Publicité
Publicité
Constructeurs - 07/12/2021 - #Lucid , #Ford

Etats-Unis : Lucid, visé par une enquête du gendarme boursier, s'effondre à Wall Street

Par AFP

(AFP) - Le titre du fabricant de véhicules électriques Lucid chutait à Wall Street après que le groupe a indiqué lundi faire l'objet d'une enquête du régulateur boursier américain, la SEC, sur les conditions de son entrée en Bourse.

L'action Lucid plongeait de plus de 14% à 40,57 dollars vers 14H15 GMT dans les échanges électroniques précédant l'ouverture.

La SEC a réclamé vendredi au groupe californien de lui fournir des documents relatifs à sa fusion en juillet avec Churchill, une société d'acquisition à vocation spécifique ou SPAC, ainsi que des projections financières et des communiqués.

L'entreprise a affirmé dans un document boursier qu'elle "coopérait pleinement avec la SEC".

La fusion avec Churchill, une structure fondée par l'investisseur Michael Klein, avait permis à Lucid d'entrer fin juillet sur le Nasdaq, où le titre s'échange sous le symbole LCID.

Après avoir stagné autour de 25 dollars plusieurs mois, l'action a commencé à monter à partir de fin octobre, puis a grimpé mi-novembre grâce à l'annonce d'une hausse des réservations pour les berlines électriques du groupe.

Au cours de clôture de vendredi (47,27 dollars), Lucid, qui commercialise ses premiers véhicules depuis seulement quelques semaines et ne dégage pas de bénéfice, pesait près de 77 milliards de dollars, d'avantage que le vénérable constructeur Ford.

Avant Lucid, d'autres fabricants de véhicules électriques entrés à Wall Street via une fusion avec une SPAC se sont retrouvés dans le collimateur des régulateurs américains.

Lordstown Motors est sous le coup de deux enquêtes, l'une du ministère de la Justice et l'autre de la SEC. L'entreprise a été accusée par une société d'investissement d'avoir menti aux investisseurs sur son carnet de commandes.

De son côté, le spécialiste des camions électriques et à hydrogène Nikola a accepté de verser 125 millions de dollars à la SEC début novembre pour régler un différend judiciaire sur des déclarations trompeuses de son fondateur.

Publicité

Réactions

Il y a-t-il de la place pour un second Tesla du point de vue de vue financier et industriel, ce n'est pas sur !!

125 M$ pour Nikola,combien pour Lucid ?Elon devant et tous derrière !

125 M$ pour Nikola,combien pour Lucid ?Elon devant et tous derrière !

... "Soyons lucid(es) ... exigeons l'impossible !
;0)

"d'avantage que le vénérable constructeur Ford"
Confondre d'avantage avec davantage montre à quel point les journaleux de l'AFP sont lamentables. Dans 90% des cas, ils ne font que recopier les "communiqués de presse" ; ils pourraient au moins corriger les fautes de ces communiqués et Autoactu pourrait aussi corriger les dépêches AFP.

Maintenant, que Lucid s'effondre en bourse ne va pas bouleverser mon quotidien.

Est que le savoir faire de Lucid va intéresser quelqu’un aux US et ailleurs !
Vu d'ici et de notre myopie habituelle les ingénieurs de Lucid à l'heure qu'il est ils ce sont tous jetés du haut d'une tour de Wall Street !!

Alors là, je peux vous dire que quand on lit de pareils commentaires totalement débiles, inconsistants, hors sujet et incongrus, on se rend compte clairement qu'on a affaire à un vrai Troll ! Un vrai Troll Bio, sans sucre ajoutés, sans OGM, un vrai Troll sans huile de palme, sans Gluten, une grosse andouille de Troll AAAAA, bref du bon gros Troll vulgaire et sans culture comme on les aime, du Troll bien scato et mal torché, du vrai Troll insultant à outrance, et que dis-je, qu'on adore lire sur Caradisiac !
Pardon !
Quoi ?
On est sur Autoactu ??
Mince alors...
Que fait la rédaction ???
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Publi-rédactionnel

Trouver, acheter et importer une voiture ancienne devient un jeu d’enfant

Il existe de très nombreuses raisons d'acheter un véhicule de collection : l'amour de l'histoire d'une marque spécifique, l'expérience de la conduite d'une voiture ancienne et le potentiel d'investissement que peuvent offrir les meilleures automobiles classiques. Il ne fait aucun doute que l'achat de voitures de collection est l'une des activités les plus rentables de ces dernières années.

Constructeurs

Les syndicats de Renault appelés à se prononcer sur l’accord qui conditionne les affectations en France

Depuis le 16 septembre le groupe Renault négocie avec les organisations syndicales représentatives un accord triennal (2022 à 2024). L’enjeu est de définir les contreparties pour que la France soit remise au centre de son dispositif industriel. Le texte de cet accord est en relecture ce mardi 7 décembre. Dès la fin des négociations, FO a annoncé qu’elle le signerait parce qu’il "redonne la première place au territoire national chez Renault". Hier, la CGT a appelé à la grève dans tous les sites.