Publicité
Publicité
Equipementiers - 25/03/2021

Semi-conducteurs : l'incendie de Renesas tombe au pire moment pour les constructeurs

(AFP) - L'incendie qui a récemment endommagé l'usine du fabricant nippon de semi-conducteurs Renesas, qui contrôle environ 35% du marché pour l'automobile, pourrait aggraver la pénurie mondiale, avertissent des analystes.

Auteur : AFP

Partager cet article

Alors que les nombreux géants automobiles que compte Renesas parmi ses clients tentent d'évaluer les conséquences de l'incendie sur leur activité, le gouvernement japonais est intervenu directement en vue d'aider le fabricant à remettre ses installations en état le plus rapidement possible.

"En pleine inquiétude mondiale sur la pénurie de semi-conducteurs, l'impact sur les marchés pourrait être considérable", ont estimé les analystes de UBS Kenji Yasui et Sean Park dans une note publiée après l'incident.

Renesas contrôlant environ 35% du marché des semi-conducteurs pour l'automobile, "un incendie dans leur principale usine aura probablement un effet sur la production automobile mondiale", ont-ils ajouté.

Les pompiers ont mis plus de cinq heures vendredi dernier pour venir à bout des flammes qui ont embrasé l'un des bâtiments de l'usine située à Hitachinaka - à environ 130 km au nord-est de Tokyo - où sont produits des semi-conducteurs sur tranche de 300 mm.

Le président de Renesas, Hidetoshi Shibata, a prévenu dimanche d'un "très gros" impact sur l'approvisionnement en semi-conducteurs, estimant qu'il faudrait jusqu'à un mois pour relancer les opérations.

Mais l'impact "pourrait perdurer au-delà", selon l'analyste spécialisé dans l'automobile Satoru Takada de la firme TIW, alors que certains médias locaux évoquent des délais allant jusqu'à trois mois.

Les constructeurs automobiles "doivent trouver des moyens de réduire les risques de problèmes d'approvisionnement qui affectent toute leur production", a déclaré M. Takada à l'AFP.

Les clients de Renesas à la rescousse
Renesas compte parmi ses clients des géants de l'industrie automobile comme Toyota, Honda et Nissan, qui fournissent de l'aide à Renesas de concert avec le gouvernement japonais, a déclaré Kazumi Nishikawa, de la division technologique du ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie.

"Il est important de soutenir les efforts de l'entreprise pour recouvrer ses opérations après l'incendie car il pourrait avoir un impact économique et social au Japon", a-t-il ajouté auprès de l'AFP.

Le soutien du gouvernement ne sera probablement pas d'ordre financier, mais pourrait consister à coordonner l'aide d'acteurs du secteur privé ou à faciliter les commandes d'équipements de remplacement.

Toyota a confirmé avoir envoyé du personnel sur place "afin d'enquêter sur la situation", sans fournir plus de détails.

Plusieurs constructeurs, au Japon et à l'étranger, se sont montrés circonspects quant à l'impact sur leur production. Le français Renault, l'allemand Volkswagen et le sud-coréen Hyundai ont simplement déclaré à l'AFP qu'ils prendraient les mesures nécessaires pour gérer les potentiels problèmes d'approvisionnement.

Au Japon, Honda, Nissan et Toyota ont dit être en train d'évaluer l'impact de l'incendie.

Des analystes avertissent que celui-ci aggravera inévitablement la pénurie mondiale de semi-conducteurs, déjà exacerbée par des intempéries hivernales en Amérique du Nord.

Avant même l'incendie, des experts de Moody's prévenaient d'un "goulot d'étranglement" qui pourrait durer "deux ou trois trimestres jusqu'au retour à la normale de l'approvisionnement et des stocks".

D'autres notaient cependant que les effets à long terme pourraient être limités par les efforts des constructeurs automobiles pour diversifier leur approvisionnement et par ceux des fabricants pour accroître leur production de semi-conducteurs.

