Publicité
Publicité
Constructeurs - 06/05/2022 - #Bmw

Stellantis renforce son chiffre d'affaires sur un marché au ralenti

(AFP) - Le constructeur automobile Stellantis a vu son chiffre d'affaires progresser de 12% au premier trimestre sur un an grâce à des hausses de prix et une bonne performance de Jeep en Amérique du Nord, et ce malgré une baisse de ses ventes globales (-12%).

Auteur : AFP

Partager cet article

Le groupe issu de la fusion de Peugeot-Citroën et Fiat-Chrysler a enregistré un chiffre d'affaires de 41,5 milliards d'euros sur les trois premiers mois de l'année, en progression de 12%, selon un communiqué publié jeudi.

Le groupe a résisté à la paralysie du marché automobile "grâce à une tarification nette solide, un mix véhicules favorable et des effets de change positifs", s'est félicité le directeur financier du groupe, Richard Palmer.

Stellantis a pourtant enregistré une baisse de 12% du nombre de ses ventes sur un an, à près de 1,4 million de véhicules sur le trimestre. Cette baisse globale des ventes est essentiellement due à des "commandes de semi-conducteurs non reçues", phénomène qui perturbe l'industrie automobile depuis le printemps 2021.

GM, BMW ou Mercedes ont enregistré des résultats semblables au premier trimestre, avec une baisse des ventes contrebalancée par une hausse des prix.

Stellantis, numéro 2 en Europe, a vu sa part de marché reculer à 20% dans l'Union européenne, avec des ventes en baisse de 24% sur un an et des mauvais scores pour Peugeot, Fiat et Jeep. Ses ventes de véhicules électriques y ont cependant augmenté de 50% sur un an.

Objectifs maintenus  

L'Amérique du Nord est devenue le premier marché du groupe au premier trimestre en terme de chiffre d'affaires, avec 20 milliards d'euros de ventes (+30% sur un an pour +6% de véhicules livrés). Le groupe y a lancé avec succès des nouveaux SUV comme les Jeep Grand Cherokee L et Wagoneer/Grand Wagoneer, et vient d'annoncer la construction de sa première usine de batteries au Canada.

Les approvisionnements en puces électroniques devraient s'améliorer au deuxième semestre, mais ils "dépendent de la situation de chaque fournisseur et restent assez imprévisibles", a prévenu Richard Palmer lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Le groupe maintient son ambitieux objectif de marge opérationnelle "à deux chiffres" pour l'année 2022.

Il a cependant revu à la baisse ses estimations pour le marché européen, qui devrait reculer de 2% sur l'année avec la pénurie de puces. Le groupe est peu exposé aux conséquences économiques de la guerre en Ukraine, avec une unique usine en Russie, a précisé M. Palmer.

Le marché américain devrait quant à lui rester stable, contre une croissance de 3% prévue précédemment, selon Stellantis.

Le groupe compte doubler son chiffre d'affaires d'ici à 2030, visant les 200 milliards d'euros dès 2024, avec des "marges opérationnelles courantes à deux chiffres tout au long de la décennie", avait précisé le groupe début mars.

Stellantis avait bouclé sa première année d'existence avec un bénéfice net de 14,3 milliards d'euros en 2021, malgré une production en baisse de 1,6 million de voitures.

Avec l'acquisition de la société d'autopartage allemande Share Now, annoncée mardi, le groupe automobile a également confirmé son ambition de devenir un leader des nouvelles mobilités.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

- "Dugommier !!"
- "Oui Chef !"
- "Nos concurrents font maintenant tous des marges Op' à 2 chiffres"
- "Bravo pour eux Chef !"
- "Vous savez qu'il faut faire mieux que ses concurrents ?"
- "Comme d'hab' Chef ! On fighte Chef !"
- "Alors allez dire aux distributeurs de catalogues et à la Fine qu'ils nous fassent une marge Op' à 3 chiffres cette année !"
- "3 chiffres ?? Après la virgule ?"
- "Non devant !"
- "Mais Chef ! C'est mathématiquement pas possible !"
- "On vous paye pas pour faire des cours de math mais du commerce !"
- "Mais Chef..."
- "Ya pas de mais ! Mieux que les concurrents c'est simple nan !"
- "Vozord' Chef..."
;0))

Lucos , Le 06/05/2022 à 11:25

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 06/05/2022

Codenekt, le suivi de la vie du parc automobile français en ligne de mire

Après une première levée de fonds en 2019, Codenekt mène actuellement deux nouvelles levées de fonds pour un montant de 1,5 million d’euros. L’entreprise a développé une application qui propose la centralisation de toutes les informations liées aux véhicules dont elle garantit l’intégrité par la technologie NFT.

Marchés

Bee2link intègre les données du financement dans le CRM des concessions

L'éditeur d'applications dédiées à la distribution automobile Bee2link a développé des interfaces pour faire communiquer les modules de financement avec les postes vendeur et le CRM, dans le cadre de la vente en concession et sur Internet. Les explications de Benoit Bachelot, directeur général opérationnel de Bee2link.

Services

BMW vend moins mais gagne plus

(AFP) - Le bénéfice d'exploitation du constructeur automobile allemand BMW a progressé au premier trimestre de 12%, malgré une baisse de 6% du nombre de voitures vendues, soulignant la capacité du secteur automobile à profiter de prix élevés, surtout pour le haut de gamme.

Constructeurs

Pricing power, véritable levier ou poudre aux yeux ?

Le pricing power devient l’une des expressions favorites des constructeurs pour expliquer comment ils vont ou ont amélioré leurs marges. Après Stellantis, Volkswagen en Renault, c’est au tour de GM d’utiliser l’expression pour justifier ses marges dans le contexte politico-économico-logistique actuel. Dans la réalité, cela se traduit par des situations et des solutions différentes pour tenter de prouver le succès de stratégies diverses d’augmentation des profits.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Nissan renoue avec un bénéfice net annuel, après deux exercices de disette

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Nissan, allié au français Renault, est redevenu rentable lors de son exercice 2021/22 achevé fin mars, une première depuis 2018/19, mais son nouvel exercice s'annonce semé d'embûches, entre flambée des coûts des matières premières et problèmes d'approvisionnement.

13/05/2022

Mobilize s’appuiera sur une gamme dédiée pour "extraire plus de valeur" par véhicule

Renault a présenté ce mardi 10 mai sa stratégie de développement sur le créneau convoité du "vehicle as a service". Ces offres vont combiner des services de RCI Bank, de plusieurs filiales de l’univers des offres de mobilité et surtout une gamme de véhicules spécifiquement conçus pour ces usages. C’est ce qui doit permettre de maximiser le chiffre d’affaires par véhicule tout en baissant le coût d’usage pour les clients.

11/05/2022