Publicité
Publicité
Marchés - 02/07/2021

Etats-Unis : les ventes de voitures commencent à pâtir de la baisse des stocks disponibles

(AFP) - Les constructeurs automobiles Toyota et General Motors ont vu leurs ventes bondir aux Etats-Unis au deuxième trimestre, mais la baisse des véhicules disponibles en raison de la pénurie persistante de puces électroniques commence à se faire sentir.

Auteur : AFP

Partager cet article

Toyota a écoulé 688.813 véhicules d'avril à juin, un chiffre en hausse de 73% par rapport à la même période en 2020 quand les mesures de restrictions freinaient les déplacements des Américains et obligeaient de nombreux concessionnaires à fermer.

Le groupe japonais a, au passage, vendu plus de véhicules que GM (688.236 unités), dont les ventes ont progressé de 40% sur la même période.

De leur côté, les ventes de Nissan se sont envolées de 68% à 298.148 unités.

Mais signe de certaines perturbations du marché, Toyota a vu ses ventes reculer en juin, de 14%, par rapport au mois précédent et GM a souligné que le nombre limité de véhicules disponibles freinait ses ventes.

"Nous sommes dans une période inhabituelle", a commenté Michelle Krebs, spécialiste du secteur automobile pour Cox Automotive.

"Les faibles stocks commencent à avoir un effet sur les ventes : vous ne pouvez pas vendre les produits que vous n'avez pas", a-elle expliqué à l'AFP.

En juin, "on a commencé à voir des clients qui repoussaient leurs achats car ils ne trouvaient pas ce qu'ils voulaient ou étaient rebutés par les prix élevés", a ajouté la spécialiste.

L'ensemble du secteur automobile fait en effet face depuis le début de l'année à un manque de puces électroniques, des éléments devenus indispensables dans la construction de voitures. Cela les a conduits à suspendre temporairement la production de certains véhicules.

Conséquence pour GM : le nombre de véhicules disponibles à la vente se limitait à 211.974 unités fin juin, contre 334.628 unités fin mars et 809.387 fin juin 2019, avant la pandémie.

"Bien que la situation reste fluide, nous nous efforçons de continuer à tirer parti de tous les semi-conducteurs disponibles pour construire et expédier nos produits les plus demandés", en particulier les pick-up, a souligné Kurt McNeil, responsable des ventes de GM aux Etats-Unis.

Dans cet environnement, GM préfère écouler ses véhicules disponibles auprès des particuliers, prêts à payer plus que les entreprises : les ventes destinées aux flottes professionnelles ont représenté environ 14% au deuxième trimestre contre environ 20% avant la pandémie.

"L'économie américaine s'accélère, les dépenses de consommation sont robustes et les emplois abondent", a commenté l'économiste en chef du constructeur automobile, Elaine Buckberg, dans un communiqué.

"La demande des consommateurs pour les véhicules est également forte, mais contrainte par des stocks très serrés", a-t-elle ajouté.

La pénurie de puces électroniques "devrait commencer à s'atténuer, mais il va falloir du temps pour que la production se remette en route et que les stocks grossissent à nouveau", avance Mme Krebs. "La situation va peut-être commencer à s'améliorer à l'automne mais c'est difficile à prédire."

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Ils sont rigolos tous ces spécialistes...c'est La Palisse tous les jours ...les US c'est un continent de plus de 300 millions de consommateurs a eux tous seuls...et il y a de la place..c'est obligé que les ventes de voitures montent....même si des fois ça descend ...
Ceci dit il y a toujours une petite phrase pour tempérer les enthousiasmes:
"En juin, on a commencé à voir des clients qui repoussaient leurs achats car ils ne trouvaient pas ce qu'ils voulaient ou étaient rebutés par les prix élevés", a ajouté la spécialiste".
Question...et ses clients sont restés à pied ??

Durand Pierre, Le 02/07/2021 à 10:37

@Durand Pierre, Le 02/07/2021 à 10:37
Non, ils ne sont pas restés à pied, ils gardent leur vieille chignole et repoussent leur achat à plus tard.

Bruno Haas, Le 02/07/2021 à 10:45

Effectivement vous avez raison...mon ex qui a acheté une maison à Atlanta...a acheté une petite chignole Honda sans beaucoup de puces dedans (hybride quand même et le litre d'essence est bas) et qui était disponible et à un prix défiant toute concurrence !! On est tous comme moi dans la famille...on est riches en évitant de dépenser !! Sur les bords du Lac d'Annecy est-ce pareil ?

Durand Pierre, Le 02/07/2021 à 11:27

C'est quoi être riche ? Je n'ai pas la même définition qu'un certain président de la République.
L'immobilier sur les bords du lac d'Annecy est horriblement cher.
Toutes ces considérations nous éloignent du marché auto américain.

Bruno Haas, Le 02/07/2021 à 11:46

Oui… mais certains coins des US crament de manière effrayante… et en plus Covid et canicule !
L’avenir chez eux va sentir le roussi dans l’avenir !!

Durand Pierre, Le 02/07/2021 à 18:39

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 02/07/2021

L’électrification en pleine recherche d’image comme le montrent les nouvelles 4L et la R5

Vingt ans après la première vague néo-rétro, voici la seconde. L’électrification perturbe les constructeurs. La différentiation entre les marques ne pourra plus être basée sur les motorisations et pour s’assurer que l’ADN est toujours présent, les centres de design présentent de plus en plus de concepts et de modèles reprenant les traits de véhicules emblématiques dans l’histoire des marques. Après Volkswagen, Stellantis et Honda, Renault revisite son passé.

Analyse

Catégorie Marchés

Eté morose pour le marché automobile européen

(AFP) - Le marché automobile européen, qui avait repris du poil de la bête au printemps après une année 2020 minée par la crise sanitaire, a rechuté en juillet et en août, selon des chiffres publiés jeudi.

17/09/2021