"L'incendie ne pouvait pas plus mal tomber, mais son impact pourrait être gérable et ponctuel", a estimé Amir Anvarzadeh, stratégiste chez Asymmetric Advisors.

"Quand vos propres clients envoient de l'aide pour réparer les dégâts aux installations et reprendre la production au plus vite, c'est que vous avez un bon business", a-t-il ajouté.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Et en plus le porte containers Evergreen est bloqué dans le canal de Suez. Quand ça veut pas...

Olivier Berry, Le 25/03/2021 à 08:16

Autant la première déclaration ("impact pourrait être gérable et ponctuel") d'Amir Anvarzadeh est idiote, autant la seconde est pertinente.

Bruno Haas, Le 25/03/2021 à 09:58

La situation vient d'empirer sur place !!
Les accidents sont toujours un "empilements" de défaillances et de dysfonctionnements ,manque d'investissement et mauvaise gestion !!
Dans l'avenir les "empilements" de désastres, pénuries et catastrophes climatiques vont se succéder !
Nous ne sommes que des observateurs , mais optimisme n'est pas de mise !!

Durand Pierre, Le 25/03/2021 à 13:33

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 25/03/2021

Coupez !

Les belles voitures, ça se dessine aussi avec des ciseaux. A moins que ces derniers ne servent à couper dans les gammes des constructeurs, histoire de renouveler l’espèce automobile.

Analyse

Entretien à deux techniciens : la formule gagnante

Cabinet spécialisé dans l’accompagnement des réseaux de distribution, Réseaulution a participé au déploiement du service rapide à deux mains chez Toyota (Service Duotech), lancé en 2006, mais aussi chez Audi (Twin Service), Ford (Ford Express Service) et Renault. Jean-Michel Perrault, consultant Réseaulution, explique comment ce process aux rouages bien huilés redistribue les cartes de l’après-vente.

OPINION

Renault renouvelle son offre de petits utilitaires, Kangoo et Express

Renault redéfinit son offre avec l’Express en entrée de gamme et un nouveau Kangoo qui monte en gamme avec notamment une porte latérale innovante "Sesame" qui donne 1,45 m d’ouverture. Les deux modèles sont complémentaires en tarification, en prestation et dimension. Le Kangoo sera commercialisé d’abord en version thermique à partir de juin et la motorisation électrique sera disponible fin 2021.

Constructeurs

Catégorie Equipementiers

Autonomie de niveau 3 et électrification au menu du stand Valeo à Munich

A l'occasion du salon de Munich, Valeo fera circuler dans les rues de la ville son prototype de véhicule autonome de niveau 3. Il présentera également un système autonome pour garer son véhicule dans un parking, un nouveau moteur électrique de grande puissance et de nouvelles stations de charge.

27/07/2021

Les dirigeants de Valeo prévoient un "retour à la normale" début 2022

Les trois chocs d’offres successifs pour les semi-conducteurs ont provoqué une crise violente et "anormale" qui a coûté la production de 4,3 millions de véhicules au premier semestre 2021. Simultanément, les prix des matières premières ont augmenté ces six derniers mois et cette hausse va se poursuivre encore plusieurs trimestres. Jacques Aschenbroich, PDG de Valeo qui recevait vendredi dernier des journalistes avec Christophe Périllat, DGA, est confiant dans la bascule du marché automobile vers l'électrique.

26/07/2021

Véhicule électrique, taxe carbone aux frontières : "Le point clé c’est la compétitivité du site France", estime Claude Cham (Fiev)

Le passage forcé au véhicule électrique c’est la porte ouverte à l’invasion de véhicules fabriqués en Chine, ne cesse de répéter Claude Cham qui "ne comprend pas la stratégie d’un certain nombre d’Etats" et s’inquiète du risque d’effets pervers de la taxe carbone aux frontières annoncée dans le paquet législatif européen "Fit for 55".

23/07/2021