Publicité
Publicité
Constructeurs - 18/10/2022 - #Renault , #Volkswagen , #Bmw , #Bugatti , #Byd , #Chrysler , #Jeep , #Lamborghini , #Peugeot , #Fiat , #Seat , #Stellantis , #Vinfast

A Paris, le Mondial de l'auto revient avec la promesse de plus d'électrique

Par AFP

(AFP) - Douze véhicules électriques produits "à brève échéance" en France : Stellantis va accélérer sa production de voitures électriques dans l'Hexagone, une annonce faite lundi à l'ouverture du salon parisien de l'automobile qui met à l'honneur les constructeurs chinois.

Les Peugeot 308, 308 break et 408 électriques seront notamment produites à Mulhouse (Haut-Rhin), a indiqué le directeur général de Stellantis, Carlos Tavares, en faisant visiter au président de la République le stand Peugeot du Mondial de l'auto.

Emmanuel Macron y a réitéré son objectif ambitieux de produire deux millions de voitures électriques en France à horizon 2030. "On sera là pour soutenir et accompagner dans la durée, pour faire de la France à nouveau une grande terre automobile de demain", a-t-il lancé.

Alors que la transition vers l'électrique fait craindre un redimensionnement de sites de production, toutes les usines françaises de Stellantis (né l'an dernier de la fusion de PSA et Fiat-Chrysler) "ont devant (elles) un avenir qui est clair", a souligné C. Tavares, "et la technologie nécessaire pour faire face à la concurrence, notamment la concurrence chinoise que vous pouvez voir aujourd'hui sur ce Mondial de Paris".

Si les délocalisations se sont succédé depuis 30 ans, l'industrie automobile compte encore 800.000 emplois en France, 3e producteur européen derrière l'Allemagne et l'Espagne. Les ventes de voitures, elles, sont au plus bas depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Quelques minutes avant l'annonce de Stellantis, le N°1 électrique du marché chinois BYD avait accueilli ses premiers clients européens pour leur remettre leurs clés. Le groupe vietnamien VinFast est également venu en force.

Plus tôt, dans une interview au journal Les Echos, E. Macron a demandé que l'on renforce la "préférence européenne", c'est-à-dire les avantages à l'achat de voitures fabriquées en Europe.

Après avoir reçu des représentants de la filière à dîner dimanche soir, le président a également annoncé une série de nouveaux coups de pouce à l'achat de voitures électriques. Le "bonus écologique" va ainsi être porté de 6.000 à 7.000 euros pour la moitié des ménages français achetant une voiture électrique.

Aucun constructeur allemand n'a fait le déplacement cette année au Mondial de la Porte de Versailles. Après avoir investi des millions dans les salons de Shanghai et de Munich en 2021, BMW comme Volkswagen ont fait l'impasse, avec leurs filiales Mini, Seat, Bugatti ou Lamborghini.

Seul Mercedes s'est invité à Paris depuis dimanche, mais à l'écart du Mondial: le constructeur a présenté au musée Rodin son nouveau SUV électrique EQE.

La 4L électrique
Lundi matin, Renault a ouvert le Mondial en présentant sa nouvelle 4L, version moderne et électrique de la star des années 1960 et 1970, vendue à huit millions d'exemplaires dans 100 pays.

Après la Renault 5 électrique vient donc le tour de la 4L, réinventée par le constructeur français. Elle aura désormais droit à une descendante aux airs de SUV.

Plus carré et haut sur roues, le concept présenté par Renault fait tout de même des clins d'oeil à son ancêtre avec sa calandre rectangulaire et des feux en gélule. Sa production est prévue à partir de fin 2024 dans l'usine de Maubeuge (Nord).

Peugeot expose de son côté sa nouvelle berline 408 et Jeep son premier modèle électrique, tandis que Citroën a montré son concept "durable" Oli en amont du salon.

Après une annulation en mars 2020 pour cause de pandémie et dans un contexte compliqué pour l'industrie automobile, ce 89e Mondial a réduit la voilure. Les organisateurs visent cette année entre 300.000 et 400.000 visiteurs, sur une semaine seulement.

Les colosses de l'automobile sont remplacés par plusieurs géants de la banque, comme BNP Paribas ou le Crédit agricole, qui exposent des véhicules proposés à la location, les banques étant très actives pour financer des locations longue durée. Netflix et Lego sont aussi présents.

Pour attirer les visiteurs (avec un billet d'entrée de 16 à 30 euros), le Mondial a notamment confié un grand stand aux youtubeurs automobiles Vilebrequin, qui exposent quelques voitures atypiques.

Réactions

Donc c'est le Mondial de la Banque ?
;0))

Interview de Carlos Tavares ce matin sur France Info (Pravda).
Remarquable, as usual.

