Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 25/03/2021

Les clients de Tesla peuvent officiellement payer en bitcoin

(AFP) - "Vous pouvez maintenant acheter une Tesla en bitcoin" aux Etats-Unis, a annoncé mercredi le patron de Tesla, Elon Musk, sur son compte Twitter mardi, faisant monter au passage le prix de la devise virtuelle de 4%

Auteur : AFP

Partager cet article

Sur le site internet américain du constructeur Tesla, il existe désormais deux possibilité : "Commander avec une carte" et "Bitcoin".

Etant donné la volatilité extrême des cryptomonnaies, la plupart des entreprises qui acceptent d'être payées avec la devise virtuelle convertissent immédiatement le montant reçu en dollars.

Mais Elon Musk, officiellement proclamé "Technoking" (roi de la tech) par son entreprise mi-mars, a affirmé que Tesla ne revendrait pas immédiatement les bitcoins acquis de cette manière.

Dans les "termes et conditions", l'entreprise précise que les personnes intéressées devront payer l'équivalent en bitcoins du montant affiché en dollars et que les clients auront un temps limité pour effectuer leur paiement. Une fois passée cette fenêtre, le montant pourra évoluer.

Le constructeur avait indiqué début février qu'il prévoyait d'accepter la devise virtuelle comme moyen de paiement pour ses voitures mais n'avait pas détaillé quand exactement.

"La possibilité de payer en bitcoins sera disponible en dehors des Etats-Unis plus tard dans l'année", a précisé M. Musk sur Twitter mardi. 

Tesla avait aussi annoncé à l'époque avoir investi 1,5 milliard de dollars de son ample trésorerie en bitcoins, une décision inattendue qui avait provoqué une flambée du cours du bitcoin.

Son annonce de mardi a fait grimper la cryptomonnaie de 4,3% à 56.802 dollars. UNe réaction somme toute modérée, le bitcoin reste en deçà de son plus haut historique, atteint plus tôt dans le mois à 61.742 dollars.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Un paiement fantasque vs un risque d'impayé bien réel ?

Clerion , Le 25/03/2021 à 08:19

Hé bien Clerion, j'ai cherché partout le mot fantasque dans l'article et ne l'ai pas trouvé. Ouf, vous avez rattrapé ce fâcheux oubli.
En attendant, le fantasque constructeur est drôlement malin. (mais ça on le savait déjà).

Bruno Haas, Le 25/03/2021 à 09:50

Il y a quand même "Technoking" qui sauve l'article !
Ce qui est très étonnant, limite oxymorique et très disruptif (Yess), c'est que Musk définit une frontière géographique pour l'utilisation des bitecouins qui est une monnaie totalement virtuelle ??
Je ramasse dans une heure..
;0)

Lucos , Le 25/03/2021 à 11:50

Placement de produits croisés ?
;0)

Ade Airix, Le 25/03/2021 à 13:31

@Lucos,
Désolé, j'arrive après l'heure du ramassage des copies.
Une suggestion : le bitcoin sert aux transactions hors contrôle bancaire.
Donc Musk cherche à vendre des autos à des clients qui ne veulent pas que l‘on contrôle leurs mouvements de capitaux.
Musk limite le périmètre de l'expérience aux USA, donc à des prospects ayant pignon sur rue aux USA, à moins qu'il ne s'agisse que d'une apparence, puisqu'une commande en ligne peut être passée depuis n'importe quel pays, même si elle est livrée aux USA.
Rien n'empêchera ensuite d'élargir le périmètre.
Admettons que le marché se limite aux USA, même si Musk ne revend pas ses bitcoins, il n'a pas affirmé qu'il ne les dépenserait pas chez une autre entreprise acceptant les bitcoins.
Il s'inscrit dans la chaîne de circulation du bitcoin. La valeur de ce dernier a dépendu de sa rétention par des gros détenteurs de capitaux, dont il fait maintenant partie.
Le jeu paraît à haut risque. Mais...
Quelles sont les conditions exacte d'achat d'une Tesla en bitcoins, et qui couvre le risque de change ? Je n'ai pas vérifié. Musk a déjà couvert une partie des siens, avec la hausse des cours sur ses 1,5 MM $ investis en bitcoins. En détenant cette part du capital bitcoin circulant, il s'assure par ce moyen en partie la stabilité de la valeur du bitcoin.

