Publicité
Publicité
Constructeurs - 25/03/2021

Les minibus électriques Arrival vont entrer à Wall Street

(AFP) - Le constructeur de minibus électriques Arrival, fondé par un ancien vice-ministre russe, va entrer à Wall Street jeudi, au volant d'une "SPAC", cet instrument financier en vogue sur les marchés facilitant les introductions en Bourse.

Les minibus électriques Arrival vont entrer à Wall Street

Auteur : AFP

Partager cet article

"Le groupe mondial qui crée des véhicules électriques avec ses technologies révolutionnaires", selon un communiqué, sera introduit sur le Nasdaq jeudi sous le symbole ARVL.

Pour ce faire, la compagnie a fusionné le 19 mars avec une "Special Purpose Acquisition Company" (SPAC), la CIIG, déjà cotée, une coquille vide dont le but est d'héberger une société voulant lever des fonds sur le marché boursier.

Cette méthode d'introduction en Bourse est de plus en plus utilisée pour accéder à Wall Street.

"Arrival réinvente l'industrie automobile avec sa toute nouvelle approche de la conception et de l'assemblage de véhicules électriques", assure la compagnie dans un communiqué.

Elle affirme produire à partir de "micro-usines à faible investissement et rapidement évolutives, grâce à des composants, des matériaux et des logiciels développés en interne". Cela va permettre "la production de véhicules de premier ordre à des prix compétitifs par rapport aux véhicules à combustibles fossiles et à un coût inférieur", promet Arrival.

Basée à Londres et à Charlotte en Caroline du Nord, avec plus de 1.500 employés répartis dans des antennes aux Etats-Unis, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Israël, en Russie et au Luxembourg, le groupe a deux micro-usines aux Etats-Unis et une troisième en vue au Royaume-Uni.

Son fondateur, Denis Sverdlov, 42 ans, qui a créé la compagnie en 2015, est un ancien vice-ministre russe des communications. Il s'était fait connaître quelques années auparavant en dirigeant l'opérateur de télécommunications russe Yota, selon la newsletter économique russe The Bell.

Son introduction en Bourse valoriserait la compagnie à 15,3 milliards de dollars, indique-t-on de même source.

Le groupe compte lancer une ligne entière de véhicules d'ici la fin de 2023 et a un objectif de production de 168.000 vans d'ici 2024. Le groupe de transport UPS s'est d'ores et déjà engagé à commander 10.000 d'entre eux, des modèles de minibus légers, qui pèsent 2 tonnes et ont une autonomie électrique de 300 kilomètres.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

S'ils ont réinventé l'industrie du matériel électrique, Elon doit trembler.et revendre ses actions..
;0))

Lucos , Le 25/03/2021 à 11:38

Pas faux...c'est de la vraie com.
"...des techniques révolutionnaires... maman j'ai peur !!
Chez les portugais ...(Sté Caetano) pas besoin d'aller en bourse, pour que Toyota leur fasse confiance, et cela a plus d'avenir qu'une petite commande chez UPS...et Amazon en a commande 100000 vans électriques auprès une marques bien plus connu !!
Wait and see !!

Durand Pierre, Le 25/03/2021 à 13:05

Minibus électrique sans vitres latérales, c'est à cause des batteries ?
;-)

Clerion , Le 25/03/2021 à 14:41

Non c'est pour les équipements de surveillance !!

Durand Pierre, Le 25/03/2021 à 17:47

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 25/03/2021

Coupez !

Les belles voitures, ça se dessine aussi avec des ciseaux. A moins que ces derniers ne servent à couper dans les gammes des constructeurs, histoire de renouveler l’espèce automobile.

Analyse

Entretien à deux techniciens : la formule gagnante

Cabinet spécialisé dans l’accompagnement des réseaux de distribution, Réseaulution a participé au déploiement du service rapide à deux mains chez Toyota (Service Duotech), lancé en 2006, mais aussi chez Audi (Twin Service), Ford (Ford Express Service) et Renault. Jean-Michel Perrault, consultant Réseaulution, explique comment ce process aux rouages bien huilés redistribue les cartes de l’après-vente.

OPINION

Renault renouvelle son offre de petits utilitaires, Kangoo et Express

Renault redéfinit son offre avec l’Express en entrée de gamme et un nouveau Kangoo qui monte en gamme avec notamment une porte latérale innovante "Sesame" qui donne 1,45 m d’ouverture. Les deux modèles sont complémentaires en tarification, en prestation et dimension. Le Kangoo sera commercialisé d’abord en version thermique à partir de juin et la motorisation électrique sera disponible fin 2021.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

Covid-19 et pénurie de puces maintiennent Tata Motors dans le rouge

(AFP) - Le constructeur automobile indien Tata Motors a réduit ses pertes au premier trimestre de son exercice décalé 2021/2022, porté par un bond de 108% de son chiffre d'affaires, même si ses résultats continuent d'être affectés par la pandémie et la pénurie de semi-conducteurs.

27/07/2021

Daimler va ouvrir quatre "giga-usines" en Europe d'ici 2030

(AFP) - Le constructeur automobile allemand Daimler sera prêt à passer au tout électrique avant 2030 et, pour y parvenir, va investir 40 milliards d'euros au cours de la décennie, a-t-il annoncé jeudi. Il compte notamment investi des 8 usines de batteries dans le monde.

23/07/2021

Herbert Diess : "Nous allons réinventer Volkswagen"

D'ici 2026, le groupe Volkswagen disposera d'une unique plateforme pour tous ses modèles électriques et de son propre système d'exploitation logiciel, prêt pour le niveau 4 d'autonomie. Une "New Auto" dans laquelle le groupe investira 73 milliards d’euros sur la période 2021-2025.

23/07/2021

Loi Climat et résilience : la "vraie-fausse" interdiction de la publicité automobile

La loi Climat et résilience prévoit une quasi-élimination des ventes des véhicules dont les émissions dépassent 123 g CO2/km (en norme WLTP) au 1er janvier 2030. Elle prévoit également une interdiction de la publicité de ces mêmes véhicules mais pas avant le 1er janvier 2028. S'y ajoutent également des interdictions ciblées.

22/07/2021