Publicité
Publicité
Constructeurs - 27/10/2021 - #Chrysler , #Peugeot , #Fiat , #Stellantis

Stellantis : 152 millions d'investissement sur le site rennais et un nouveau véhicule

Par AFP

(AFP) - La direction du site de construction automobile Stellantis de La Janais, près de Rennes, a annoncé mardi la production d'un nouveau véhicule avec à la clef un investissement total de 152 millions d'euros.

Le groupe Stellantis, qui rassemble les marques Peugeot, Citroën, DS, Fiat ou encore Chrysler, "a décidé l'attribution d'un nouveau véhicule pour le site de Rennes qui succédera à la C5 Aircross et sera connu sous le nom de CR3, pour Cross 3", a déclaré Étienne Martin-Commandeur, directeur du site, lors d'une conférence de presse.

Ce futur véhicule sera produit sur une nouvelle plateforme multi-énergies qui "pourra produire des véhicules électriques, thermiques et hybrides", a souligné M. Martin-Commandeur.

Le directeur de l'usine n'a pas dévoilé les contours de ce nouveau véhicule, indiquant seulement qu'il pourrait avoir 700 km d'autonomie.

D'autres investissements ont été annoncés, notamment pour permettre d'inscrire l'usine "dans la stratégie de neutralité carbone de Stellantis à horizon 2030", avec la construction d'ateliers d'assemblage de batteries et de ferrage (qui permet l'assemblage) ou encore d'une chaudière biomasse.

La présidente de la Métropole de Rennes, Nathalie Appéré (PS) a salué cette annonce qui donne "des perspectives importantes" au site, alors qu'au début des années 2010 planait "la menace d'une fermeture pure et simple de cette usine".

Le président de la région Loïg Chesnais-Girard (PS) s'est félicité lui aussi de ce "choix d'avenir" pour l'industrie bretonne "alors qu'on disait que la Bretagne n'avait pas d'avenir car elle était au bout du monde", a-t-il dit, estimant que cette annonce allait "soulager beaucoup de monde".

En effet, l'usine de La Janais pâtit de la crise des semi-conducteurs qui touche l'ensemble de la construction automobile. Selon les prévisions données par Stellantis, environ 65.000 voitures devraient sortir des chaînes de l'usine bretonne cette année, contre 96.000 l'an passé.

D'après Laurent Valy, secrétaire CFDT du CSE, cette annonce met du baume au coeur aux salariés en cette période difficile. "On ne sait jamais si on travaille le lendemain avec cette crise des semi-conducteurs. Il est difficile d'organiser la vie familiale alors c'est du bonheur d'avoir un peu de visibilité sur l'avenir avec cette annonce !", a-t-il dit à l'AFP.

En outre, cet investissement "montre qu'il y a encore des usines en France. Il faut que le gouvernement travaille sur la relocalisation des semi-conducteurs, c'est la problématique du moment", a-t-il plaidé.

Ce projet "conforte l'avenir industriel et l'emploi sur l'usine bretonne du groupe et l'inscrit au nombre de celles qui contribueront à la transition énergétique où la filière automobile est engagée", estime pour sa part la CFE-CGC, dans un communiqué, réclamant "l'affectation de moyens humains à la hauteur de l'enjeu technologique".

La CFDT demande par ailleurs "un complément de production" afin que le site ne soit pas "en mono-produit" en cas d'échec commercial, tandis que la CFE-CGC réclame le transfert de "la totalité de la production de la Peugeot 5008 pour retrouver un niveau d'activité suffisant sur le site".

Le site Stellantis de Rennes compte 2.500 salariés.

Réactions

Un site automobile qui ne projette pas de passer en motorisation électrique prend un gros risque pour son avenir.
Reste la question du volume (comme pour maintenant d''ailleurs), d'autant plus que le prix de revient d'un véhicule électrique est plus élevé qu'un thermique actuellement (+ 8000€ en moyenne selon dernière étude AlixPartners)...

Vous avez raison Clerion mais monsieur Martin-Commandeur déclare que "Ce futur véhicule sera produit sur une nouvelle plateforme multi-énergies qui "pourra produire des véhicules électriques, thermiques et hybrides".

L'AFP ne me donne pas le nom de la plateforme multi-énergies, je suis très déçu.
Je propose MEP X27 (Multi Energies Platform), le X27 c'est de la nostalgie, seuls les initiés apprécieront.
C'est gratuit monsieur Stellantis, servez-vous.

Bon, sacrée bonne nouvelle pour cette "terre du bout du monde" (!). Entre parenthèses, faut arrêter avec ça, comme si on en était encore à l'époque du fardeau de Cugnot. Finistère ne veut plus dire fin de la terre depuis belle burette.

