Publicité
Publicité
Constructeurs - 30/05/2022 - #Volkswagen , #Bmw , #Stellantis

Feu vert de Bruxelles pour le rachat d'Europcar par un consortium mené par Volkswagen

Par AFP

(AFP) - La Commission européenne a approuvé le rachat de la société française de location de voitures Europcar par un consortium mené par le constructeur automobile Volkswagen, a annoncé le groupe allemand mercredi, l'AMF précisant que l'offre serait clôturée le 10 juin.

Volkswagen, associé aux fonds britannique Attestor et à la plateforme de mobilité néerlandaise Pon, avait présenté fin septembre son offre d'achat à 2,5 milliards d'euros pour le loueur français.

Le consortium "a obtenu aujourd'hui le feu vert" de l'autorité européenne de la concurrence pour l'offre de rachat des actions d'Europcar, selon un communiqué de Volkswagen publié mercredi.

L'autorité française des marchés financiers (AMF) a en conséquence annoncé de son côté avoir fixé au 10 juin 2022 la clôture de l'offre, ouverte le 26 novembre 2021.

L'opération semble bien orientée, des actionnaires détenant 68% d'Europcar ayant déjà garanti leur accord, selon Volkswagen.

Le deuxième constructeur automobile mondial veut posséder à terme 66% du capital et des droits de vote d'Europcar, Attestor 27% et Pon 7%. La holding qui les rassemble, Green Mobility, est enregistrée au Luxembourg.

Il n'est toutefois pas prévu qu'Europcar intègre le groupe Volkswagen, avaient indiqué les partenaires, tout en se réservant le droit d'examiner la possibilité d'une fusion.

Le siège d'Europcar devrait rester à Paris et le nombre d'employés à temps plein en France être maintenu "pendant une période de douze mois à compter de la date de réalisation de l'offre", précisaient les repreneurs en septembre.

Pour Volkswagen, l'acquisition marque "le meilleur point de départ" pour lancer une "grande plateforme de mobilité" adaptée aux "évolutions" de la demande des consommateurs, avait expliqué le patron du groupe, Herbert Diess, fin juillet dernier.

Le constructeur veut développer Europcar en proposant la gestion de flottes de voitures de fonction et surtout de l'autopartage.

Mais la recette de rentabilité est difficile à trouver pour cette activité, longtemps vue comme source alternative de revenus pour les constructeurs dans un marché en baisse et sur fond de coûteuse transition vers la mobilité électrique.

Certains se sont déjà retiré du créneau : BMW et Mercedes ont annoncé début mai la vente de leur service d'autopartage Share Now, déficitaire, à Stellantis.

La combinaison avec la location "est probablement le seul moyen" de tirer des bénéfices des systèmes de mobilité en libre-service, avait expliqué M.Diess.

Réactions

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Nominations

Changements au sein de la direction de BMW Amérique du Nord

A compter du 1er septembre 2022, BMW Group Amérique du Nord annonce la nomination de deux nouveaux directeurs : Raymond Wittmann devient membre du comité de direction en charge des finances, succédant à Stefan Kramer et Marcus Casey devient vice-président du marketing de la marque BMW, succédant à Uwe Dreher.

Constructeurs

Toyota réduit à nouveau son plan de production pour juin

(Reuters) - Le japonais Toyota Motor Corp a revu vendredi, pour la deuxième fois cette semaine, son plan de production mondiale pour le mois de juin, réduisant sa production prévue d'environ 50.000 véhicules à 800.000, une décision justifiée par la reprise du coronavirus et le confinement à Shanghaï.

Analyse

Renault : que restera-t-il après l’été d’un examen sérieux du "projet de scission" ?

Le conseil d’administration de Renault avait à examiner des questions très fondamentales concernant la Russie et les conséquences à tirer de ce qui s’est produit en matière de stratégie de l’entreprise dans les émergents ou le rythme et les formes d’électrification de ses gammes. Au lieu de cela, depuis février, il n’est plus question que du fameux "projet de scission". A mesure que de très nébuleux, le projet devient un tout petit peu plus raisonnable et précis, il devient à la fois plus défendable et moins nécessaire.

Constructeurs - 27/01/2023

Suzuki prend à son tour le virage de l'électrique

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Suzuki a dévoilé jeudi une stratégie à horizon 2030 faisant la part belle à l'électrification, épousant ainsi une tendance mondiale de plus en plus forte dans son secteur, y compris chez ses concurrents nippons.

Constructeurs - 26/01/2023

Suzuki : une gamme bien placée et une politique commerciale lisible

En 2022, Suzuki France aura souffert d’un déficit de production qui a quasiment divisé ses volumes d’immatriculations par deux. La marque démarre l’année avec un portefeuille de 12.000 commandes fermes et sur une tendance "habituelle" de 2.000 commandes par mois. Les explications de Stéphane Magnin, directeur de l’activité automobile de Suzuki France.

Constructeurs - 25/01/2023

Lionel French Keogh, président de Hyundai France : "Pérenniser notre performance sur la durée"

Hyundai France a poursuivi sa croissance pérenne en 2022, augmentant ses ventes aux particuliers et aux entreprises de 18% et fidélisant 62% de ses clients. Son réseau de distribution, qui a sorti 2% de rentabilité cette année, devra gérer la fin de cycle de nombreux produits en 2023, à commencer par le Kona dont la nouvelle génération arrivera au second trimestre.

Constructeurs - 23/01/2023

Incendie d'un prototype de véhicule à hydrogène, 5 blessés légers

(AFP) - Cinq personnes ont été légèrement blessées dans l'incendie d'un prototype de véhicule à l'hydrogène survenu dans le laboratoire de l'Université de technologie Belfort-Montbéliard (UTBM), entraînant une importante intervention des services anti-incendie, ont indiqué vendredi les pompiers et l'UTBM.