Publicité
Publicité
Constructeurs - 28/09/2020 - #Renault , #Chrysler , #Peugeot , #Fiat , #Toyota

Concessions de PSA/Fiat Chrysler pour un feu vert de l'UE à leur union

Par AFP

(AFP) - Fiat Chrysler (FCA) et PSA ont proposé vendredi des concessions à la Commission européenne pour dissiper ses craintes sur les effets de leur fusion sur la concurrence, ce qui devrait leur permettre d'obtenir un feu vert de Bruxelles, selon des sources concordantes.

Sur le site de la Commission européenne, il est indiqué que les deux constructeurs automobiles ont soumis vendredi ce que l'on appelle des "remèdes" dans le jargon bruxellois. 

Comme à son habitude, l'exécutif européen ne détaille pas la nature des concessions offertes. Mais, selon trois sources proches du dossier, elles portent sur les véhicules utilitaires, le secteur jugé problématique par la Commission, gardienne de la concurrence dans l'UE.
Le 17 juin dernier, c'est précisément à cause de ce segment, où les deux groupes ont "une position forte", que la Commission a ouvert une enquête approfondie sur cette fusion.   

La solution proposée par les deux constructeurs consiste à produire des véhicules utilitaires dans leurs usines (en l'occurrence celles de PSA) en y apposant le nom d'une autre marque (en l'occurrence Toyota), ont indiqué les trois sources.
PSA fabrique déjà des véhicules Toyota dans deux usines, et il est donc relativement facile d'augmenter les volumes sur ces sites.

Une deuxième concession a été offerte par les deux groupes, toujours pour les véhicules utilitaires: c'est d'ouvrir à leurs concurrents les réseaux de réparateurs agréés de Fiat et Peugeot. 
"Ces deux concessions abaissent considérablement les barrières à une extension de la concurrence" sur ce segment, ce qui devrait satisfaire la Commission, a dit l'une des trois sources.

Cela "devrait permettre d'obtenir le feu vert de la Commission sur la fusion", a déclaré une autre.
Le marché des véhicules utilitaires, des modèles techniquement rudimentaires mais vendus à bon prix, est très lucratif en Europe.

PSA pesait en 2019 plus d'un quart de ce marché sur le continent. Le groupe Fiat ajoute 9% supplémentaires. L'ensemble cumulerait donc plus de 34% de part de marché, soit deux fois plus que le numéro 2, Renault, qui est à 16,4%.

Contacté par l'AFP, un porte-parole de PSA a simplement indiqué que les deux groupes "avaient transmis à la Commission européenne des propositions pour répondre aux questions soulevées" dans le cadre de son enquête approfondie. Il n'a pas voulu en dire davantage. FCA n'était de son côté pas immédiatement joignable.
La Commission européenne va commencer la semaine prochaine à tester les réactions des concurrents et clients des deux groupes sur les concessions offertes pour prendre sa décision, a indiqué une porte-parole de l'exécutif européen.

Réactions

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Nominations

Cédric Lebreton rejoint WeNow

Cédric Lebreton vient de quitter son poste de directeur marketing de Mercedes-Benz Trucks pour rejoindre la start-up WeNow en tant que directeur commercial à partir du 1er octobre.

Analyse

Abandon de la taxation des véhicules selon leur masse : pourquoi c'est inévitable

Alors qu’on avait souligné déjà lors de la présentation des propositions de la Convention citoyenne sur le climat, le rejet par le Président de certaines propositions comme celle qui consistait à limiter la vitesse sur autoroute à 110 km/h, c’est maintenant celle qui consistait à taxer les véhicules en fonction de leur masse qui vient souligner que la Convention va voir la part de sa liste de propositions retenue par le législateur s’écourter. Les ONG y verront un mépris de la cause écologiste et de la démocratie participative. On peut aussi y voir une reconnaissance de facto, plutôt salvatrice, de la nature politique des questions automobiles.

Constructeurs - 29/11/2022

Lancia révèle sa nouvelle identité de marque

Lancia organisait hier "the Lancia Design Day", un événement qui pouvait être l’occasion de révéler, espérait-on, le concept-car de la future Ypsilon qui sera commercialisée "début 2024". C’est malheureusement un peu trop tôt pour la future "marque de l’élégance italienne" du groupe Stellantis, qui a en revanche révélé son nouveau logo et sa nouvelle identité de marque.

Constructeurs - 24/11/2022

Pièces de rechange Renault et PSA : quand Mediapart dénonçait une fraude qui n’existait pas…

Dans un article publié en mai 2018 et largement relayé par de "grands médias", Mediapart dénonçait des hausses de tarifs "en violation des règles de la concurrence" des pièces de carrosserie de Renault et PSA. Le quotidien relayait en réalité une action en justice dans laquelle la cour d’appel de Paris vient de conclure qu’aucune violation des règles n’avait été démontrée…