Publicité
Publicité
Réseaux - 16/06/2021

Saga Automobiles : Un concessionnaire Peugeot à l’heure des choix…

Principalement distributeur de pièces, à travers ses 14 magasins Autodistribution, Thierry Talbot est aussi un petit concessionnaire Peugeot qui va devoir faire des choix après la résiliation de ses contrats de distributeur VN et de distributeur PR (DPR2A). Grossir ou disparaître, là est la question…

Saga Automobiles : Un concessionnaire Peugeot à l’heure des choix…

De gauche à droite, Thierry Talbot, Pierre-Marie Bretaudeau, Jean-Mathieu et Pierre-Olivier Talbot.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partager cet article

Thierry Talbot est depuis 30 ans à la tête de l’entreprise familiale qui elle-même vient de fêter, le 1er juin dernier, ses 90 ans. La saga familiale se poursuit avec ses enfants, Jean-Mathieu et Pierre-Olivier, les arrière-petits-fils du fondateur, et ne semble pas prête de s’arrêter.

Dans un secteur de la distribution automobile où il faut grossir ou disparaître, l’entreprise Saga Automobiles fait figure d’exception, avec un seul contrat Peugeot et trois sites, à Thouars, Parthenay et Loudun.
Encerclée par trois des plus grands distributeurs Peugeot de France (Emil Frey France, Gémy et Dubreuil), comment l’entreprise n’a-t-elle pas encore été absorbée ? "Parce que nous ne sommes pas vendeurs", répond Thierry Talbot, tout simplement.

En 2017, la concession de Thouars a été déménagée à un meilleur emplacement et sur une plus grande superficie, de 11.500 m2.

Et parce que le constructeur n’avait pas de raison de se passer de ce distributeur extrêmement performant qui a même réussi à battre son record de vente l’année dernière, avec 802 VN vendus (en hausse de 17%).

Ce volume représente une part de marché très élevée de 26,4% mais ce n’est pas tout ; non content d’être performant sur son territoire, le distributeur vend aussi en dehors de sa zone pour obtenir un taux de vente sur marché (*) de 38,2%, soit le record national !

On imagine que sur son territoire rural, Saga Automobiles ne s’adresse qu’à une clientèle de particuliers qui achètent une Peugeot de père en fils, presque par tradition. Pas du tout ! 60% de ses ventes se font auprès de professionnels, notamment des artisans.

Le showroom de la concession principale de Saga Automobiles, à Thouars.

La recette du succès repose sur "l’obsession de la performance, un faible turn-over, du pragmatisme", souligne Thierry Talbot, "sur l’agilité et le souci de la satisfaction client", poursuit son fils Jean-Mathieu. "Notre taille humaine nous permet d’avoir les clients insatisfaits directement en ligne, c’est plus simple. Et c’est nécessaire car la satisfaction pèse de plus en plus dans la rémunération, y compris les avis et la note Google", souligne-t-il. L’entreprise affiche en moyenne 4,7 étoiles sur ses trois sites, quand la moyenne des concessions est à 4,3 (**).

Le 19 mai dernier, le contrat Peugeot de Saga Automobiles a été résilié, comme tous les contrats des distributeurs des marques de Stellantis. L’entreprise va probablement devoir faire un choix cette fois entre grossir et disparaître. "Le constructeur se veut rassurant mais nous en saurons plus en juillet, indique Thierry Talbot. Nous sommes prêts à nous développer, à notre échelle, sans perdre notre ADN, ni notre rentabilité. La marque Opel n’est pas représentée sur nos villes, Fiat n’a que des agents faute d’un potentiel suffisant pour créer une concession, alors il y a peut-être des choses à envisager, dit-il. Nous avons prévu de déménager notre site de Loudun au second semestre 2022. Ce sera peut-être l’occasion d'un développement", dit-il.

