Publicité
Publicité
Constructeurs - 29/10/2021 - #Chrysler , #Jeep , #Maserati , #Opel , #Peugeot , #Fiat , #Stellantis

La pénurie de puces prive Stellantis de 600.000 véhicules au troisième trimestre

Par AFP

(AFP) - Durement touché par la pénurie de semi-conducteurs, le constructeur automobile Stellantis a produit environ 600.000 véhicules de moins que prévu (-30%) au troisième trimestre, a indiqué le groupe jeudi.

Le groupe Stellantis a vendu 1,1 million de véhicules entre juillet et septembre, soit une baisse de 27% sur un an par rapport aux ventes combinées des groupes PSA (Peugeot-Citroën) et FCA (Fiat-Chrysler), dont il est issu.

La situation a cependant commencé à s'améliorer en octobre et Stellantis maintient son objectif de marge opérationnelle d'environ 10% pour l'année.

"Le niveau de pénurie est légèrement pire que ce qu'on prévoyait en août", a indiqué le directeur financier du groupe Richard Palmer, lors d'une conférence de presse. "Mais nous sommes sur une meilleure trajectoire et constatons que les approvisionnements se stabilisent".

Stellantis avait déjà été empêché de produire 700.000 véhicules au premier semestre et devrait perdre plus de 1,4 million de véhicules sur l'année, a confirmé M. Palmer.

Faute de composants électroniques, les usines du groupe ont enchaîné les jours de fermeture en France, en Espagne, en Allemagne ou en Turquie.

Le "succès" du lancement de nouveaux véhicules (Opel Mokka, Peugeot 308, Jeep Grand Cherokee L) a cependant limité la baisse du chiffre d'affaires, à 32,6 milliards d'euros (-14% sur un an), selon le directeur financier.

Les ventes ont notamment reculé de plus de 30% en Europe et en Amérique du Nord, mais ont progressé de 10% en Amérique latine.

Le chiffre d'affaires de Maserati est en forte augmentation après le rafraîchissement de ses gammes, à 514 millions d'euros pour 5.800 véhicules vendus. Le lancement de son nouveau SUV Grecale a cependant été retardé de quelques mois pour cause de pénuries.

Un an après la fusion entre Peugeot-Citroën et Fiat-Chrysler, le groupe aux 14 marques automobiles est en pleine réorganisation.

Son directeur général Carlos Tavares doit préciser début 2022 sa stratégie, à fond sur l'électrification de ses gammes. Il devrait également dévoiler à cette occasion, selon Richard Palmer, sa stratégie pour la Chine, où le groupe a enchaîné les déconvenues.

Le groupe s'est allié aux Coréens Samsung et LG pour produire des batteries en Amérique du Nord, et à Daimler pour d'autres batteries en France et en Allemagne.

Mercredi, Stellantis avait annoncé qu'il allait regrouper sur son site de Poissy, près de Paris, des activités tertiaires, de recherche et développement, et des moyens d'essais.

Réactions

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Toyota révèle son premier SUV électrique

Le bZ4X, le premier SUV électrique de Toyota, s’avère très proche esthétiquement du concept-car dévoilé au printemps. En revanche, il n’adopte pas la direction steer-by-wire, ni le volant futuriste du concept. Mais cela viendra, promet le constructeur.

Analyse

Hertz se place dans la campagne générale pour les véhicules électriques

Les marques tentent de trouver un moyen de faire du véhicule électrique un achat abordable à défaut d’être polyvalent. Hertz passe commande à Tesla pour ensuite annoncer que l’objectif est de louer ces véhicules à des chauffeurs Uber. La réalité est qu’il est difficile de comprendre si c’est le marché ou le marketing qui s’agite. La seule certitude, c’est que plus on parle d’électrique, plus les marchés financiers s’excitent.

Constructeurs - 27/01/2023

Suzuki prend à son tour le virage de l'électrique

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Suzuki a dévoilé jeudi une stratégie à horizon 2030 faisant la part belle à l'électrification, épousant ainsi une tendance mondiale de plus en plus forte dans son secteur, y compris chez ses concurrents nippons.

Constructeurs - 26/01/2023

Suzuki : une gamme bien placée et une politique commerciale lisible

En 2022, Suzuki France aura souffert d’un déficit de production qui a quasiment divisé ses volumes d’immatriculations par deux. La marque démarre l’année avec un portefeuille de 12.000 commandes fermes et sur une tendance "habituelle" de 2.000 commandes par mois. Les explications de Stéphane Magnin, directeur de l’activité automobile de Suzuki France.

Constructeurs - 25/01/2023

Lionel French Keogh, président de Hyundai France : "Pérenniser notre performance sur la durée"

Hyundai France a poursuivi sa croissance pérenne en 2022, augmentant ses ventes aux particuliers et aux entreprises de 18% et fidélisant 62% de ses clients. Son réseau de distribution, qui a sorti 2% de rentabilité cette année, devra gérer la fin de cycle de nombreux produits en 2023, à commencer par le Kona dont la nouvelle génération arrivera au second trimestre.