Publicité
Publicité
Constructeurs - 30/05/2022 - #Volkswagen , #Audi , #Skoda , #Seat

Dieselgate : Volkswagen paye 193 millions de livres à des automobilistes britanniques

(AFP) - Le constructeur automobile allemand Volkswagen a accepté mercredi de payer 193 millions de livres (226 millions d'euros) pour indemniser 91.000 automobilistes britanniques qui s'estimaient lésés par le scandale des moteurs truqués et avaient engagé une procédure en justice.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Le groupe Volkswagen et les demandeurs sont parvenus aujourd'hui à un règlement à l'amiable" de cette affaire, a annoncé le constructeur dans un communiqué, alors que la justice britannique avait tranché deux ans plus tôt en faveur des automobilistes mais ne s'était pas encore prononcée sur les dédommagements.

Cet accord "résout les quelque 91.000 demandes contre diverses entités du groupe Volkswagen et des concessionnaires dans le cadre de cette plainte en nom collectif en Angleterre et au Pays de Galles".

Au-delà de la somme annoncée, répartie entre les demandeurs par leurs avocats, le groupe automobile précise contribuer aux frais de justice et autres frais des plaignants.

Au total, quelque 1,2 million de véhicules de marque Volkswagen, Audi, Seat et Skoda ont été concernés au Royaume-Uni par la tricherie reconnue par le géant allemand fin 2015 sur un total de onze millions de voitures Diesel dans le monde.

La Haute Cour de Londres avait estimé en avril 2020 que Volkswagen avait bien mis en place un "logiciel truqueur" en infraction des règles européennes dans des voitures vendues au Royaume-Uni afin de réussir les tests d'émissions polluantes.

L'annonce de mercredi ne représente "pas une reconnaissance de responsabilité, de causalité ou de pertes" des demandeurs, a précisé Volkswagen dans son communiqué.

Mais "les frais de justice" qui l'attendaient dans cette affaire, avec aussi d'éventuelles procédures en appel, "étaient tels que le règlement amiable était la ligne de conduite la plus prudente", a estimé le constructeur.

L'accord "est une nouvelle étape importante alors que le groupe Volkswagen continue d'aller de l'avant après les événements profondément regrettables" ayant conduit à cette affaire, a commenté Philip Haarmann, directeur juridique de Volkswagen, cité dans le communiqué.

Le Dieselgate, qui a donné lieu à des actions en justice dans de nombreux pays, a déjà coûté plus de 30 milliards d'euros à Volkswagen, en grande partie aux Etats-Unis où le groupe allemand a plaidé coupable de fraude en 2017.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

… Comme aime à le dire Bruno Haas … Ce ne sont pas les "heureux" automobilistes qui roulent en Vw qui devraient "ramasser" …. Nan ! … Ce sont les citoyens (britanniques mais pas que)…
Et là, les 193 millions de livres (226 millions d'euros), çà va être un peu "cheap" !

Travailleurs, travailleuses, "on" vous spolie … "on" vous ment (ou l'inverse) !
;0))

Ade Airix, Le 30/05/2022 à 09:11

LO..L...
;0))

Lucos , Le 30/05/2022 à 09:15

Perso ce serait, gardez vous vos 2483,52 €, je veux le moteur qui grimpe les côtes avec la Erka derrière...
;0))

Lucos , Le 30/05/2022 à 09:17

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 30/05/2022

Changements au sein de la direction de BMW Amérique du Nord

A compter du 1er septembre 2022, BMW Group Amérique du Nord annonce la nomination de deux nouveaux directeurs : Raymond Wittmann devient membre du comité de direction en charge des finances, succédant à Stefan Kramer et Marcus Casey devient vice-président du marketing de la marque BMW, succédant à Uwe Dreher.

Nominations

Toyota réduit à nouveau son plan de production pour juin

(Reuters) - Le japonais Toyota Motor Corp a revu vendredi, pour la deuxième fois cette semaine, son plan de production mondiale pour le mois de juin, réduisant sa production prévue d'environ 50.000 véhicules à 800.000, une décision justifiée par la reprise du coronavirus et le confinement à Shanghaï.

Constructeurs

Renault : que restera-t-il après l’été d’un examen sérieux du "projet de scission" ?

Le conseil d’administration de Renault avait à examiner des questions très fondamentales concernant la Russie et les conséquences à tirer de ce qui s’est produit en matière de stratégie de l’entreprise dans les émergents ou le rythme et les formes d’électrification de ses gammes. Au lieu de cela, depuis février, il n’est plus question que du fameux "projet de scission". A mesure que de très nébuleux, le projet devient un tout petit peu plus raisonnable et précis, il devient à la fois plus défendable et moins nécessaire.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Le changement de la logistique véhicules de Stellantis tourne au fiasco

Une nouvelle organisation logistique pour la livraison des véhicules en Europe des marques Peugeot, Citroën et Opel s’est mise en place en France début juillet. Le transfert de Gefco à CAT VM s’accompagne d’une série d’incidents avec un nombre non négligeable de voitures "perdues" dont certaines déjà immatriculées…

06/10/2022

Stellantis France annonce une nouvelle organisation commerciale pour le 1er décembre

Pour coller avec la mise en place du contrat d’agent "retailer" les marques DS et Alfa Romeo seront gérées par une direction des marques premium. Une nouvelle direction des ventes dédiée aux marques mainstream (Peugeot, Citroën, Opel, Fiat, Jeep) est créée aux côtés des directions des marques. Elle s’accompagne d’une restructuration des directions régionales.

05/10/2022