Le premier garage de l'avenue Victor Hugo à Thouars créé en juin 1931, il y a 90 ans, par René Géront, l'arrière grand-père de Jean-Mathieu Talbot, le directeur général actuel.

Ce n’est pas la première résiliation que subit Saga Automobiles. L’année dernière, l’entreprise familiale s’est déjà fait résilier son contrat de distributeur PR (DPR2A "facturant-livrant"), comme la quarantaine d’autres concessionnaires qui bénéficiaient de ce contrat d’exception (par rapport au système de distribution PR à travers les plateformes Distrigo). Dans deux ans, durée du préavis, l’entreprise devra choisir entre signer un nouveau contrat de "Distrigo Relay", et devoir ainsi créer un mini-entrepôt de pièces, ou abandonner la distribution de pièces.

Ce serait un comble pour l’entreprise familiale qui, parallèlement à son activité de concessionnaire Peugeot, est distributeur de pièces multimarques au sein du réseau Autodistribution depuis 1954. C’est même son activité principale, avec 14 magasins "Autodistribution Talbot", répartis sur 5 départements du Grand Ouest, qui ont réalisé l’année dernière un chiffre d’affaires de 58 millions d’euros, positionnant l’entreprise dans le top 5 du réseau Autodistribution. "Notre crédo, être à moins de 30 km de chacun de nos clients, avec des magasins suffisamment grands pour stocker, ce qui va à l’encontre de la stratégie générale qui est de créer des entrepôts centralisés", explique Thierry Talbot.

Avec 14 magasins réalisant 58 millions d’euros de chiffres d'affaires, Autodistribution Talbot fait partie du top 5 de l'enseigne.

En comparaison, ses points de vente Peugeot ont atteint 31 millions de CA (en hausse de 6%), dont 4 millions d’euros de vente de pièces aux MRA. "Notre avons toujours veillé à l’étanchéité entre les deux entreprises, avec notamment des vendeurs itinérants distincts. En revanche, notre logistique de transport est commune, ce qui génère des économies pour les deux entreprises", explique Thierry Talbot.
Son fils Pierre-Olivier dirige l’activité Autodistribution tandis que Jean-Mathieu dirige Saga Automobiles, en binôme avec Pierre-Marie Bretaudeau, dans l’entreprise lui aussi depuis 30 ans.

(*) Ventes totales du distributeur comparées à son marché local. C’est un ratio différent de sa part de marché qui compare ses ventes locales à son marché local.

(**) Selon un relevé réalisé au premier trimestre 2021 par la société Présence.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Focus très intéressant...en lien avec un territoire très attachant et très divers concernant les paysages, notamment, entre les differentes parties : Vendée, Deux Sèvres et Charente(s) ...

PS : hélas, pour cause de Covid, l'exceptionnel "GP de Bressuire" fût ajourné. ..vivement 2022 !

Ade Airix, Le 16/06/2021 à 08:35

Le genre de concessionnaire que j'aime.
J'espère que Guillaume Couzy ne vas pas faire l'idiot.

Bruno Haas, Le 16/06/2021 à 09:58

Oui, Bruno ... il semble qui il y ait des solutions et de la visibilité pour préserver l'intervention de la famille Talbot aux çôtés du groupe Stellantis ...
Avec un nom pareil ce serait presque un "sacrilège" que le contraire advienne !
;0) r
La photo de la "concess Simca des familles" des années cinquante, une sorte de madeleine de Proust ... A la sortie de Thouars, sur la route de Parthenay, un très beau Logis de France co dirigé par un grand fan de voitures, y compris, d'anciennes ... Mais c'est pas le guide du routard, ici !
;0))

Ade Airix, Le 16/06/2021 à 11:42

Oui Adeairix, rien que le nom de famille...