Pour une question de crédibilité...je vais entendre l'interview ! Hi,hi...
A part cela les zigotos du site web "vilebrequin" (qui dépassent souvent 2 millions de followers) on fait des émissions sur la fiabilité de nos bagnoles...putaing le massacre. Des fois c'est épique ! Ils ne sont pas les seuls sur le net à le faire ...et les gougnafiers de constructeurs européens ne peuvent plus cacher le caca qu'ils fabriquent !!
Cela fait foule maintenant de tous ceux qui sont au courant !!
Si les chinois font des bagnoles fiables, plus les coréens et les japs ...vous êtes morts les cochons. Pire, les clients européens vont s’habituer !
Toyota déverse déjà des tombereaux d'hybrides en Europe qui ne cassent jamais !
Je n'ai jamais vu autant de Lexus circuler en Europe, spécialement dans les pays germaniques, et c'est bien fait pour la gueule des teutons. Mort aux maquignons et leurs prix d'arnaque !!
J'adore le capitalisme disruptif !!
Il reste le saucisson corse...et il n'est pas mauvais au moins !!

Jo je vous cite : Si les chinois font des bagnoles fiables, plus les coréens et les japs ...vous êtes morts les cochons

Je vous répète qu'il existe encore pas mal de clients qui ne mettent pas la fiabilité en tête de leurs critères d'achat. Je fais partie de cette clientèle.
En premier critère : le plaisir de conduire, le reste est accessoire.

Désolé cher ami Haas ...je vais être franc, vous racontez ici et c'est dommage des conneries !
Ce que vous dites n'a rien de sérieux du point de vue industriel !
C'est un raisonnement du plus détestable marketing pourri ! C'est d'une autre époque !
Lamentable encore une fois !

Si vous saviez ce qu'on s'en fout de votre "point de vue industriel" ici !
C'est pas l'Usine nouvelle c'est Autoactu !
Vous savez bien, avec 4 roues et un volant !
;0)

Je me fiche du point de vue industriel !
Quand je suis au volant d'une Morgan, je sais qu'elle a un châssis en bois et que tout est fait à la main. J'y prends infiniment plus de plaisir que dans votre déplaçoir à bretelles dans lequel je ne mettrai jamais les pieds, même (surtout) s'il est fiable.
Quand je vais dans un restaurant étoilé, je ne vais pas dans la cuisine pour connaître le mode "industriel" de la confection des mets.
Par ailleurs, il n'est pas nécessaire d'être grossier à mon encontre, ça ne me fera pas bouger l'autre.
Vous n'y connaissez strictement rien à la bagnole, vous ne raisonnez qu'industrie, logistique, robot et toute l'arrière-cuisine dont je me contrefiche totalement.
Contentez-vous de commenter les articles de l'Usine nouvelle (si ce magazine existe encore), ça nous fera des vacances et permettra aux lecteurs de cette revue d'être ébahi par vos brillants commentaires.

Bravo Lucos, sans concertation, commentaire émis exactement en même temps que le mien.

J'ai des nouvelles du "Mondial", parait qu'il y a presque plus d'hôtesses et de coupettes et qu'à la fin il n'y aura pas de concert de klaxons parce que ça vide les batteries et après "y" pourront plus sortir les Bagnoles..
Mais que reste-t-il donc ??
;0))

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Salons

Face à l'électrique, des artisans de l'automobile se rebellent

(AFP) - A l'heure où, de Detroit à Pékin, le monde automobile investit des sommes colossales pour la révolution électrique, dans un petit atelier du Vercors, quelques mécaniciens assemblent une petite voiture sportive avec un bon vieux moteur à explosion, au bruit rassurant pour les nostalgiques des "roadsters".

Réseaux

Cosmobilis élargit encore son périmètre en intégrant Bee2link

La holding Cosmobilis, notamment propriétaire du groupe Bymycar, a repris l’éditeur Bee2link et ainsi ajouté la brique technologique qui lui manquait pour créer une "plateforme web d’automobilité" pour servir ses clients mais aussi pour proposer ses services à d'autres distributeurs. Explications avec Carlos Gomes, le CEO de Cosmobilis.

Marchés

CA-CF lance l'autopartage rural

Crédit Agricole Consumer Finance annonce aujourd’hui le lancement de son programme d’auto partage en milieu rural avec une première offre dans l’arrière-pays niçois. Une solution pour les zones où les transports publics traditionnels n’offrent pas de solution alors que les ZFE vont se mettre en place.

Constructeurs - 03/02/2023

Honda prévoit d'accélérer dans l'hydrogène

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Honda a dévoilé jeudi son intention d'accroître considérablement ses activités dans l'hydrogène dans les 10-15 prochaines années, en coopération avec l'américain General Motors avec lequel il collabore depuis longtemps dans ce domaine.

Constructeurs - 03/02/2023

Mitsubishi Motors réduit ses objectifs de vente

(AFP) - Le japonais Mitsubishi Motors, troisième membre de l'Alliance sur le point d'être réformée en profondeur, a abaissé jeudi ses objectifs annuels de chiffre d'affaires et de vente en volume, tout en confirmant ses prévisions de bénéfice.