Publicité
Constructeurs - 04/07/2022 - #Volkswagen , #Geely , #Jaguar , #Jaguar Land Rover , #Kia , #Land Rover , #Peugeot , #Ford , #Volvo Cars

Volvo Cars va ouvrir une usine en Europe pour la première fois depuis 60 ans

(AFP) - Volvo Cars va ouvrir une usine en Slovaquie, sa troisième en Europe et dédiée à la fabrication de voitures électriques, a annoncé vendredi le constructeur automobile suédois.

Volvo Cars va ouvrir une usine en Europe pour la première fois depuis 60 ans

Les sites des trois usines que comptera Volvo en Europe

Auteur : AFP

Partager cet article

Il s'agit "de la première ouverture d'une usine de production européenne de Volvo depuis près de 60 ans", souligne la marque suédoise dans un communiqué.
Ce site, qui représente un investissement d'1,2 milliard d'euros, doit être construit à partir de 2023 à Kosice dans l'est de Slovaquie, un pays de
5,4 millions d'habitants, membre de la zone euro, qui abrite déjà des usines Volkswagen, Kia Motors, PSA Peugeot Citroën et Jaguar Land Rover.
Le nouvel établissement où la production en série est prévue pour 2026, s'ajoute aux deux sites historiques du constructeur scandinave, à Torslanda près de Göteborg en Suède, et à Gand en Belgique, lancées tous deux dans les années 1960.   

L'usine doit permettre à Volvo de "répondre à la demande soutenue de ses clients pour les voitures électriques et capter un futur potentiel de croissance" avec "plusieurs milliers d'emplois créés", indique le constructeur, propriété du chinois Geely.
Volvo avait annoncé il y a deux ans que toutes ses voitures seraient 100% électriques d'ici 2030, avec la fin des motorisations thermiques et hybrides.
Dans cette nouvelle stratégie en "triangle", Gand sera centré sur l'Europe de l'Ouest, Torslanda sur l'Europe du Nord et Kosice sur l'Europe centrale.
La nouvelle usine "améliorera la situation sociale et économique de la région et ne produira que des voitures électriques, ce qui donne à l'industrie automobile slovaque une perspective compétitive dans la nouvelle ère écologique", s'est félicité le Premier ministre slovaque Eduard Heger, dans un communiqué.   

Volvo, qui entend porter ses ventes à 1,2 million de voitures par an autour de 2025, prévoit une capacité de 250.000 véhicules par an sur son site slovaque.
Le groupe n'a pas précisé un éventuel impact sur la production de ses deux autres usines européennes, en cours de transformation pour produire 100% de voitures électriques.
Mais il a rappelé que Gand et Torslanda avaient à elles deux une capacité de production de 600.000 véhicules par an.

En 2021, Volvo Cars avait écoulé quelque 699.000 véhicules dans le monde, dont 293.000 en Europe, 172.000 en Chine et 122.000 aux Etats-Unis, selon les chiffres du constructeur.
L'américain Ford avait vendu Volvo Cars à Geely pour 1,8 milliard de dollars en 2010. En douze ans, le constructeur suédois a redressé spectaculairement ses comptes et son image de marque, surfant sur la vague des SUV premium.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Si vous cherchez le centre de gravité du triangle ci-dessus, vous tombez pile sur l'usine Tesla de Berlin !
Etonnant non ?
;0)

Lucos , Le 04/07/2022 à 16:34

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 04/07/2022

La dernière grande concession parisienne de Renault a fermé ses portes

C’en est fini des Garages Nation, rue de Picpus dans le 12e. La dernière grande concession Renault de Paris a fermé ses portes jeudi dernier. Les vastes locaux seront transformés en logement, comme prévu, mais le redéploiement de l’activité Renault sur deux autres sites à proximité n’aura pas lieu, nous a dit Benoît Mercat, président du groupe Nation.

Réseaux

L’impressionnante remontée de Renault en France sur le canal des particuliers

Sur le premier semestre, la marque Renault a regagné 4 points de part de marché sur le canal des particuliers avec une hausse de 19% de ses immatriculations. Cette performance inédite est le résultat d’une priorisation des canaux depuis 2 ans avec une bonne disponibilité des productions depuis 2 mois. Elle booste la rentabilité du réseau. Les explications d’Ivan Segal, directeur du commerce France de Renault.

Marchés

Industrie automobile : peut-on durablement concilier indifférence aux volumes, prix élevés et pricing power maximum ?

Bien malin qui pourrait dire qui a raison dans le débat qui poind ces derniers mois : face à une situation où les volumes qui s’effondrent coexistent pour les constructeurs avec des profits très élevés, certains voient l’effet d’une conjonction de facteurs extraordinaires que l’avenir ne pourra pas réunir à nouveau ; d’autres sont convaincus que tout a été et est fait par le management des grands groupes automobiles pour que, bien au-delà de la crise Covid et de celle des semi-conducteurs, il s’agisse là de constantes structurelles. Ce débat est crucial pour toute l’industrie. Il est aussi au coeur des questions de distribution et des débats qui concernent la pertinence ou non du contrat d’agence comme alternative au schéma actuellement dominant.

Analyse

Le marché automobile français sur un trend annuel à 1,43 million

Avec des immatriculations à -14% en juin, le marché automobile français finit le premier semestre à -16%. En l’absence d’amélioration de la disponibilité des semi-conducteurs, les marques privilégient les livraisons aux particuliers et aux entreprises dont le poids remonte légèrement.

Marchés

Catégorie Constructeurs

Le groupe Renault a remboursé la moitié de son PGE

Le prêt garanti par l’Etat souscrit par le groupe Renault a été remboursé par anticipation à hauteur de 2 milliards d’euros et Renault a annoncé la semaine dernière qu’il en remboursera la totalité "au plus tard fin 2023".

04/08/2022