Publicité
Publicité
Constructeurs - 02/07/2021

Nissan annonce une méga-usine de batteries au Royaume-Uni et un nouveau véhicule électrique

(AFP) - Nissan a annoncé jeudi qu'il prévoyait de bâtir une méga-usine de batteries au Royaume-Uni à côté de son site existant de Sunderland où il fabriquera aussi un nouveau véhicule électrique, mettant le turbo sur sa transition énergétique en Europe.

Nissan annonce une méga-usine de batteries au Royaume-Uni et un nouveau véhicule électrique

Nissan va se doter d’une capacité de 100.000 unités pour la production d’un nouveau crossover électrique.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partager cet article

Le premier ministre Boris Johnson a qualifié de "vote de confiance majeur dans le Royaume-Uni" cet investissement post-Brexit qui totalise un milliard de livres dans la plus grande usine européenne de Nissan, et qui va générer 6.200 emplois chez Nissan et ses fournisseurs.

Le fournisseur de batterie de Nissan, le chinois Envision AESC, va investir 450 millions de livres dans cette usine qui fonctionnera aux énergies renouvelables et permettra d'équiper 100.000 véhicules électriques du groupe par an.

Nissan prévoit de son côté de dépenser jusqu'à 423 millions de livres dans un véhicule tout électrique qui s'appuiera sur "l'expertise de Nissan dans les SUV".

Le conseil municipal de Sunderland complètera l'investissement à hauteur d’un milliard de livres dans le complexe manufacturier surnommé EV36Zero et qualifié de "premier écosystème mondial de fabrication de véhicules électriques".

"C'est un jour historique pour Nissan, nos partenaires, le Royaume-Uni et l'industrie automobile" a déclaré le directeur opérationnel de Nissan Ashwani Gupta depuis les lignes d'assemblage de Sunderland, ajoutant que "l'électrification est cruciale dans le combat contre le changement climatique".

Nissan, qui avait averti qu'un Brexit sans accord menacerait l'existence de son usine de Sunderland, inaugurée il y a 35 ans, avait estimé que l'accord commercial signé avant Noël entre Londres et Bruxelles allait permettre la poursuite de son activité au Royaume-Uni.

Le groupe japonais avait récemment fait face à une série de difficultés, d'un ralentissement de la demande à cause de la pandémie à l'obligation de retarder à cet hiver le lancement initialement prévu pour cet été de son modèle électrique Ariya à cause des problèmes d'approvisionnement en microprocesseurs.

Renault, le partenaire français de Nissan et de Mitsubishi Motors, avait dévoilé lundi l'implantation à Douai au nord de la France d'une méga-usine de batteries d'AESC, filiale japonaise de batteries d'Envision, qui va investir 2 milliards d'euros et créer 1.000 emplois sur place d'ici 2025 et 2.500 d'ici a 2028.

Guillaume Cartier, président de Nissan pour l'Europe, s'est félicité que les partenaires au sein de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi aient recours au même sous-traitant pour les batteries, ce qui va selon lui générer des "synergies", a-t-il expliqué à l'AFP.

Il n'a pas confirmé des informations de presse faisant état d'une date prévue de lancement en 2024 pour l'usine mais souligne que le groupe "anticipe (...) qu'en 2023 toutes la ligne de produits vendue en Europe sera électrifiée".

La principale instance du patronat britannique, la CBI, a estimé que l'investissement à Sunderland devait "donner l'étincelle pour les six autres giga-usines qui sont nécessaires d'ici 2040 pour alimenter le marché en pleine expansion des véhicules électriques et stimuler la mise en place d'un vaste réseau de chargement".

Face à l'explosion des ventes de voitures électriques, l'Europe a commencé à rapatrier la filière de production des batteries et compte désormais 38 projets d'usines, mais reste loin de l'autonomie.

Edison Luo, analyste de Rystard Energy, note pour sa part que le "marché des véhicules électriques est de plus en plus dépendant des composants de batteries chinois", d'où une "course aux capacités de batteries en Europe et au Royaume-Uni", observe Peter Wells, professeur d'économie à l'université de Cardiff.