C'est vrai que Rennes, bout du Monde...
Bout du Monde Stellantis peut-être ??
;0))

L'autonomie de 700 km, c'est pour aller au bout du monde..
;0))

Si c'est le successeur du C5 Aircross actuel du segment C, il s'agit de la nouvelle plateforme STLA Medium prévue pour 2025.
Si c'est le successeur C3 Aircross actuel du segment B, il s'agit de la nouvelle plateforme STLA Small prévue pour 2023 nom de code CC21 , et nom de code CC24 pour le SUV Aircross prévu en 2024.

... "On" espère revoir tourner de "graciles" MEP X27 lors du prochain GP de Bressuire en juin 2022, aux côtés des Monomill au physique plus ingrat ...

? j'ai pas l'impression qu'elles étaient de sortie, le mois dernier, sur le circuit des Remparts ...
De même pour les formules France et autres F3 "d'époques" .... Un plateau victime du covid ?

Sinon le "estimant que cette annonce allait soulager beaucoup de monde" du président de la région Loïg Chesnais-Girard (PS) est presque "savoureux" ...
Dame !... C'est qu'on tient à son poste, tout de même ...

Enfin j'avais cru lire que la plateforme "universelle" (multi énergies, quoi) chez Stellantis, c'était terminé ... Preuve que non ... Pas encore "le bébé avec l'eau du bain", donc.
;0))

Je pense que sous ce nom "communicatif" de STLA MED se cachent 2 plates forme. En effet pour moi, STLA MED n'était qu'une plate forme électrique.
Du coup il y a peut être de l'EMP2 V4 qui se cache dedans lol

Tous ces vrais noms de plateforme me remplissent d'aise et me rassurent terriblement.
Si c'est une STLA, alors c'est le pied, que du bonheur, l'extase, le Graal, Rhââ lovely comme dirait ce fabuleux Marcel G.

Marcel G. V1, bien sûr (?)
;0))

Il roulait assurément en Cocinelle...
;0))

Comme je suis le ricaneur et malfaisant de la bande… j’adore la remarque du grand spécialiste de la spécialité quand il dit:
“L’autonomie de 700 km, c’est pour aller au bout du monde…” !
Combien de VE dans le monde roulent et rouleront 700 km sans charger ! Faisons des paris !!
Je lis au passage… une usine de cadors de l’assemblage de batteries et de ferrage !
De la très haute technologie digne d’une start-up nation !

Vous n'avez pas bien compris ma finesse en fait... dommage..
Bonjour chez vous !
;0)

Peut-être que j’y arriverai un jour, qui sait !!

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Le nouveau HR-V hybride donne à Honda des envies de conquête

Calée entre 0,3% et 0,4% de part de marché, Honda ne court pas après les volumes et maintient en France une présence constante et modeste. Avec le nouveau HR-V hybride (non rechargeable), Honda cible en majorité des clients qui ne sont pas encore dans la marque et en a largement les moyens. Les commandes sont ouvertes pour des livraisons en 2022.

Nominations

Changements au comité de direction de Traton SE

Président-directeur général de Scania, Christian Levin élargit le périmètre de ses fonctions à celle de président du comité de direction de Traton, succédant à Matthias Gründler. Annette Danielski a succédé à Christian Schulz au comité de direction de Traton en charge des finances.

Constructeurs - 27/01/2023

Suzuki prend à son tour le virage de l'électrique

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Suzuki a dévoilé jeudi une stratégie à horizon 2030 faisant la part belle à l'électrification, épousant ainsi une tendance mondiale de plus en plus forte dans son secteur, y compris chez ses concurrents nippons.

Constructeurs - 26/01/2023

Suzuki : une gamme bien placée et une politique commerciale lisible

En 2022, Suzuki France aura souffert d’un déficit de production qui a quasiment divisé ses volumes d’immatriculations par deux. La marque démarre l’année avec un portefeuille de 12.000 commandes fermes et sur une tendance "habituelle" de 2.000 commandes par mois. Les explications de Stéphane Magnin, directeur de l’activité automobile de Suzuki France.

Constructeurs - 25/01/2023

Lionel French Keogh, président de Hyundai France : "Pérenniser notre performance sur la durée"

Hyundai France a poursuivi sa croissance pérenne en 2022, augmentant ses ventes aux particuliers et aux entreprises de 18% et fidélisant 62% de ses clients. Son réseau de distribution, qui a sorti 2% de rentabilité cette année, devra gérer la fin de cycle de nombreux produits en 2023, à commencer par le Kona dont la nouvelle génération arrivera au second trimestre.