Publicité
Publicité
Constructeurs - 30/05/2022 - #Volkswagen

Volkswagen reçoit le feu vert du régulateur européen pour le rachat d'Europcar

(Reuters) - Les autorités de la concurrence européennes ont donné leur accord inconditionnel à l'offre d'un consortium dirigé par Volkswagen pour le rachat de la société de location de voitures Europcar, a déclaré le constructeur automobile allemand mercredi, confirmant des informations de Reuters la semaine dernière.

Volkswagen reçoit le feu vert du régulateur européen pour le rachat d'Europcar

Auteur : Reuters

Partager cet article

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a fixé au 10 juin la date de clôture de la période initiale de l'offre. Si le nombre d'investisseurs est insuffisant, la période peut être prolongée de 10 jours supplémentaires, a déclaré Volkswagen.

Volkswagen et ses partenaires du consortium, le gestionnaire d'actifs Attestor Limited et le groupe de mobilité néerlandais Pon Holdings BV, offrent 0,50 euro par action pour Europcar, majoré de 0,01 euro par action si 90% des actionnaires acceptent l'offre.

Des investisseurs représentant 68% d'Europcar ont déjà accepté d'apporter leurs titres, ce qui donnerait au consortium le contrôle du groupe de location de voitures en vertu de la législation française.

Le consortium vise un retrait obligatoire afin de disposer d'un levier plus important pour prendre des décisions stratégiques, mais le franchissement du seuil de 90% n'est pas essentiel, a déclaré Christian Dahlheim, directeur général de Volkswagen Financial Services, à Reuters.

"Nous pensons que l'autopartage est important du point de vue des clients, mais qu'il ne peut être exploité de manière rentable que lorsqu'il complète une activité de location de voitures", a indiqué Christian Dahlheim, qui précise qu'Europcar aurait besoin de plusieurs centaines de millions d'euros d'investissements, financés par la trésorerie propre, pour moderniser son infrastructure informatique.

La stratégie 2030 de Volkswagen, annoncée l'année dernière, prévoit que les logiciels et les services stimuleront la croissance du marché automobile mondial, dont la valeur devrait plus que doubler pour atteindre 5.000 milliards d'euros d'ici la fin de la décennie.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 30/05/2022

Changements au sein de la direction de BMW Amérique du Nord

A compter du 1er septembre 2022, BMW Group Amérique du Nord annonce la nomination de deux nouveaux directeurs : Raymond Wittmann devient membre du comité de direction en charge des finances, succédant à Stefan Kramer et Marcus Casey devient vice-président du marketing de la marque BMW, succédant à Uwe Dreher.

Nominations

Toyota réduit à nouveau son plan de production pour juin

(Reuters) - Le japonais Toyota Motor Corp a revu vendredi, pour la deuxième fois cette semaine, son plan de production mondiale pour le mois de juin, réduisant sa production prévue d'environ 50.000 véhicules à 800.000, une décision justifiée par la reprise du coronavirus et le confinement à Shanghaï.

Constructeurs

Renault : que restera-t-il après l’été d’un examen sérieux du "projet de scission" ?

Le conseil d’administration de Renault avait à examiner des questions très fondamentales concernant la Russie et les conséquences à tirer de ce qui s’est produit en matière de stratégie de l’entreprise dans les émergents ou le rythme et les formes d’électrification de ses gammes. Au lieu de cela, depuis février, il n’est plus question que du fameux "projet de scission". A mesure que de très nébuleux, le projet devient un tout petit peu plus raisonnable et précis, il devient à la fois plus défendable et moins nécessaire.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Le changement de la logistique véhicules de Stellantis tourne au fiasco

Une nouvelle organisation logistique pour la livraison des véhicules en Europe des marques Peugeot, Citroën et Opel s’est mise en place en France début juillet. Le transfert de Gefco à CAT VM s’accompagne d’une série d’incidents avec un nombre non négligeable de voitures "perdues" dont certaines déjà immatriculées…

06/10/2022

Stellantis France annonce une nouvelle organisation commerciale pour le 1er décembre

Pour coller avec la mise en place du contrat d’agent "retailer" les marques DS et Alfa Romeo seront gérées par une direction des marques premium. Une nouvelle direction des ventes dédiée aux marques mainstream (Peugeot, Citroën, Opel, Fiat, Jeep) est créée aux côtés des directions des marques. Elle s’accompagne d’une restructuration des directions régionales.

05/10/2022