Christophe Montariol, Le 25/03/2021 à 13:51

C'est bien raisonné...et comme le billet vert...le bitcoin finira par être dirigé mondialement par les américains !
Ce sera leur nouvelle cour de récréation...!
Les mafias corrompus russes et chinoises sauront calmer leurs Poutines et leurs Xi Ping chez eux pour que le bitcoin reste américain !!
Les lignes rouges ne seront pas franchis s'il s'agit d'argent !!
Concernant le sang humain elles sont déjà franchies depuis longtemps !!

Durand Pierre, Le 25/03/2021 à 18:21

... Y paraît qu'Elon ne prend pas les billets de Monopoly pour l'acquisition de ses voitures .... Encore une dégoûtante discrimination (monétaire) !

Plus sérieusement (quoique) il semblerait que Tesla, en cas de besoin, rend la monnaie des clients US (pour l'instant), selon l'appréciation la plus favorable pour le constructeur, en fonction des cours du dollar ou de la cryptomonnaie ...
;0)

Ade Airix, Le 25/03/2021 à 19:53

Bon je vais placer un truc piqué aux "voitures propres":
Et c'est quoi? Un truc pour confirmer que les automobilistes européens ne sont pas chauds pour acheter un VE !!
Un organisme a fait un sondage...allez y voir c'est sur le net:

"L’étude indique que pour 4 des 5 pays interrogés, 50 % des sondés ne se voient pas dans un véhicule électrique dans le « monde d’après ». Si les Allemands sont les plus réticents avec 59 % des sondés, la France suit de près avec 57 %. Principale raison évoquée : le prix plus élevé des véhicules électriques par rapport à leurs homologues thermiques. L’autonomie et le manque de bornes sont aussi mentionnés, l’obligation de planifier ses déplacements en fonction des bornes disponibles étant assez rédhibitoire pour les personnes interrogées."

Il y a "bon business" dans la vente de VE !!
Rigolez un coup !!

Durand Pierre, Le 25/03/2021 à 20:02

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 25/03/2021

Coupez !

Les belles voitures, ça se dessine aussi avec des ciseaux. A moins que ces derniers ne servent à couper dans les gammes des constructeurs, histoire de renouveler l’espèce automobile.

Analyse

Entretien à deux techniciens : la formule gagnante

Cabinet spécialisé dans l’accompagnement des réseaux de distribution, Réseaulution a participé au déploiement du service rapide à deux mains chez Toyota (Service Duotech), lancé en 2006, mais aussi chez Audi (Twin Service), Ford (Ford Express Service) et Renault. Jean-Michel Perrault, consultant Réseaulution, explique comment ce process aux rouages bien huilés redistribue les cartes de l’après-vente.

OPINION

Renault renouvelle son offre de petits utilitaires, Kangoo et Express

Renault redéfinit son offre avec l’Express en entrée de gamme et un nouveau Kangoo qui monte en gamme avec notamment une porte latérale innovante "Sesame" qui donne 1,45 m d’ouverture. Les deux modèles sont complémentaires en tarification, en prestation et dimension. Le Kangoo sera commercialisé d’abord en version thermique à partir de juin et la motorisation électrique sera disponible fin 2021.

Constructeurs

Catégorie Autour de l'auto

Florence Lagarde rejoint le jury "Car of the year"

Le Jury de la voiture européenne de l'année (Car of the year) accueille trois nouveaux membres : Alain Rousseau pour le Luxembourg, Frank Buma pour les Pays-Bas et Florence Lagarde pour la France !

07/07/2021