Les fabricants qui n'arrivent pas à générer assez de capacités de batteries pour leur voitures "vont perdre des parts de marché", avertit-il.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Ce n'est pas moi qui le dit c'est en clair:
"Face à l'explosion des ventes de voitures électriques, l'Europe a commencé à rapatrier la filière de production des batteries et compte désormais 38 projets d'usines, mais reste loin de l'autonomie".
Pourquoi pas...et des conseils municipaux et des gouvernements centraux lâchent des milliards de livres pour faire des Giga Factory... !!
C'est génial tellement c'est magique...et tout est giga désormais !!
Les allemands sont les pionniers...ils allaient produire de millions et des millions de VE...et nous voyons ce que nous voyons...je n'ai jamais vu un seul VE teuton dans Paris !!
J'ai peur quand même des explosions de VE !
Bizarre...on était dépendant des batteries chinoises...en Chine...et maintenant on va être dépendants des batteries chinoises... en Europe !!! Tout cela reste chinois quand même !!
Une batterie chinoise dans chaque foyer chez nous. Génial encore !!

Durand Pierre, Le 02/07/2021 à 10:23

Où sont les oiseaux de mauvaise augure qui nous annonçaient que le Brexit allait provoquer la fermeture de Sunderland et le retrait de Nissan du Royaume-Uni ?
Allez, montrez-vous. Un petit battement de coulpe peut-être ?
BoJo, you are too much.
God save the Queen.

Bruno Haas, Le 02/07/2021 à 10:27

Bon, j'avoue quand même...que BoJo serait bête de se priver de l'argent magique !!
Il vaut mieux faire envie que pitié !! Tous les gâteaux anglais auront des cerises dessus !
Avoir des dettes qu'on ne paiera pas pour rouler en silence...cela a de la gueule quitte qu'elle devienne de bois plus tard.
Les gueux de la reine n'ont jamais eu autant de modernité et avec autant de générosité et mansuétude depuis la reine Victoria...du moment qu'ils ne touchent pas à l'avoine des ses chevaux royaux !! Tremblez les grenouilles européennes !!

Durand Pierre, Le 02/07/2021 à 11:15

... Toujours du bon côté... niveau posture surtout ...
;0)

Ade Airix, Le 02/07/2021 à 16:11

@Bruno Haas: Demandez aux employés de Honda ce qu'ils en pensent.

Arnaud C., Le 02/07/2021 à 17:48

Je me demande de quelle caste j’aurais fait partie si j’étais là bas ??
Un chercheur a fait un bouquin pas traduit sur les castes anglaises… c’est gratiné et hard !!
Concernant Honda… ils seront encore là après la reine !

Durand Pierre, Le 02/07/2021 à 18:31

Les pronostics et Durand ! ... Pas sympa pour la Reine avec une fermeture planifiée fin 2021 ...

Mais probablement faites vous référence à un possible revirement de Honda aidé sans doute par quelques subsides britanniques .... L'on ne peut nier que cela n'existera pas ... Cependant il s'agissait d'une décision stratégique d'Honda, prétendument, non corrélée au Brexit ... Honda réalloue des ressources sur les marchés où c''est le plus rentable pour eux et l'Europe n'est pas dans le scope (vous l'avez souvent répété ...) ... Donc le prono, c'est pas gagné ... !
;0)

Ade Airix, Le 02/07/2021 à 18:48

Cher Arnaud C., j'ai fait partie du staff de HME-S, autrement dit Honda Motor Europ-South - ça ne s'invente pas - avec le siège de HME dans la banlieue de Londres. Croyez-moi, Honda a abandonné le marché européen sud depuis 20 ans exactement.
Plus de coupé, plus de roadster, plus de berline, plus de Joy Machine, plus rien. Ha si, la Civic avec à peu près une seule couleur au catalogue (silver grey), la Jazz qui se vend autant que les poules avec des dents et maintenant la eHonda qui vaut une blinde, des fois qu'ils en vendraient comme dirait Adeairix.

