Publicité
Publicité
Constructeurs - 18/10/2022 - #Volkswagen , #Alfa Romeo , #Byd , #Dongfeng , #Jeep , #Peugeot , #Stellantis , #Vinfast

Stellantis pourrait ne plus produire en Chine, avertit Carlos Tavares

Par AFP

(AFP) - Le groupe automobile Stellantis pourrait à terme ne plus produire de voitures en Chine, selon la tournure que prennent ses négociations avec ses partenaires locaux, a averti lundi son directeur général Carlos Tavares au Mondial de l'automobile.

Le groupe franco-italo-américain a déjà mis fin à la coentreprise qui produisait ses SUV Jeep en Chine, faute d'avoir réussi à y prendre une part majoritaire.

Stellantis discute actuellement avec son partenaire Dongfeng du futur de Peugeot et Citroën sur le premier marché mondial, où le groupe n'a jamais réussi à percer, alors que Volkswagen y a vendu plus de 3 millions de voitures en 2021.

"Notre stratégie d'actifs légers anticipe sur l'éventualité de tensions géopolitiques", a indiqué Carlos Tavares, directeur général de Stellantis, lors d'une table-ronde avec des journalistes.

"Ca fait plusieurs fois qu'on se fait éjecter d'un pays quand des sanctions occidentales sont imposées (...) Est-ce qu'on a la certitude que la stabilité des relations entre la Chine et le monde est garantie ?", a-t-il lancé, quelques mois après la montée des tensions entre la République populaire et Taïwan.

Jeep, qui est en cours d'électrification, devait être une des principales pistes de développement en Chine pour le groupe aux quatorze marques, qui y vise 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2030.

"Nous continuons à vendre de manière très rentable des véhicules Jeep et Alfa Romeo fabriqués hors de Chine", a indiqué C. Tavares, n'excluant pas la possibilité que Peugeot et Citroën ne prennent aussi la porte.

"Si on va au bout de notre stratégie, nous n'avons pas besoin d'usines en Chine. Dans un monde où le contexte se tend, nous n'avons pas besoin d'y créer des vulnérabilités", a souligné le dirigeant.

Le Mondial de l'automobile s'est ouvert lundi à Paris en l'absence de nombreux constructeurs allemands ou japonais, mais avec de nombreux groupes asiatiques aux côtés des Français. Des marques chinoises comme Ora et BYD ou vietnamiennes comme VinFast cherchent à percer en Europe avec des voitures électriques aux tarifs avantageux.

"Il y a devant les constructeurs chinois un tapis rouge en Europe, et ce n'est pas comme ça que nous sommes reçus en Chine", a accusé C. Tavares. "Les taxes à l'importation des véhicules en provenance de Chine devraient être symétriques à celles qui sont appliquées aux véhicules occidentaux en Chine", a-t-il ajouté.

"On est dans un monde qui se fragmente, les Etats cherchant à établir des bulles", a analysé C. Tavares. "Si on pense que dans quelques temps ces bulles vont se refermer, il faudra que l'on vende en Europe les véhicules fabriqués en Europe. On va s'adapter", a-t-il poursuivi.

Réactions

"Les taxes à l'importation des véhicules en provenance de Chine devraient être symétriques à celles qui sont appliquées aux véhicules occidentaux en Chine"...
Juste Bravo !

Donc avenir incertain pour la DS9 et la C5X en Europe?
Peut-on déjà se passer de la Chine quand on sait que 80% des battteries équipant les véhicules électrifiés en Europe sont fabriquées en Chine?
Mais M. Tavares a raison de craindre la future politique étrangère chinoise notamment vis-à-vis de Taïwan (en off) qaund on se réfère au récent discours de Xi Jinping lors de son discours pour son investiture...

Barrez-vous avant qu'ils attaquent Taïwan et commencez à fabriquer vous-même vos puces (Taïwan 80% de la prod mondiale...)
;0)

Interview de Carlos Tavares ce matin sur France Info.
Quel patron !
Immense respect.
Oui je sais, il en fait baver des ronds de chapeau à ses collaborateurs.

