Publicité
Publicité
Marchés - 19/01/2023 - #Renault , #Volkswagen , #Tesla , #Audi , #Bentley , #Bmw , #Dacia , #Hyundai , #Jeep , #Kia , #Lamborghini , #Porsche , #Rolls-Royce , #Skoda , #Fiat , #Seat , #Stellantis , #Toyota

Le marché automobile européen est revenu à son niveau de 1993

Par AFP

(AFP) - Paralysé par les problèmes logistiques, le marché européen des voitures neuves est retombé en 2022 à son niveau de 1993, année noire pour l'industrie automobile, a annoncé mercredi l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA).

Malgré une légère amélioration des ventes depuis le mois d'août, le marché a reculé de 4,6% sur l'année, avec 9,3 millions de véhicules neufs écoulés. 

C'est presque aussi peu qu'en 1993, avec ses 9,2 millions de véhicules vendus. 2022 est ainsi une troisième année compliquée pour l'industrie automobile, après une année 2020 marquée par les fermetures d'usines et les restrictions sanitaires, et une année 2021 affectée par les pénuries de puces électroniques, indispensables à l'assemblage des voitures, et les problèmes de logistique qui ont douché les espoirs de reprise durable.

La guerre en Ukraine et l'inflation des prix qui l'a suivie ont pu aussi pousser des consommateurs à reporter leur achat, mais cet effet est difficile à évaluer et la plupart des constructeurs affichent des carnets de commandes pleins.

La hausse des prix de l'énergie pourrait par contre limiter les marges des constructeurs qui ont affiché jusqu'ici, pour la plupart, d'excellents résultats financiers malgré la crise.

En 2022, parmi les grands marchés, seule l'Allemagne est restée stable (+1,1%), avec un mois de décembre en fanfare.

La France a reculé sur l'année de 7,8%, l'Italie de 9,7%, l'Espagne de 5,4%, la Pologne de 6%, les Pays-Bas de 3,2% et la Belgique de 4,4%.

La fin d'année favorable, avec cinq mois de hausse consécutifs et un mois de décembre à +12,8%, n'a pas rattrapé un début d'année fortement ralenti par les pénuries de puces, souligne l'ACEA dans un communiqué.

Le luxe survole la crise
Le leader du marché européen, le groupe allemand Volkswagen, s'en sort avec une bonne fin d'année et 2,3 millions de véhicules écoulés en 2022 (-5,2%), pour une part de marché stable de 25,1%.

Le groupe a privilégié ses marques premium Audi et Porsche, qui affichent de bonnes ventes, au détriment de ses marques généralistes comme Skoda et Seat. Le boom de fin d'année a également été poussé par les ventes de véhicules électriques comme la compacte ID.3 et le SUV ID.4. Volkswagen talonne ainsi Tesla dans les ventes électriques sur le continent.

Après avoir bien résisté en 2021, le N°2 Stellantis accuse un plus fort recul (-14,1%), pour une part de marché en baisse à 19,7%. Jeep, Citroën et Fiat sont parmi les marques ayant connu le plus fort ralentissement.

Le groupe français Renault se défend bien (-4,3%) grâce aux performances de sa marque économique, Dacia, et garde une part de marché de 10,6%.

Le groupe coréen Hyundai-Kia, mieux protégé des pénuries, affiche une belle année (+2,6%) avec une part de marché en hausse à 9,2%.

Le japonais Toyota bondit pour la deuxième année consécutive (+7,7%, 6,3% de part de marché) avec ses modèles hybrides comme la Yaris et la Corolla.

Côté premium, BMW-Mini recule de 5,1%, tandis que Mercedes est restée stable.

Et les marques de luxe survolent les problèmes du marché: Bentley et Lamborghini (groupe Volkswagen) tout comme Rolls-Royce (groupe BMW) ont enregistré des ventes records.

Volkswagen et BMW tablent d'ailleurs sur une reprise en 2023, grâce un carnet de commandes "particulièrement fort" pour les véhicules électriques, expliquait le 12 janvier Pieter Nota, membre du conseil d'administration de BMW.

Si les goulets d'étranglement s'atténuent dans la logistique, la fédération des constructeurs allemands (VDA) dit s'attendre à une hausse d'environ 2% des ventes de voitures dans le pays pour 2023, loin, très loin même des chiffres d'avant-crise.

Réactions

Dans cette baisse importante des ventes, l'AFP ne mentionne pas une seule fois l'énorme difficulté qu'a le client à faire un choix de motorisation : essence, gazole, hybride, PHEV, VE ?
Que faire à l'aune des ZFE, que faire à l'aune du prix de l'électricité qui ne fait qu'augmenter, que faire à l'aune des taxes qui vont passer du Thermique vers l'Electrique, pourquoi acheter un VN plutôt qu'un VO et tant d'autres questions qui laisse le client dans l'incertitude la plus épaisse ? Beaucoup de clients pensent qu'il est urgent d'attendre. Beaucoup pensent que la meilleure solution est de bichonner leur bonne vieille Thermique.

Mais les constructeurs nous disent qu'ils ont tous des carnets de commande pleins comme un œuf ; j'en doute sérieusement, ça pue l'intox à plein nez.