Bruno Haas, Le 16/06/2021 à 11:55

Et sur le parking de l'Hôtellerie Saint Jean, souventes fois, beaucoup de 3008 y stationnent …
A la fois … la traduction de la belle PDM de la Saga Thouarsaise dans le milieu "entrepreneurs" et sans doute, de temps en temps, quelque membres de l'équipe … j'arrête "j'vais" finir par être "relou" !
;0)

Ade Airix, Le 16/06/2021 à 12:05

Ohh, dans le genre "relou" nous avons déjà ici notre maître à tous...
;0))

Lucos , Le 16/06/2021 à 14:11

De cette dimension ...
"On"ne peut être que hors concours
...
;0))

Ade Airix, Le 16/06/2021 à 14:28

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 16/06/2021

Circulation à Paris : Anne Hidalgo passe la vitesse supérieure

(AFP) - En parallèle de la piétonnisation du centre de Paris, le stationnement payant pour les motos et scooters thermiques dès 2022 et une hausse du tarif visiteur automobile : l'équipe de la maire Anne Hidalgo a annoncé mardi des mesures fortes mardi pour réduire la place des véhicules polluants dans la capitale.

Autour de l'auto

USA : nouvelle hausse de la production industrielle en mai

(AFP) - La production industrielle a encore progressé en mai aux Etats-Unis, y compris la production automobile pourtant fortement ralentie par la pénurie mondiale de semi-conducteurs, selon les données publiées mardi par la Banque centrale américaine (Fed).

Marchés

L’industrie automobile s’inquiète de la prolongation des quotas d’importation d’acier

Les organisations européennes représentatives des constructeurs (ACEA) et des équipementiers (Clepa) contestent le bienfondé de la reconduction des quotas d’importation d’acier en Europe. Ils estiment que leurs intérêts sont sacrifiés pour privilégier ceux des aciéristes. La Commission européenne n’a pas confirmé cette décision encore soumise à la validation des Etats membres.

Constructeurs

Catégorie Réseaux

Opération "Rachat Cash" réussie pour la concession Mazda de Nantes

L’agence Upyourbizz, spécialisée dans les ventes privées en concession, inaugure une nouvelle prestation, l’organisation de journées "Rachat Cash". Une opération qui s’est soldée par 15 reprises et 4 voitures vendues en un samedi pour la concession Mazda de Nantes.

27/07/2021

Autodistribution (PHE) renforce son maillage en Espagne

Présent en Espagne depuis 2019, Autodistribution (PHE) poursuit son maillage en reprenant deux membres du réseau AD Parts, pesant à eux deux près de 60 millions d'euros de chiffre d'affaires dans la vente de pièces détachées.

21/07/2021

VBER : Double prix et intégration des plateformes Internet, deux nouveautés du projet de règlement

La Commission a publié en fin de semaine dernière le projet de règlement d’exemption des accords verticaux (VBER) et les lignes directrices qui en précisent l’interprétation. L’intégration du commerce en ligne dans le champ de la règlementation donne deux modifications majeures : le double prix entre magasin et Internet et l’intégration des plateformes Internet dans la catégorie des fournisseurs. Ces textes sont en consultation publique jusqu’au 17 septembre prochain.

16/07/2021

Fonds de modernisation, bornes de recharges : les services à l’automobile oubliés

La fin des moteurs thermiques impactera les réseaux, pourtant la plupart des instruments de soutien sont dirigés vers l’industrie. Lors du comité stratégique de filière qui s’est tenu en présence du président de la République lundi, Francis Bartholomé, président du CNPA a plaidé pour l’instauration d’un fonds de modernisation pour les services de l’automobile. Il a aussi plaidé pour l’intégration des réseaux, parking et agences de locations dans le "plan bornes de recharges".

15/07/2021

Dacia veut s'affirmer au sein du réseau Renault

Dacia a désormais des équipes terrain dédiées pour animer les ventes et faire en sorte que chaque distributeur en tire le meilleur. Sa visibilité au sein des concessions Renault devrait aussi s’améliorer avec le déploiement d’une nouvelle identité visuelle en 2022.

12/07/2021