Publicité
Publicité
Constructeurs - 27/10/2021

Soutien public contre relocalisations : Bruno Le Maire dresse un plan pour l'industrie automobile

(AFP) - Relocalisations, solidarité avec les fournisseurs, et protection de l’emploi : Bruno Le Maire a donné mardi ses "orientations" à l'industrie automobile en échange d'un fort soutien public.

Auteur : AFP

Partager cet article

Les industriels du secteur, confronté à la révolution électrique, blessé par la crise sanitaire, et paralysé par les pénuries de pièces, étaient réunis mardi à Paris sous l'égide de leur association, la Plateforme automobile (PFA).

"Je ne vois qu'une seule stratégie, foncer. Mais avec des orientations qui soient claires pour que chacun puisse s'y retrouver", a souligné le ministre de l'Economie Bruno Le Maire en clôture de cette journée à la Cité des sciences.

"Relocalisez les chaînes de valeur de vos produits en France", a lancé M. Le Maire aux industriels. "Là où il y a une forte valeur ajoutée, il doit y avoir des emplois maintenus en France".

Appelant à la réélection d'Emmanuel Macron, le ministre a promis que le gouvernement continuerait "dans la voie des baisses d'impôts, de la simplification, et du soutien aux investissements".

Emmanuel Macron a lancé un objectif de "près de deux millions de véhicules électriques et hybrides" produits en France à horizon 2030.

Après trente ans de délocalisations, les usines de Renault, Toyota et Stellantis (Peugeot-Citroën-Fiat-Chrysler) ont produit 2,2 millions de véhicules en 2019, toutes motorisations comprises.

Pour Luca de Meo, le patron de Renault, "le temps est compté pour faire de la France un +hub du véhicule électrique+", qui concentre l'assemblage des batteries, le raffinage de leurs matériaux, la construction des véhicules et les services de mobilité qui les accompagnent, a-t-il prévenu, alors que sa première usine de batteries doit ouvrir bientôt dans le Nord.

Constructeurs contre équipementiers
Le secteur doit aussi faire preuve d'une plus grande solidarité, a demandé M. Le Maire.

"La compétition dans l'industrie automobile est aussi féroce que dans un Grand Prix de Formule 1", a lancé le ministre. "Il faut plus d'écoute, de respect des délais de paiement".

Depuis le début de l'année, l'industrie est touchée par une pénurie de pièces électroniques, par des problèmes de logistique, mais aussi par la hausse du coût des matières premières.

"Un constructeur nous a prévenus hier qu'une usine d'assemblage, que nous livrons, allait s'arrêter aujourd'hui jusqu'à la fin de l'année", a témoigné François Liotard, du groupe Lisi, qui fabrique des vis et autres systèmes de fixation. "Les trésoreries sont en grande souffrance".

"On souffre nous aussi, en tant que constructeur, d'une absence totale de visibilité d'une semaine à l'autre", s'est défendu Nicolas Morel, chef de l'ingénierie chez Stellantis.

Violence sociale

Bruno Le Maire a appelé par ailleurs à la "responsabilité collective" quant à la transformation des usines. "Nous ne réussirons pas les transitions si elles sont brutales, et se traduisent par de la violence sociale", a souligné M. Le Maire.

La fabrication des véhicules électriques nécessitant moins de main-d’œuvre que les thermiques, la transition énergétique pourrait faire perdre 65.000 emplois à la filière, selon la PFA. Mais "si le scénario du déclin l'emportait, on serait à 100.000 emplois de moins", a souligné son président, Luc Chatel.

Zones franches, efforts sur la compétitivité de l'industrie française, maintien des bonus à l’achat : les industriels ont ébauché plusieurs pistes pour maintenir la France parmi les grandes nations automobiles.

Alors que la Commission européenne compte interdire la vente de véhicules thermiques en 2035, les industriels français insistent sur le déploiement des bornes de recharges pour véhicules électriques, essentielles pour rassurer les automobilistes.

Nombre d'entre eux demandent aussi que le gouvernement continue à défendre les hybrides, des véhicules "de transition" produits massivement en France.

 "L'industrie est bloquée dans les hybrides", a regretté Marie Chéron de la fondation Nicolas Hulot, seule ONG invitée à cette journée.

Après la mise en oeuvre, en mai 2020, d'un plan de relance automobile doté de huit milliards d'euros, la filière estime à 17 milliards d'euros les investissements à localiser en France dans les cinq ans. La PFA évalue le besoin de soutien public à 30%.

L'Etat a accordé début octobre deux milliards d'euros supplémentaires, dont le président de la République "précisera" la ventilation, a indiqué M. Le Maire.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Comme indiqué par ailleurs, baisse DRASTIQUE des prélèvements obligatoires, c'est tout et c'est énorme.