Le management de Honda France a totalement écœuré le réseau ce qui a fait le lit des Coréens, Hyundai d'abord puis Kia ; un véritable massacre.
Le DER (drastic expenses reduction) - ça ne s'invente pas - mis en place par (je tairai son nom qui se termine par kata) a provoqué une grève chez les employés de Honda France, une première (et dernière) dans le monde des Importateurs.
Honda faisait pourtant partie des 5 Japonais autorisés en France pendant la période des contingentements avec des bagnoles merveilleuses. Un gâchis innommable !

Honda n'est malheureusement plus intéressé que par les USA où ils cartonnent depuis le tout premier jour - les produits Honda sont les meilleurs du monde - et l'Asie évidemment. L'Europe et ses règles draconiennes qui changent toutes les cinq minutes n'aident pas.

Voila Arnaud C. je n'ai pas besoin de demander, j'ai donné.

Bruno Haas, Le 02/07/2021 à 18:55

En effet très bien analysé par le cher M.Haas .... la dernière Civic a été conçue en visant les US...et par la suite le reste du monde va suivre..un peu comme une Corolla (45 ans d'existence comme la Civic) de chez Toy !
C'est pour cela qu'ils seront là après la reine...et je dirais même que par rapport à leurs produits mécaniques ils sont les meilleurs du monde !
Ils sont capables de faire des produits hybrides aussi bons que Toyota sans forcément les imiter !!
Honda et Toyota ont été les SEULS dans le monde mécanique thermique à juger clairement que les infrastructures mondiales sont loin d'être prêtes pour le tout électrique.
Ils ont compris que c'était trop tard pour créer comme Tesla un réseau de bornes de recharge...et aujourd'hui du fait que les DATA client sont devenus hautement stratégiques...il n'est pas prudent de rejoindre leur réseau !!
Ne pas oublier que TESLA est en train de se voir contester en tribunal (dans différents pays) ...leur propension (qui devient sournoise) à MANIPULER à distance leurs up-grades soft et hard !!
Honda et Toyota avec leur ancienne culture client...font très attention à une éventuelle dégradation de leur image.
Certaines choses sont acceptables de la part de leurs clients, d'autres non !! Le fantasque Musk ferait mieux de se méfier...mais TESLA sera là après lui...il vieillit et des fois il a mauvaise mine.
Les patrons japonais ne se mettent jamais en avant...Honda et Toyota seront là encore après l’empereur japonais !!!!
Visiblement l'autre actuel abruti de dictateur du "milieu" en face du Japon ne l'a pas encore compris !!
A part les VE chinois il y a d'autres périls...et très peu de personne ici sont au courant que les fameuses "routes de la soie" comportent dans leurs développement des DANGERS technologiques pour l'occident, et ils sont en AVANCE dans le domaine, à savoir, de l’ultra-haute tension en continu (CCUHT, courant continu à ultra-haute tension [en anglais Ultra-High-Voltage Direct Current ou UHVDC]) qui répond d’abord au problème posé par la géographie du pays.
"Leurs lignes électriques sont susceptibles de TRANSPORTER l’électricité sur 2 000 km de distance avec simplement 7 % de PERTES".
"Ainsi, 40 000 km de lignes à ultra-haute tension sont déjà installées en Chine, transportant 160 GW d’électricité".
"Un barrage chinois produisant 1 kWh à 3 centimes d’euros serait capable d’acheminer de l’électricité en Europe pour un prix de revient de 6 à 7 centimes. Le coût moyen du kWh en France, pour les particuliers, est de 15 centimes d’euros".
""La volonté chinoise de construire un réseau électrique mondial se double de nombreuses acquisitions de compagnies locales menées par l’entreprise d’État State Grid Corporation, qui a investi 21 milliards de dollars au Brésil pour y devenir le leader de la production et du transport électrique. La plus grande partie des investissements concerne l’Afrique, avec trente-neuf projets d’infrastructures énergétiques". "State Grid Corporation pourrait notamment développer un projet de 2,8 milliards de dollars (2,5 milliards d’euros) pour construire un important réseau électrique dans les pays du sud de l’Afrique. L’entreprise est également active en Europe, au Portugal, en Italie et en Grèce".
"L’ambition de la puissance chinoise se heurte pour le moment à des contraintes technologiques. Un nombre important de problèmes d’interfaces sont à résoudre et un renforcement conséquent des réseaux en courant alternatif reste essentiel pour récupérer et distribuer de grandes quantités d’énergie à partir d’un seul point d’accès". Mais pour combien de temps ?
"A l’approche du trentième anniversaire du massacre de Tiananmen, l’Occident glisse de la vision d’une Chine championne de l’efficacité économique vers celle d’un « rival systémique" ».

