Publicité

Edition du Lundi 27 septembre 2021

27/09/2021

Batteries : et si l’Europe rattrapait son retard ?

Analyse

Les deux années 2020 et 2021 ont été les années du véritable décollage du marché du véhicule électrique à batterie (VEB) de masse. Bien qu’annoncée depuis des années, cette mutation ne cesse de révéler mois après mois la fragilité des certitudes et prévisions que les uns et les autres avons élaboré. Il en est ainsi, peut-on espérer cet automne, de l’ultra-domination asiatique dans le domaine des batteries et de son corollaire politique qu’était l’incapacité de l’UE à se montrer en matière de politique industrielle à la hauteur de ce que l’Etat chinois entreprend pour gérer cette transition. Les deux "Airbus de la batterie" qui ont finalement décollé ne sont pas des ULM mais bien de solides attelages qui permettent de regarder cette mutation de l’industrie automobile comme susceptible de se négocier sans que la perte de souveraineté ne ressorte comme inéluctable.

Comment Exadis a réussi son redressement

Marchés

La qualité des équipes, la spécificité de son savoir-faire dans l’optimisation des stocks chez ses clients et le soutien de ses actionnaires ont permis à Exadis (entreprise spécialisée dans la distribution de pièces de rechange automobile indépendante) de revenir en 2021 rapidement à la rentabilité. L’entreprise qui a enregistré une croissance significative de son chiffre d’affaires avec ses clients historiques vise désormais le développement de son portefeuille clients. Les explications de Jean-Christophe Barthelet, directeur général d’Exadis.