Pas de panique. Les variables d'ajustement vont marcher à plein...et seront toujours les mêmes qui vont déguster. Ceci et malgré la décadence commerciale de la Chine qui est un tigre de papier (et de plus en plus en dictature) sauf pour approvisionner les hyper marchés américains (WallMart) et l'Afrique de leur camelote de bas valeur ajouté ! Les seuls bénéficiaires les coréens et les américains qui verrouillent leurs marchés auto et investissent en usines de composant stratégiques sur leur propre sol !
Les outils et machines pour ces composants ultra spécialisés sont en Europe et pas en Chine.
La Chine n'a jamais innové ni innovera rien dans l'avenir ...la Chine est en collapse et leur capitalisme productiviste communiste n'a aucun avenir !!
Les petits et gros dictateurs ne voient d'autre issu que la guerre larvée ou permanente !
En exemple il faut dire que Total a parfaitement compris qu'il ne doit faire du "greenwashing" que dans les pays du nord développé et faire le prédateur et pollueur loin en Afrique et en s'appuyant sur les dictateurs africains comme en Ouganda ou il prétend faire un pipeline (chauffé) de 1400 km jusqu'à la mer, au risque de polluer ( les guérillas vont faire exploser tout cela sous peu) d'immense nappes phréatiques et une énorme biodiversité ! Total ce sont des véritables criminels climatiques...mais c'est loin !
Un débat récent sur le trading du diesel nous dit clairement que l'augmentation des prix pour ce carburant sera significative et en hausse désormais permanente au vu des capacités réduites de raffinage dans le monde pour celui-ci !!
Les réactionnaires de tout poil peuvent dire que tout cela n'a rien à voir avec la baisse de ventes des voitures neuves en Europe et dans le monde (de surproduction automobile) !

Concernant encore les ventes en Europe voici l’extrait d'une analyse piqué à un cador de l'analyse auto et c'est décapant !
"Le grand perdant est Stellantis, dont les 4 grandes marques enregistrent des baisses à 2 chiffres. Citroën : -16,6 % ; Fiat : -17,6 % ; Opel : -12,8 % et Peugeot : -14,3 %. Ce sont des chiffres dramatiques. En nombre de voitures, pour les 4 marques, ce sont 288 526 voitures vendues en moins, entre 2022 et 2021. Cela représente 3 % du marché, c'est énorme" !

Pas de panique...ils savent faire du "power pricing", variables humaines d'ajustement et fuite en avant !!
Gammes avec moteurs trois cylindres merdiques et pas fiables...(deux ans de garantie), SUV ringards (Alfa) et 4X4 vieux et moches !
Heureusement qu'il y a des PHEV, mais les VE c'est de la petite bibine avec des batteries riquiqui, mal équipés et prix surfaits (pas de chargeurs DC dedans ou option payante). Il ne faut pas informer le client !
Les coréens vont s'occuper d'eux et en attendant Ford et GM !
Mrs.Linda une des patronnes disait dans une interview en France: "ne mélangez pas la gamme américaine avec le reste"...! Un conseil à la dame: "Prenez l'oseille....quand il est encore temps " !!

Les gros guignols habituels pas la peine de me dire que je fais une RP ....Hi,hi....
Tenez un autre analyste qui se pose des question concernant les ventes en Europe ( pour mes sources cherchez ...) !!

"Bilan 2022 : Renault un grand aux pieds d'argile
En 2022, le groupe Renault a immatriculé un peu plus de 2 millions de véhicules dans le monde. Une grosse claque pour un groupe qui vendait 3,88 millions de voitures en 2018 ! Où va Renault ?"

Ils vont remonter les affaires avec la "nouvelle" 4L VE, et la R5 VE boite à savon jaune super moche !
Mort de rire pour certains et grosse frayeur pour d'autres au vu des prix des Alpines et voir les sommes délirantes demandées pour ce qui est offert.
L'Europe est en pâmoison et trépigne d’impatience au vu des merveilleuses Alpines qui peinent à arriver !!
Luca finalement ne casse pas des briques !!
Nissan grand gagnant finalement dans cette affaire et un marché plus que rentable aux US....ou Renault ne sera jamais !! Rétrospectivement Carlos fut un gros empoisonneur !!

Et la France est revenue en 1975 !
Tout va bien.
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Analyse

Ghosting

Aujourd’hui, je vous parle d’une voiture qui s’est fait connaître en disparaissant régulièrement…

Constructeurs

L’Avenger Car of the Year 2023 : un booster pour les ventes de Jeep

Pour sa première participation à la phase finale du prix Car of the Year, la marque Jeep remporte le trophée avec l’Avenger. Cette reconnaissance des journalistes européens valide sa stratégie de repositionnement et devrait lui ouvrir la porte des entreprises, un de ses objectifs 2023. Guillaume de Boudemange, directeur Jeep France nous dit ce que cette distinction va changer.

Marchés - 30/01/2023

Seat et Cupra, championnes du leasing en 2022

La part des ventes aux particuliers financées en leasing (LOA ou LLD) continue de progresser en France. Elle a représenté 52% des immatriculations selon les données du SIV (traitement NGC Data). Seat et Cupra avec plus de 70% de leurs volumes sont les champions incontestés de cette technique de vente. Forte progression de Volkswagen et Skoda.