Publicité
Publicité
Marchés - 13/01/2023 - #Renault , #Volkswagen , #Audi , #Bmw , #Hyundai , #Honda , #Jaguar , #Porsche , #Ford

Les ventes de voitures en Russie en chute libre en 2022

Par AFP

(AFP) - Les ventes de voitures neuves se sont écroulées en Russie en 2022, fondant de 59% sur un an, sous l'effet des fortes sanctions internationales contre Moscou pour son offensive en Ukraine, qui ont notamment entraîné le départ des constructeurs automobiles étrangers.

L'an dernier, 687.370 véhicules légers neufs ont été vendus, selon les chiffres publiés jeudi par l'Association of European Businesses (AEB), qui regroupe les industriels du secteur, soit près d'un million de moins par rapport à 2021.

Sur le seul mois de décembre, les ventes ont chuté de 50%, selon l'AEB.

Les sanctions internationales prises dans la foulée du début de l'offensive russe en Ukraine avaient mis fin à deux décennies d'investissements massifs effectués par les grands constructeurs automobiles mondiaux en Russie.

Les pays occidentaux avaient notamment banni les exportations de pièces détachées vers la Russie, un problème important pour les branches logistiques du secteur.

Pour contourner ces difficultés, le gouvernement russe avait annoncé autoriser l'importation de grandes marques automobiles et de pièces détachées sans l'accord des détenteurs de la propriété intellectuelle.

Outre la fin des exportations de pièces détachées notamment européennes, de nombreux producteurs ont tout simplement arrêté la vente de composants ou de voitures à la Russie, à l'instar d'Audi, Honda, Jaguar ou Porsche. D'autres ont annoncé l'arrêt de leur production, comme Renault, BMW, Ford, Hyundai, Mercedes, Volkswagen ou Volvo.

En outre, l'inflation, à près de 12% sur l'année 2022, a réduit le pouvoir d'achat des Russes et les possibilités pour eux d'acheter des produits importés, a fortiori des voitures.

Réactions

Alors les sanctions ? Inefficaces?

Non, non, Alain, très efficaces ! Le hic c'est qu'elle le sont (presque) autant pour les "sanctionneurs" que pour les "sanctionnés".
Mais il fallait sans doute les prendre...

Rest le PB principal en France, est-ce qu'il y aura de la neige pour le ski de février ?
;0))

Oui Lucos, je vous rassure, il y aura plein de neige, le froid arrive et les précipitations restent.
En revanche, CGT Pétrole empêchera les Français d'aller skier.
Bon, ça n'aura pas trop d'influence sur le marché auto russe.

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Une nouvelle dynamique pour DS et Alfa Romeo en 2023 ?

La nouvelle direction des marques Premium du groupe Stellantis est en place, sous la responsabilité de Joël Verany. Elle a pour mission de déployer le plan de relance de DS et Alfa Romeo, deux marques qui vont bénéficier d’une gamme renforcée en 2023, après une année 2022 peu convaincante.

Analyse

CES 2023, l’innovation dans l’industrie automobile en pause ?

Le premier grand salon de l’année est aussi un des plus attendus puisqu’il offre la convergence de toutes les industries pour parler d’innovation. L’édition 2023 montre les progrès réalisés depuis ces 10 dernières années. Il donne la température sur les industries qui innovent le plus et l’automobile aime présenter ses dernières tendances sur place.

Marchés - 18/01/2023

ZFE : L’Etat tente de calmer la grogne avec la nomination d’un interlocuteur national ZFE, Edouard Manini

Si personne (élus locaux y compris) ne comprend rien aux ZFE, c’est normal. Cette réglementation qui aura des conséquences majeures sur le quotidien de nombreux Français est en effet le résultat d’une construction baroque avec trois niveaux de textes législatifs. Sans parler de la verbalisation… Edouard Manini, le Monsieur ZFE qui vient d’être nommé doit ramener un peu d’harmonie et de coordination.