Publicité
Publicité
Constructeurs - 28/10/2022 - #Dodge , #Opel , #Peugeot , #Fiat , #Ram , #Stellantis , #Toyota

L'usine Stellantis de Hordain se prépare pour l'hydrogène

Par AFP

(AFP) - Dans l'usine Stellantis de Hordain (Nord), les camionnettes Peugeot, Fiat ou Toyota disent lentement adieu au Diesel en passant à l'électrique et bientôt à l'hydrogène.

En visite jeudi sur le site, près de Valenciennes, le patron du groupe, Carlos Tavares, a annoncé un coup d'accélérateur sur cette dernière technologie, encore balbutiante et souffrant de plusieurs défauts.

Le groupe va lancer en 2023 la construction en série d'utilitaires équipés d'une pile à combustible, un système à hydrogène qui alimente une batterie et un moteur électrique.

En 2024, trente ans après l'inauguration du site, Hordain devrait disposer d'une capacité de 5.000 utilitaires par an équipés d'une pile à combustible, soit 3% de sa production annuelle.

Vendus sous les marques Peugeot, Citroën et Opel, ils seront destinés aux marchés allemand et français, où l'hydrogène bénéficie de très larges subventions.

Pour le moment, les 2.400 salariés de Hordain et des milliers de robots pressent, soudent du métal, peignent les carrosseries, assemblent calandres et tableau de bord, au rythme de 628 véhicules par jour, 24 heures sur 24.

Sur une ligne de montage unique sont assemblés les six véhicules frères, produits sur le même châssis, en version utilitaire comme en version passagers, avec des sièges : les Toyota Pro-Ace, Opel et Vauxhall Vivaro, Peugeot Expert, Fiat Scudo et Citroën Jumpy.

L'atelier très compact est traversé par des centaines d'AGV, des robots-tortues orange : ils ont remplacé la plupart des caristes pour amener les pièces détachées à chaque poste.

"Le site a fait d'énormes progrès en qualité au cours des trois dernières années", s'est félicité M. Tavares. Il sera "dès la fin de cette année le plus performant au monde pour les véhicules utilitaires", même s'il doit encore baisser ses coûts, selon le patron portugais.

Electrique et hydrogène

Hordain a pris le virage électrique depuis 2020 : 43% des modèles reçoivent désormais une grosse batterie dans leurs entrailles, explique Christophe Schaubreock, responsable de l'atelier.

L'électrique ne représentait pourtant que 3% des ventes européennes d'utilitaires en 2021, contre 90% de Diesel, selon les chiffres des constructeurs.

Stellantis défend sa position de leader européen sur ce marché très juteux (livreurs, artisans...), alors que de petits concurrents comme Arrival se positionnent sur le marché des camionnettes électriques.

L'usine de Hordain a d'ailleurs a été plutôt protégée des pénuries de semi-conducteurs par rapport à d'autres sites du groupe, même si la production a fini par s'y arrêter une semaine mi-octobre, faute de pièces.

Outre-Manche, l'usine Stellantis de Luton continue de fabriquer de nombreuses versions diesel, pendant que Hordain représente la polyvalence et l'adaptation du groupe à la transition énergétique.

La prochaine étape est l'hydrogène. Avec un investissement de 10 millions d'euros, l'usine nordiste ajoutera à certains des véhicules en bout de ligne le réservoir, les batteries additionnelles et la pile à combustible.

Quelques dizaines de véhicules à hydrogène avaient déjà été assemblés dans l'usine de Rüsselsheim (Allemagne).

Plus adaptés aux trajets extra-urbains que les électriques, ces utilitaires promettent une autonomie de 400 kilomètres pour une recharge en quelques minutes. Et ils ne relâchent que de la vapeur d'eau à l'échappement.

Leur construction en série devrait faire baisser leur prix qui s'élève pour l'instant à 110.000 euros l'unité (hors bonus). Mais il manque encore un réseau de distribution, ainsi que de l'hydrogène "vert" et pas cher : l'extraction de ce gaz, très énergivore, est encore très peu basée sur des énergies renouvelables.

Selon M. Tavares, la diffusion des véhicules à hydrogène "passera plutôt par les flottes des grandes entreprises qui pourront investir" et installer des distributeurs dans leurs locaux où les chauffeurs viendront recharger les véhicules après leur journée. Stellantis a passé un partenariat avec Engie pour proposer une offre tout-en-un, avec véhicule, borne et hydrogène.

L'offre à hydrogène devrait être étendue progressivement aux gros utilitaires, comme le Fiat Ducato et aux pickups comme le Dodge Ram, dans les usines du groupe en Italie, en Pologne ou aux Etats-Unis, a indiqué M. Tavares.

Réactions

Un Dodge RAM pick up motorisé par une pile à combustible, voilà qui va bouleverser la vie des rednecks habitués aux grosses cylindrées bruyantes à essence !!

Il sera.... "dès la fin de cette année le plus performant au MONDE pour les véhicules utilitaires"....Vite faites péter les bouchons de champagne...mais à quel prix ??
Je conseil au chef suprême par la suite de récupérer le méthane du cul des vaches !!
En attendant Toyota et les coréens se font un sang d'encre !! Ce sont des minus !!

Le conseil de l'ami Yves est brillant !!
Est que les vaches ricaines pètent de l'hydrogène ??

Mais il est complètement cuit aujourd'hui !!
Je suis d'un pessimisme pessimiste à son sujet !
Va pas passer l'hiver... si un jour il y en a encore un !
;0))

Il a le bon mot… l’inutile !
Il n’a rien pigé de la blague sur les vaches bretonnes aux States … et le méthane !
C’est de l’actu le plouc !

Allez faire un tour en Australie… et par ailleurs il y a de bons boulangers français là bas !!
C’est trop pour lui … n’en jetons plus sa cour est pleine !!

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Nominations

Changements chez Arval France

Arval France, filiale du groupe BNP Paribas, annonce la nomination de deux directeurs à compter du 1er novembre 2022 : Barbara Blanc intègre dans ses fonctions actuelles la direction marketing et digital, succédant à Karen Bruno et Frédéric Quintin est nommé directeur commercial de Public LLD, succédant à Aurélien Talon.

Constructeurs - 01/02/2023

Volvo France : des ambitions encore bridées par la capacité à produire

En 2022, les immatriculations de Volvo en France ont été fortement impactées par les pénuries de semi-conducteurs avec un décalage croissant entre les commandes et les livraisons. Le réseau devra encore gérer la pénurie en 2023 avant de se préparer à un objectif de doublement des volumes en 2026. Les explications de Yves Pasquier-Desvignes, Président de Volvo Car France.

Constructeurs - 31/01/2023

Renault abaisse sa participation dans Nissan pour relancer des coopérations

Renault et Nissan ont annoncé hier dans un communiqué commun avoir atteint un accord sur leur coopération future. Celui-ci doit encore être validé par le conseil d’administration de chacun des deux constructeurs. Renault Group neutralise  28,4% de ses actions de Nissan dans une fiducie qui sera chargée de les vendre. L’accord prend acte d’une situation de fait dans laquelle Renault Group ne faisait rien d’une participation qui cristallisait la rancœur de son supposé partenaire…

Constructeurs - 31/01/2023

Suzuki aura 5 modèles électriques en Europe en 2030

Avec 2,97 millions de voitures vendues dans le monde en 2022, Suzuki a réalisé une croissance de plus de 7% sur un an mais est en recul de 11% par rapport à 2019. La marque prévoit d’avoir 5 modèles électriques en Europe en 2030 qui pèseront 80% de son mix, contre 20% au Japon et 15% en Inde.