Japon vers le Liban en décembre 2019.

Un haut responsable de la compagnie de location de jets privés MNG Jet, Okan Kösemen, et deux pilotes ont été condamnés à quatre ans et deux mois de prison pour "trafic de migrants", selon une journaliste de l'AFP dans la salle d'audience.

L'un de leurs avocats a indiqué à l'AFP qu'ils feraient appel de cette condamnation.

Le tribunal a par ailleurs acquitté deux autres pilotes et deux hôtesses de l'air qui étaient jugés à leurs côtés.

Carlos Ghosn, accusé au Japon de malversations financières, a fui le pays à bord d'un appareil privé appartenant à MNG Jet qui s'est posé à Istanbul, avant de se rendre au Liban où il a trouvé refuge.

La procédure judiciaire turque a permis de mettre en lumière les conditions spectaculaires de la fuite du magnat déchu âgé de 66 ans, détenteur de trois nationalités (française, libanaise et brésilienne).

Selon les enquêteurs, le fugitif a effectué le trajet entre Osaka (ouest du Japon) et Istanbul caché dans un volumineux caisson pour instrument de musique dans lequel 70 trous avaient été percés afin de lui permettre de respirer.

D'après le procureur turc en charge de l'accusation dans ce procès, deux complices présumés de C. Ghosn, Michael Taylor, ancien membre des forces spéciales américaines, et George-Antoine Zayek, un ressortissant libanais, ont "recruté" O. Kösemen, le cadre de la compagnie MNG Jet, pour assurer le transit sans encombre à Istanbul.

Selon l'acte d'accusation, le jet privé s'est posé à l'aéroport Atatürk à Istanbul, puis C. Ghosn est monté à bord d'un second appareil qui a décollé pour Beyrouth.

Les deux pilotes condamnés mercredi, Noyan Pasin et Bahri Kutlu Somek, sont ceux qui étaient aux commandes de l'avion qui a effectué la liaison entre Osaka et Istanbul.

Lors du procès, ils ont rejeté les accusations, soutenant qu'ils n'étaient pas au courant de la présence de C. Ghosn à bord de l'appareil.

"Je ne m'attendais pas à cette condamnation. Il n'y a aucune preuve concrète. Je suis surpris", a déclaré à l'AFP N. Pasin à l'issue de l'audience.

Les autorités turques accusaient O. Kösemen d'avoir reçu plusieurs virements pour un montant total supérieur à 250.000 euros dans les mois qui ont précédé la fuite de C. Ghosn.

Réactions

S'ils connaissent parfaitement le nombre de trous...
;0))

Pas au courant de la présence de Ghosn. Non mais allo quoi. Quand on voit la quantité de paperasse qui doit être renseignée pour un simple vol local à bord d'un DR400 (au hasard) où on doit déclarer qui pilote, qui est à bord, etc., la déclaration du bonhomme est grotesque.
Plus c'est gros plus ça passe.
Quoique, là, ce n'est pas passé.

« Dugommier ! Au bureau ! »
« Oui Chef ! Kesskya Chef ? »
« C'est vous qui avez assuré le Osaka-Istanbul ?»
« Non, c'est Dugenou et Dubras Chef. »
« Et pourquoi c'était pas vous comme d'hab ? »
« Fallait une qualif' Commando et moi j'ai fait cuisto à l'armée ! »
« Et Dubras et Dugenou ils l'ont cette qualif' ?? »
« Non, mais Dubras est ceinture bleue de judo et Dubras a été scout à la XVème Metz ! »
« Mais c'était quoi ce vol ? »
« Une deGhosnade Chef ! »
« Une déconnade ? »
« Non une exfiltration de Carlos vers Beyrouth dans le flightcase de la contrebasse du neveu de Dubras ! (Qu'est en train de gueuler à cause des trous !)»
« Mais qui vous a donné cet ordre de mission ?»
« Ben vous Chef ! »
« Vous plaisantez ! »
« Regardez les documents Chef ! Vous avez signé !»
« Si faut tout lire ce qu'on signe maintenant ! On est pas chez Nissan ! »
« Et pourquoi l'escale à Istanbul ? »
« C'est Dugenou qui en a profité pour rapporter des Turkish delights à sa môman.. »
« Sortez ou je vous mute au Japon...»
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Analyse

Puccini et Pompili

Aujourd’hui, je navigue entre drame lyrique et dialogue de sourd, un grand compositeur et une ministre de transition. De fait, à chacun sa spécialité.

Autour de l'auto - 11/01/2023

L'année 2023 s'annonce difficile pour les PME

(AFP) - Les PME et les très petites entreprises craignent pour leur avenir en ce début d'année alors que l'activité ralentit et que leurs coûts ont fortement augmenté, à commencer par ceux de l'énergie, selon une étude et des témoignages recueillis par l'AFP.

Autour de l'auto - 16/12/2022

A 750°C, l'aluminium se recycle à l'infini, ou presque...

(AFP) - Tel une sculpture d'art contemporain, un empilement de compressions de métal cubiques issues de chutes de production de cannettes de boissons est prêt à être chargé dans un camion pour prendre la route. Pas vers un musée, mais vers une usine d'aluminium pour être refondu.