Source: Alex Menu pour "Le Monde Économie"

Durand Pierre, Le 03/07/2021 à 12:07

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 02/07/2021

L’électrification en pleine recherche d’image comme le montrent les nouvelles 4L et la R5

Vingt ans après la première vague néo-rétro, voici la seconde. L’électrification perturbe les constructeurs. La différentiation entre les marques ne pourra plus être basée sur les motorisations et pour s’assurer que l’ADN est toujours présent, les centres de design présentent de plus en plus de concepts et de modèles reprenant les traits de véhicules emblématiques dans l’histoire des marques. Après Volkswagen, Stellantis et Honda, Renault revisite son passé.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Renault tient ses promesses de remettre la France au centre de sa stratégie industrielle

Lors de la première journée de négociation de son prochain accord triennal (2022-2024), le groupe Renault a annoncé aux organisations syndicales l’affectation de neuf nouveaux modèles sur les sites de production français. La transition énergétique va également conduire à la reconversion ou formation de près d’un tiers de ses effectifs.

17/09/2021

Dieselgate : un procès Volkswagen s'ouvre en Allemagne

(AFP) - Le procès de quatre anciens responsables de Volkswagen, accusés de fraude dans l'affaire des moteurs diesels truqués, s'ouvre jeudi, une nouvelle étape dans l'épilogue pénal du "dieselgate" malgré l'absence de l'ancien patron du groupe.

17/09/2021

Citroën dévoile une C3 spécialement conçue pour le marché indien

Dans la quête d’un développement international, Citroën mise sur le marché indien. Pour conquérir les clients sur ce marché réputé être l’un des plus exigeants en contenu produit et en prix, Citroën a développé un véhicule spécifique avec une C3 très différente de la version européenne dont la révélation avait lieu hier.

17/09/2021

Pour son enquête sur Tesla, un régulateur sollicite douze autres constructeurs

(AFP) - L'agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) a demandé à douze constructeurs automobiles des informations sur leur système d'assistance à la conduite dans le cadre de son enquête préliminaire sur celui de Tesla, ouverte après une série d'accidents avec des véhicules d'urgence.

15/09/2021

Frank Marotte, président de Toyota France : "Au pire, nous aurons un mois de retard sur nos prévisions"

Hier, la production reprenait dans l’usine Toyota de Valenciennes, après 6 semaines d’arrêt. Cette interruption ne va pas perturber le lancement commercial de Yaris Cross, prévu ce jeudi, ni les journées portes ouvertes de ce weekend, nous a dit Frank Marotte, président de Toyota France. En revanche, le retard de production d'un mois va se ressentir sur les objectifs, à moins de réaliser un rattrapage au dernier trimestre.

14/09/2021

Alain Visser, CEO Lynk & Co : "Nous allons faciliter brutalement le choix du produit en standardisant avec une seule voiture et deux couleurs"

Chez Lynk & Co, le point de vente est un "Club", les clients sont des "membres", l’offre n’a qu’un modèle unique, la 01 dérivée du Volvo XC40, l’abonnement mensuel peut être résilié à tout moment. Rencontre (virtuelle) exclusive avec Alain Visser créateur de ce nouveau business model à quelques mois de l’ouverture du Club parisien.

13/09/2021

Après les SUV, des voitures plus aérodynamiques

(AFP) - Les SUV pourraient progressivement laisser leur place à des voitures plus aérodynamiques et moins gourmandes en énergie, mais leur domination mondiale risque de durer encore un moment, selon des experts interrogés par l'AFP au salon de Munich.

10/09/2021