Du calme l'ami Clerion ...les batteries n'ont pas encore atteint une vrai maturité industrielle ...et je ne vois pas venir de l'innovation en la matière de la part des chinois ! Tout n'est pas joué, loin de là ! Par contre concernant la petite mobilité électrique, c'est mort, les chinois sont incontournables !
D'ailleurs je me marre quand des ignorants professionnels nous disent que les chinois sont les cadors mondiaux des VE ...grosse nuance, car ceci s'applique à leur leur marché INTERNE avec des véhicules aux batteries de 28 kWh en moyenne ! Des sorte de Spring en majorité !
C'est vrai qu'avec 100 millions de millionnaires sur plus d'un milliard chez eux, leur marché peut devenir énorme...mais leur avancée à l'export est loin d'être à grand pas !
Ils vont être freinés, (pas de marché américain) et C.Tavares enfonce le clou avec lucidité !
On m'accuse de me moquer des allemand...mais C.Tavares me donne raison dans ses analyses.
La Chine est loin d'être un pays fiable !
Je me suis déjà exprimé sur les puces et Taïwan construit a plus grande usine du monde de puces aux US, plus 5 autres , (dont une en Europe) et pas en Asie !! Ils ne s'occupent pas de petites puces de machine à calculer !
Qui aurait cru que la géopolitique allait autant s'en mêler sur ce dossier industriel !
Cela suffit les sornettes de faux experts !
Par contre je lance ici un gros "warning" à monsieur C.Tavares... qu'il aurait intérêt à s'occuper de la FIABILITE de ses produits s'il veux les exporter avec succès !!
J'ai le plus grand mépris pour les sous fifres de chez lui qui viennent nous dire avec arrogance que tout est sous contrôle !! Je l'ai déjà entendu !!

Un gros "warning", sans blague il doit trembler de peur...
Quel gros frimeur relou ce Jo Durand...
;0(

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Salons

Face à l'électrique, des artisans de l'automobile se rebellent

(AFP) - A l'heure où, de Detroit à Pékin, le monde automobile investit des sommes colossales pour la révolution électrique, dans un petit atelier du Vercors, quelques mécaniciens assemblent une petite voiture sportive avec un bon vieux moteur à explosion, au bruit rassurant pour les nostalgiques des "roadsters".

Réseaux

Cosmobilis élargit encore son périmètre en intégrant Bee2link

La holding Cosmobilis, notamment propriétaire du groupe Bymycar, a repris l’éditeur Bee2link et ainsi ajouté la brique technologique qui lui manquait pour créer une "plateforme web d’automobilité" pour servir ses clients mais aussi pour proposer ses services à d'autres distributeurs. Explications avec Carlos Gomes, le CEO de Cosmobilis.

Marchés

CA-CF lance l'autopartage rural

Crédit Agricole Consumer Finance annonce aujourd’hui le lancement de son programme d’auto partage en milieu rural avec une première offre dans l’arrière-pays niçois. Une solution pour les zones où les transports publics traditionnels n’offrent pas de solution alors que les ZFE vont se mettre en place.

Constructeurs - 01/02/2023

Volvo France : des ambitions encore bridées par la capacité à produire

En 2022, les immatriculations de Volvo en France ont été fortement impactées par les pénuries de semi-conducteurs avec un décalage croissant entre les commandes et les livraisons. Le réseau devra encore gérer la pénurie en 2023 avant de se préparer à un objectif de doublement des volumes en 2026. Les explications de Yves Pasquier-Desvignes, Président de Volvo Car France.

Constructeurs - 31/01/2023

Renault abaisse sa participation dans Nissan pour relancer des coopérations

Renault et Nissan ont annoncé hier dans un communiqué commun avoir atteint un accord sur leur coopération future. Celui-ci doit encore être validé par le conseil d’administration de chacun des deux constructeurs. Renault Group neutralise  28,4% de ses actions de Nissan dans une fiducie qui sera chargée de les vendre. L’accord prend acte d’une situation de fait dans laquelle Renault Group ne faisait rien d’une participation qui cristallisait la rancœur de son supposé partenaire…

Constructeurs - 31/01/2023

Suzuki aura 5 modèles électriques en Europe en 2030

Avec 2,97 millions de voitures vendues dans le monde en 2022, Suzuki a réalisé une croissance de plus de 7% sur un an mais est en recul de 11% par rapport à 2019. La marque prévoit d’avoir 5 modèles électriques en Europe en 2030 qui pèseront 80% de son mix, contre 20% au Japon et 15% en Inde.