Bruno Haas, Le 27/10/2021 à 10:48

Vous remarquerez que le discours change au sujet des hybrides qui sont montrés aujourd'hui comme la transition qu'ils sont et ont toujours été vers le VE obligatoire.
Les hybrides étant devenus une aberration du concept originel du Range extender qui était lui aussi une transition avec beaucoup de batteries et un très petit moteur à bord pour rassurer sur le risque de panne sèche.
Le comble étant les PHEV totalement irrationnels avec 500 kg de thermique à bord transportés inutilement toute l'année alors que les conducteurs font tout pour rouler uniquement en VE et recharge à tout-va en grognant car l'autonomie est ridicule..
La logique voudrait d'ailleurs aujourd'hui que les PHEV soient interdits.
;0)

Lucos , Le 27/10/2021 à 11:09

Rechargent..
;0)

Lucos , Le 27/10/2021 à 12:56

Et encore une interdiront-ils pour Lucos c’est maladif chez vous !
De vous reprochez vous à mon deplaçoir?
Et une Zoe de 1500 kgs,c’est bien à vos yeux? La semaine en électrique et la route en bio éthanol qu’est ce qui vous dérange,interdire non mais c’est grave consultez!

Alain Boise, Le 27/10/2021 à 17:40

Pompidou disait arrêtez d’emmerder les Français ! Prenez exemple sur ce sage ….interdire incroyable !!!

Alain Boise, Le 27/10/2021 à 17:42

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 27/10/2021

Le nouveau HR-V hybride donne à Honda des envies de conquête

Calée entre 0,3% et 0,4% de part de marché, Honda ne court pas après les volumes et maintient en France une présence constante et modeste. Avec le nouveau HR-V hybride (non rechargeable), Honda cible en majorité des clients qui ne sont pas encore dans la marque et en a largement les moyens. Les commandes sont ouvertes pour des livraisons en 2022.

Constructeurs

Changements au comité de direction de Traton SE

Président-directeur général de Scania, Christian Levin élargit le périmètre de ses fonctions à celle de président du comité de direction de Traton, succédant à Matthias Gründler. Annette Danielski a succédé à Christian Schulz au comité de direction de Traton en charge des finances.

Nominations

Catégorie Constructeurs

Quelles leçons tirer des problèmes de qualité récurrents chez Tesla

Le verdict de l’organisme américain indépendant Consumer Reports vient de tomber, Toyota en tant que marque conserve la tête du classement des voitures les plus fiables aux côtés de Lexus et Mazda. nE revanche, Tesla recule encore dans la liste pour se trouver avant dernier. Le problème est-il limité à la marque, est-il plus généralement lié à la technologie embarquée, ou à l’électrification ?

03/12/2021

Toyota vise 230.000 ventes de plus en Europe en 2022

21% de croissance entre 2021 et 2022, c'est l'ambition de Toyota Motor Europe qui compte notamment vendre un demi-million de véhicules sur le segment A. La marque n'en oublie pas ses contraintes de CO2 et révolutionne sa gamme pour vendre plus d'un véhicule sur deux en 100% électrique en Europe de l'Ouest en 2030.

03/12/2021

Dieselgate : une enquête vise Stellantis en Allemagne

(AFP) - La justice allemande a ouvert une enquête visant le constructeur automobile PSA, devenu Stellantis depuis la fusion avec Fiat Chrysler, dans le cadre du "dieselgate" lié à des moteurs diesel utilisés par Mitsubishi, Peugeot et Citroën, a-t-on appris mercredi.

02/12/2021

La Factory VO de Flins, un projet exemplaire du "nouveau Renault" rondement mené

Le groupe Renault a ouvert à la presse ce mardi 30 novembre le centre de reconditionnement VO de Flins en présence de Jean-Dominique Senard (Président), Luca de Meo (DG) et Ivan Segal (DCF). Ce projet a été mené de A à Z par une équipe engagée et qui a bénéficié du soutien de l’ensemble du comité exécutif. Le site concentre les meilleures pratiques du genre. Les précisions de Gilles Mériadec, pilote de ce projet pour la direction commerciale France.

02/12/2021

Neutralité carbone : le groupe Volkswagen implique son réseau

Dans le cadre de son engagement écologique, le groupe Volkswagen travaille sur de nombreux fronts, notamment sur celui de l’infrastructure de charge. Il investit directement, notamment à travers Ionity, et s’appuie aussi sur son réseau de distribution qu’il souhaite aussi faire évoluer vers la neutralité carbone.

01/12/2021