Publicité
Publicité
Constructeurs - 14/05/2024 - #Volkswagen , #Hyundai , #Honda , #General Motors , #Mercedes-Benz , #Ford , #Stellantis , #Toyota

Après Volkswagen, le syndicat américain de l'automobile veut rallier les salariés de Mercedes

Par AFP

Après Volkswagen, le syndicat américain de l'automobile veut rallier les salariés de Mercedes

(AFP) - L'offensive de charme du syndicat américain des travailleurs de l'automobile se poursuit cette semaine chez Mercedes-Benz, dans le sud des Etats-Unis, après une victoire historique le mois dernier auprès des salariés de Volkswagen qui ont voté pour qu'il les représente.

Jusqu'à récemment, l'UAW (United Auto Workers) n'était parvenu à s'implanter chez aucun des constructeurs automobiles non américains. Ceux-ci ont majoritairement élu domicile dans des Etats du Sud, peu ouverts aux syndicats.

Environ 5.200 travailleurs de l'usine Mercedes près de Tuscaloosa, dans l'Alabama, décideront d'adhérer ou non à l'UAW lors d'un vote qui se déroule de lundi à vendredi.

Le 19 avril, les 5.500 employés de l'usine Volkswagen de Chattanooga, dans le Tennessee, ont voté à une large majorité pour que l'UAW les représente, une première parmi les usines automobiles étrangères du Sud des Etats-Unis.

Mais l'UAW rencontre une plus grande réticence chez Mercedes-Benz que chez Volkswagen, restée relativement neutre à l'égard de l'élection.

Chez Mercedes-Benz, des travailleurs ont lancé une procédure devant une agence fédérale, estimant avoir subi des représailles de la part du constructeur en raison de leur engagement en faveur du syndicat.

L'UAW a également lancé une procédure, en vertu d'une nouvelle loi allemande, accusant Mercedes-Benz de "violation flagrante des droits humains" pour avoir licencié un employé favorable au syndicat, et par ailleurs atteint d'un cancer, ainsi que pour avoir forcé les travailleurs à assister à des réunions au cours desquelles les dirigeants ont critiqué le syndicat.

Mercedes-Benz "respecte pleinement le choix des membres de son équipe de se syndiquer ou non", a assuré une porte-parole de l'entreprise. Et l'entreprise a connu "un grand succès au cours des 25 dernières années en travaillant comme une équipe unie dans l'Alabama", a-t-elle ajouté.

Le succès chez Volkswagen a constitué une victoire de taille pour Shawn Fain, nouveau président de l'UAW depuis mars 2023, dans la foulée des avancées de l'automne chez le "Big 3": Ford, General Motors et Stellantis.

L'UAW avait obtenu une augmentation moyenne du salaire de 25% sur quatre ans, des accords ratifiés en novembre après six semaines d'une grève inédite par sa durée.

Une nouvelle victoire donnerait encore de l'élan pour la campagne de l'UAW auprès d'autres usines du Sud comme Honda, Toyota, et Hyundai, estiment les experts.

L'influent syndicat a appelé en janvier à voter pour le président démocrate Joe Biden en novembre face au républicain Donald Trump.

Publicité

Réactions

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Publi-rédactionnel

Optimiser la gestion des tâches administratives : un enjeu crucial pour les services VO

Dans un secteur automobile en pleine mutation, le Service Véhicules d’Occasion (VO) émerge comme un élément crucial pour stimuler la croissance et assurer la rentabilité des concessions. Cependant derrière chaque transaction réussie se cache un dédale administratif complexe qui peut ralentir le processus et nuire à son efficacité. Cet article met en lumière les défis auxquels font face les concessions et les solutions qui permettent de les surmonter.

Publi-rédactionnel

La satisfaction client, enjeu central pour la distribution automobile

Dans le monde ultra-compétitif de l’industrie automobile, l’importance croissante de la satisfaction client est en train de changer la donne. A l’heure où la digitalisation des processus commerciaux, la gestion des avis clients sur Google et l’évolution vers le modèle agent occupent le devant de la scène, examinons comment ces changements font entrer la distribution automobile dans une nouvelle ère de différenciation concurrentielle et impactent tout particulièrement le secteur de l’après-vente.

Equipementiers

Faab Fabricauto veut convertir les professionnels à la plaque d’immatriculation écologique

Fabriquées en France, les plaques d’immatriculation de Faab Fabricauto existent aussi sur support aluminium. L’entreprise veut pousser cette gamme baptisée Oxygène pour palier l’impossible recyclage des plaques en plastique. Un enjeu environnemental dans un métier qui compte aussi des enjeux de sécurité. Explications avec Pascal Lebas, directeur général de Faab Fabricauto.